jeudi, décembre 25, 2003

La Moire

La Moire
Posted by: franstassigny@hotmai on Dec 23, 2003 - 09:35 PM


Les Moires étaient la personnification du Destin. On les considérait comme les filles de Zeus et de Thémis mais parfois elles sont les filles de la Nuit. En général elles surveillent le destin des hommes plus qu'elles ne le déterminent.



Les Moires par STRUDWICK

Dans la mythologie grecque le Destin est parfois personnifié tantôt distinct de Zeus, tantôt confondu avec lui. Mais en général, les autres dieux et Zeus lui même paraissent soumis au Destin comme l'affirmait Eschyle dans "Prométhée enchaîné". De nombreux d'auteurs classiques considéraient les Moires comme plus puissantes que les dieux eux mêmes; Homère et Virgile représentaient Zeus pesant sur une balance les sorts des héros. Ainsi, Zeus apparaît plus comme l'exécuteur du destin que comme celui qui le détermine. C'est la Moire qui empêche les dieux d'intervenir sur les champs de bataille de Troie lorsque le héros voit sa dernière heure arriver.
Le Destin a divers noms ou divers agents qui se rapportent tous à l'idée de "la part réservée à chaque être"(de vie, de bonheur, de malheur).
On peut citer: l'Aisa ou la Moira homérique, le Moros d'Hésiode qui était fils de la Nuit. Plus tard on imagina plusieurs Moires et d'autres abstractions divinisées telles que Anankê ou Tyché, Fatum des Romains (la parole immuable), les Parques, la Fortune, la Nécessité.

Les Moires étaient trois:
- Clotho, qui filait les jours et les événements de la vie.
- Lachesis, qui enroulait le fils et tirait les sorts.
- Atropos, qui coupait avec ses ciseaux le fil de la vie.
Chez les Romains les Parques se nommaient Nona, Decima et Morta. Elles présidaient à la naissance, au mariage et à la mort. Elles étaient représentaient sur le Forum et on les appelait Tria Fata ( les 3 fées).

Les Moires ne jouèrent pas un rôle directement très important: Elles aidèrent Zeus dans son combat contre les Géants et contre Typhon. Par contre elles furent trompées par Apollon qui les fit boire et elles laissèrent ainsi vivre au delà de sa part de vie son ami Admète.





"Cessons d'être passif ou spectateur du désastre" Amab Diotime


Comment: Le nom de « La Moire » vient du grec « moira », qui signifie le « destin » LA MOIRE – Ses objectifs La Moire est un lieu d’information, de réflexion et de discussion créé par Julien Friedler (écrivain, psychanalyste) en janvier 1994. Sa vocation est de décloisonner les différentes disciplines relatives à son champs de recherche : l’appareil psychique. La base de sa réflexion est la psychanalyse qu’il s’agit de confronter à des disciplines autres, pour qu’il y ait une fécondation mutuelle de leurs apports, de leurs savoirs et de leurs expériences respectifs. La Moire ne forme pas de psychanalystes, ne garantit personne, mais se propose d’ouvrir un champ d’étude et de questionnement autour de la psychanalyse (au sens large : Freud, Jung, Lacan, etc…). Elle s’adresse aussi bien à des « profanes » qu’à des professionnels désireux d’acquérir ou d’approfondir une compréhension des grandes questions concernant l’existence humaine. Quant à l’institution, le pari consiste à créer une Ecole de Psychanalyse qui ne soit pas l’apanage des seuls psychanalystes.

Aucun commentaire: