mercredi, décembre 03, 2003

réseau européen de psychanalyse et de psychologie cognitive

The Daily Owl - Psicologia Online - Italian Journal of Psychology and Internet
ARCO, Art & Literature, Psychology and Communication
Dans la Mouvence du Rassemblement Freudien
PsyLearning: Apprendimento della Psicologia e Psicologia dell\'Apprendimento

Centro Mimir

... perchè appressando sè al suo disire nostro intelletto si sprofonda tanto che dietro la memoria non può ire...
Dante, Paradiso, I Canto

MimirPsicomed a SourceForge
Progetto di Ricerca e Sperimentazione della Psicologia in Rete


Laboratorio Psico-Medico
Search on All Topics Discussioni e Opinioni a Confronto PHP-Nuke Suburbia

Modules
· Home
· AvantGo
· Feedback
· Forums
· Journal
· Private Messages
· Recommend Us
· Search
· Sections
· Stories Archive
· Submit News
· Top 10
· Topics
· wapnuke
· Web Links
· WebChat
· Your Account


Languages
Selectionnez la langue de l'interface:


Albanian Arabic Brazilian Catala Chinese Czech Danish Dutch English Euskara Finnish French Galego German Greek Hungarian Icelandic Indonesian Italian Macedonian Norwegian Polish Portuguese Romanian Russian Slovak Slovenian Spanish Swedish Thai Turkish Ukrainian Vietnamese

Psychanalyse: Limites et éveil de la psychanalyse par F.Tassigny

Anonymous a écrit : "Les limites de la psychanalyse

Le psychanalyste ne donne pas de remède à la souffrance mais il cherche à découvrir le chemin qui a mené à ce mal de vivre. La vérité de l?expérience de l?analysant ne peut être limitée au récit, confinée à la narration car la substance de son vécu lui échappe et cela il le sait car il a dès lors recours à quelqu?un qui l?écoute et peut l?aider à s?appro-prier cette substance. C?est l?espérance de la rencontre analytique, celle du rapport aux mots capables de rétablir la relation entre l?analysant et la réalité. En fait nul ne possè-de la vérité de son expérience et l?on peut s?en approprier une partie en se confiant à quelqu?un d?étranger. Parler devient alors l?élaboration de la traversée de la douleur (tel un théâtre où l?interprétation des mots tient la douleur en otage) intégrée dans l?ensemble d?un corps social et cela comme témoin de la souffrance et des hallucinations qu?elle a engendrées. L?idée de perte d?une fausse identité mène l?analysant à passer par une autre voie pour se reconnaître dans son désir. Tassigny Frans



"



Transmis par lapsus le 02 dicembre 2003 à 09:42:27 CET (0 lectures)
(Suite... | 1768 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)




Psychanalyse: L'association des psy cliniciens

Anonymous a écrit : "Comme annoncé il y a quelques jours, voici la nouvelle de cette newsletter "hors serie" : La création de l'AFPC ( Association Française des Psychologues Cliniciens) dont le site internet est :
http://www.psychologues-cliniciens.org



"



Transmis par lapsus le 14 novembre 2003 à 00:39:12 CET (3 lectures)
(Suite... | 3634 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)




Psychanalyse: psyonline

Anonymous a écrit : "Project Information
Project Descriptive Name: psychoanalysis on line
Project UNIX Name: psyonline
Project Summary Page: https://sourceforge.net/projects/psyonline/
Project Group ID: 92759
Project Administrators: frans tassigny aubedor [Email] [Profile]

Project membership may be managed from the Members section of the Project Admin interface.

Obtaining Support: Project administrators in need of assistance in administrating their project, or in using the services provided to their project, may contact the SourceForge.net staff team by submitting a Support Request. When submitting a Support Request regarding this project, be sure to include the UNIX name of your project (psyonline) in the request.
Project administration issues or questions from project developers should be directed to the administrators on this project. In the event that the project administrator is unable to assist you, your inquiry may then be directed to SourceForge.net staff.

"



Transmis par lapsus le 21 ottobre 2003 à 17:23:20 CEST (11 lectures)
(Suite... | 3513 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)




Psychanalyse: psychanalyse et politique

Anonymous a écrit : "
L'entrechoc de la violence par Daniel Sibony (*)
Violence : " nature " ou " culture " ? Drôle de question, elle laisse entendre que, si ça relève de la culture, comme on a celle-ci bien en mains on pourra la transformer pour supprimer la violence ; et si ça relève de la nature, eh bien on la maîtrisera un peu mieux, avec... un supplément de culture. Cet espoir est sans doute vain, car l'idée dont il procède, vieille comme le monde, beaucoup ont tenté de la mettre en ouvre, sans que les sociétés ou les individus s'en portent mieux ; ni plus mal d'ailleurs. La violence au milieu " culture " est plus rentrée, mais très féroce, et ça rend malade.

Alors, questions : la violence que l'on se fait pour ne pas peiner les siens, c'est " nature " ou " culture " ? Et la violence de la jalousie, envers l'étranger ou le proche, " nature " ou " culture " ? Et la violence dite " des jeunes ", leurs efforts pour se trouver ou se démarquer des adultes, avant de leur ressembler ? Et la violence d'une scène de couple, et celle d'une scène de guerre entre deux ethnies ? Et la violence entre collègues, ou entre chefs et subalternes ? Et la violence silencieuse et absolue qui baigne chaque lieu dans un système totalitaire ? Et celle qui éclate dans chaque lieu de ce même système une fois qu'il s'est décongelé ? Quand les murs et rideaux de fer sont tombés...

Et la violence de tout ce qu'on veut sortir

"



Transmis par lapsus le 02 settembre 2003 à 18:48:22 CEST (14 lectures)
(Suite... | 6842 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)




Psychanalyse: Les dix mois lunaires obscurs

Anonymous a écrit : "L'éros est une plaque archaïque,
préhumaine, totalement bestiale, qui aborde le continent émergé du langage
humain acquis et de la vie psychique volontaire sous les deux formes de
l'angoisse et du rire. L'angoisse et le rire, ce sont les cendres
épaisses qui retombent lentement de ce volcan. Il ne s'agit jamais ni du feu
brûlant ni de la roche encore en fusion et visqueuse qui monte du fond de la
terre. Les sociétés ne cessent de se protéger devant ce débordement qui les
menace. L'affabulation généalogique a chez les hommes le caractère involontaire
du réflexe musculaire : ce sont les rêves pour les animaux homéothermes voués au
sommeil cyclique ; ce sont les mythes pour les sociétés ; ce sont les romans
familiaux pour les individus. On invente des pères, c'est à dire des histoires,
afin de donner sens à l'aléa d'une saillie qu'aucun de nous - aucun de ceux qui
en sont les fruits après les dix mois lunaires obscurs - ne peut
voir.

(Pascal Quignard, Le sexe et
l'effroi, Avertissement)

Bonsoir,

Ce sont ces "dix mois lunaires
obscurs" qui m'interpellent ici, presqu'autant que ces "pères
inventés" dans cet ouvrage que nous avait indiqué Danielle Notert. Dans un
Sutra bouddhiste, j'avais eu la surprise de trouver cette même "erreur".

Pourquoi dix mois lunaires ?"



Transmis par lapsus le 25 agosto 2003 à 20:20:51 CEST (17 lectures)
(Suite... | 1746 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)




Psychanalyse: nos articles les plus lus

Anonymous a écrit : "
http://mobynuke.net/sigmund/index.php

1: Théories et mythes magico-sexuels dans l'enfance." - (49 Reads)
2: the Piggle case - (27 Reads)
3: Freud contre l'"espérance injustifiée" du sionisme - (26 Reads)
4: IDENTITÉ MODERNE, IDENTITÉ JUIVE ET PSYCHANALYSE* - (19 Reads)
5: le programme Humus de l'année 2003-04 - (19 Reads)
6: Freud et Léonard par le Dr W.Théaux - (15 Reads)
7: le discours de l'Autre - (14 Reads)
8: Le transfert comme cas particulier - (14 Reads)
9: le transfert vu par lou andréas Salomé - (14 Reads)
10: psychanalyse et théorie - (14 Reads
http://mobynuke.net/sigmund/index.php"



Transmis par lapsus le 16 agosto 2003 à 15:00:59 CEST (16 lectures)
(commentaires ? | Score: 0)




Psychanalyse: Freud et Lacan (en suite)

Anonymous a écrit : "Veuillez noter qu'un fichier a été envoyé au groupe ce_qui_ne_cesse.
En voici les caractéristiques :

Fichier : /Schéma de l'analyse3.jpg
Envoyé par : jppedberg
Description : Un schéma de l'analyse (JL, Ecrits techniques de Freud, Le concept de l'analyse)

Pour accéder à ce fichier, allez sur :

http://cf.groups.yahoo.com/group/ce_qui_ne_cesse/files/Sch%80%A0%A0%E9ma%20de%20l%27analyse3.jpg

Pour en savoir plus sur le partage de fichiers pour ce groupe, allez sur :

http://help.yahoo.com/help/cf/groups/files


"



Transmis par lapsus le 22 luglio 2003 à 21:14:10 CEST (26 lectures)
(Suite... | 1335 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)




Psychanalyse: A ce propos, que peut on dire de 'l'analyse didactique'?

aubedor a écrit : "A ce propos, que peut on dire de "l'analyse
didactique"?
N'est elle pas biaisée ? où est la demande
?
j'avais dit, dans ma réponse précédente : c'est Lacan qui a radicalisé le problème en instituant
toute analyse comme didactique. Ce qui serait biaisé, à mon sens, serait justement de faire une
séparation; lorsque je suis allé demander une analyse, j'avais demandé une
"didactique". mon analyste ne m'avait pas répondu là-dessu. il avait bien raison
: il ne m'a pas fallu beaucoup de séances pour me rendre compte que cet alibi
("je fais une analyse pour me former à l'analyse") ne valait pas grand chose; je
crois à présent - je généralise à partir de mon cas - qu'il en est toujours
ainsi. "On" se donne divers prétextes pour entrer en analyse... notamment des
symptômes : je viens parce que je viens de faire une tentative de suicide...
parce que je suis déprimé... parce que j'ai une maladie de peau... parce que je
mange rien.. ou trop...vouloir devenir analyste (c'est l'autre formulation de
"vouloir faire une analyse didactique") est aussi un symptôme... en tout cas la
formule qu'a trouvé l'inconscient pour se manifester."



Transmis par mimir le 07 giugno 2003 à 10:24:02 CEST (27 lectures)
(Suite... | 3589 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)




Psychanalyse: les choses au point ......... sur

Anonymous a écrit : "frederic.vlaminck


Psychanalyste, je m'intéresse depuis assez peu de temps à l'internet et les ouvertures que nous pourrions y trouver pour notre
pratique. La question centrale de ces quelques derniers jours concernant la modération est intéressante en soi, bien sûr,
mais aussi dans ses articulations avec les concepts de la psychanalyse. J'ai pris le temps de lire une partie des archives
avant d'intervenir pour tenter de comprendre un peu mieux une situation pour le moins compliquée pour un nouveau venu
comme moi. On me contredira sûrement mais il me semble que cette liste est l'otage de conflits entre différents protoganistes
qui se sont trouvés exacerbés par la nomination de Jean-Pierre Edberg à la modération de la liste. Je me propose à l'invitation
de Luc Pacaud, de Serge Schmitt et d'autres qui sont intervenus sur le sujet, sans parti pris, d'essayer de tirer profit d'un point
de vue de la psychanalyse des enseignements de cette situation. Je le menerai, au peu de temps que j'ai de disponible pour
le faire, à la manière d'une enquête. Je compte bien sûr sur votre contribution pour m'aider à éclairer ce travail que je nous
propose. D'abord, il s'agit pour moi de lever un doute concernant Jean-Pierre Edberg dont je ne sais pas dire si il n'est pas
Outcome lui-même comme le message (repris pour partie plus bas) et publié ici par Jean-Pierre Edberg, pourrait le laisser
entendre. Comme un jeu de marionnettes dont les fils se perdent d'un nom d'emprunt à un autre par le jeu de l'écriture. Un
merci tout spécial à Jean-Pierre Edberg pour ses éclaircissements à ce sujet.

Bonjour Cher Monsieur,
"



Transmis par mimir le 02 giugno 2003 à 11:15:52 CEST (33 lectures)
(Suite... | 5975 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)




Psychanalyse: état des choses en philo (JL Blaquier)

aubedor a écrit : ""Se moquer de la philosophie, c'est vraiment..." donc lire, relire, travailler, interroger.. lituraterre en priorité: c'est l' Ouverture des Autres Ecrits. Jacques Le Brun, EHSS, : Le pur amour de Platon à Lacan (centré autour de Fénelon et de l'hypothèse impossible : être damné par Dieu par amour de lui) : livre magnifique et extrêmement rigoureux : chap. sur Kant, sur Schopenhauer, sur Sacher Masoch, sur Rousselot et Brémond... Dans l'autre série de la pratique methodique du doute: s'interesser à l'objet-voile suivant.... quel voyage au fond imaginal des apparences!:) En argument un drôle de croisement des perspectives dans libe à deux jours près! Mieux que le pataques de Roudinesco sur le foulard encore confondu avec le tchador voire la burka!! Le texte d'un pedagogue qui se prend pour un pédagogue. Etonnant cette façon de s'y débrouiller avec l'autre du voile qui n'est pas qu'un objet! Une concession à faire cependant: il est vrai que le port du foulard en sa dimension possiblement psycho-pathologique peut bien entendu emblématiser le titre de E. R. "le foulard étouffoir d'alterité". De là à dire comme bizarrement Sibony l'affirme: que la femme musulmane cherche à faire passer l'autre femme qui ne porte pas le foulard pour indécente" ou "obscène". Non: le foulard ne peut avoir cette stratégie si sottement perverse: diviser l'autre. http://www.liberation.fr/page.php?Article=113573"



Transmis par mimir le 29 maggio 2003 à 17:58:26 CEST (34 lectures)
(Suite... | 2535 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)




Aucun commentaire: