mercredi, janvier 28, 2004

dossier "zizek"

http://membres.lycos.fr/aubedor/lamoire/
Best of...S.Zizek
26 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (0 lectures)




Slavoj Zizek on Fantasy


(and -- en passant -- Kant and Kierkegaard on "The Third")



[1] The gap that separates beauty from ugliness is . . . the very gap that separates reality from the Real: what constitutes reality is the minimum of idealization the subject needs in order to be able to sustain the horror of the Real. [The Plague of Fantasies (London: Verso, 1997), p. 66]

[2] Do we not encounter . . . the horrifying weight of the encounter of a neighbor in the Real of her presence? Love thy neighbor? No, thanks! And this split . . . , the radical oscillation between attraction and repulsion, between longing for the distant beloved and feeling estranged and repelled by her proximity, by no means exposes a 'pathological' imbalance . . . : such an oscillation is constitutive of human desire, so that the true enigma is, rather, how a 'normal' subject succeeds in covering it up and negotiating a fragile balance between the sublime image of the beloved and her real presence, so that the flesh-and-blood person can continue to occupy the sublime place and avoid the sad fate of turning into a repulsive excrement. [p. 67]



(Suite... | 11357 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


Zizek...Works
26 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (3 lectures)
Zizek Slavoj: more books (67)
Lacanian Ink 8 by Jacques Alain Miller, Raphael Rubinstein, et all 20 April, 1994
Lacanian Ink 2 by Slavoj Zizek, 20 January, 1991
Lacanian Ink 13: The Pairing-Symptom by Slavoj Zizek, Richard Foreman, 05 October, 1998
The Metastases of Enjoyment: Six Essays on Woman and Causality (Wo Es War) by Slavoj Zizek, December, 1996
Cogito and the Unconscious (Sic , Vol 2) by Slavoj Zizek, April, 1998
The Abyss of Freedom/Ages of the World: An Essay (The Body, in Theory - Histories of Cultural Materialism) by Slavoj Zizek, Judith Norman, et all May, 1997
Mapping Ideology (Mapping) by Slavoj Zizek, January, 1995
Conversations With Zizek (Conversations) by Slavoj Zizek, Glyn Daly, November, 2003
An Utterly Dark Spot: Gaze and Body in Early Modern Philosophy (The Body, in Theory: Histories of Cultural Materialism) by Miran Bozovic, Slavoj Zizek, July, 2000
Slavoj Zizek (Routledge Critical Thinkers) by Tony Myers, Tony Myers, September, 2003
More books from Canada, United Kingdom, Germany and France sites



lists with details ( new 1/2003 )


(Suite... | 20099 octets de plus | 1 commentaire | Score: 0)


Pénsée politique par C.Castoriadis ; psychanalyste
25 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (1 lectures)
Anonymous a écrit : "
Pensée politique, la rupture grecque, par Cornelius Castoriadis
LE MONDE | 23.01.04
Voici le point central de l'affaire : il n'y a pas eu, jusqu'ici, de pensée politique véritable. Il y a eu, dans certaines périodes de l'histoire, une véritable activité politique - et la pensée implicite à cette activité. Mais la pensée politique explicite n'a été que philosophie politique, c'est-à-dire province de la philosophie, subordonnée à celle-ci, esclave de la métaphysique, enchaînée aux présupposés non conscients de la philosophie et grevée de ses ambiguïtés.

Cette affirmation peut paraître paradoxale. Elle le paraîtra moins si l'on se rappelle que par politique j'entends l'activité lucide qui vise l'institution de la société par la société elle-même ; qu'une telle activité n'a de sens, comme activité lucide, que dans l'horizon de la question : qu'est-ce que la société ? Qu'est-ce que son institution ? En vue de quoi cette institution ?

Or les réponses à ces questions ont toujours été tacitement empruntées à la philosophie - laquelle, à son tour, ne les a jamais traitées qu'en en violant la spécificité, à partir d'autre chose : l'être de la société et de l'histoire, à partir de l'être divin, naturel ou rationnel ; l'activité créatrice et instituante, à partir de la conformation à une norme donnée par ailleurs.

"

(Suite... | 12337 octets de plus | commentaires ? |


psychanalyse & philosophie
28 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (5 lectures)
Pouvoir désirer, pouvoir vivre, pouvoir mourir : pouvoir domination et liberté chez Kant, Fichte, Hegel.
par Nicole-Edith Thévenin
La problématique du pouvoir renvoie, dans la quête exclusivement judiciaire des comportements financiers de nos politiques, au seul problème de la légalité, à la seule question de l'honnêteté. Déficit du politique certes qui laisse au seul droit et à la morale qui s'y rattache en son fond le terrain déserté de la parole publique où le scandale remplace la pensée des processus.



(Suite... | 34931 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


A.Badiou & S.Zizek
28 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (7 lectures)

ALAIN BADIOU & SLAVOJ ZIZEK
Dialogue/Dialog
26.01.2004, à 19h00 - um 19.00 Uhr

Institut Français de Vienne ▪ Salon rouge
Tél. : +43 1/5027 5342
Courriel : melanie.voisin@institutfr.at

Alain Badiou et Slavoj Zizek discuteront de la question suivante: Le Philosophe est-il légitimé à prendre parti sur l’actualité ?

Alain Badiou et Slavoj Zizek tauschen über die folgende Frage aus: Ist der Philosoph berechtigt, Stellung zum aktuellen Zeitgeschehen zu nehmen?

Alain Badiou, ancien élève de l’École Normale Supérieure a enseigné de 1969 à 1999 à l’Université de Paris VIII avant d’obtenir la chaire de philosophie à l’ENS.
Il enseigne également au Collège International de Philosophie, notamment les théories des " antiphilosophes " tels Nietzsche, Wittgenstein ou Lacan. 1968 a eu une influence certaine sur son identité politique et il a été longtemps à la tête de l’Union des jeunesses communistes de France. Alain Badiou est l’auteur de nouvelles et de pièces de théâtre ainsi que d’une douzaine d’oeuvres philosophiques.

Slavoj Zizek est professeur à L’Institut de Sociologie de Ljubljana et à L’École d’Études Européennes. Il est l’un des plus célèbres post-lacaniens et a publié une cinquantaine ouvrages. Outre Lacan, ses maîtres à penser sont Marx, Hegel et Schelling. Il est l’une des figures de la scène politique slovène et s’est présenté en 1990 aux élections présidentielles.

En français, anglais et allemand avec traduction simultanée / In französischer, englischer und deutscher Sprache mit Simultanübersetzung.



(Suite... | 1 commentaire | Score: 0)


Le sujet interpassif de S.Zizek
28 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (2 lectures)
Le sujet interpassif ©
Slavoj Zizek



Lorsque Gilles Deleuze tente de rendre raison du changement crucial de l’histoire du cinéma, du passage de l’image-mouvement à l’image-temps, il fait référence à l’impact traumatique de la Seconde Guerre mondiale (sensible depuis le néoréalisme italien jusqu’au film noir américain). Cette référence est parfaitement congruente à la critique anticartésienne globale de Deleuzepensée n’émerge : une jamais spontanément, d’elle-même, avec ses principes inhérents ; ce qui nous incite à penser est toujours une rencontre traumatique violente avec un réel extérieur qui s’impose brutalement à nous, balayant nos façons habituelles de penser.
Comme telle, une véritable pensée est toujours décentrée : on ne pense pas spontanément, on est forcé à penser.

Cela veut-il dire qu’à l’égard du rapport entre l’art et l’histoire, nous sommes revenus, peut-être, à la bonne vieille thèse réductionniste pseudo-marxiste (ou plutôt sociologisante) du conditionnement social de l’art ? En sommes-nous de nouveau à lire les révolutions artistiques comme des expressions directes des soulèvements sociaux ? L’essentiel, ici, est d’établir la distinction entre la réalité (sociale) et le réel. Prenons le réel qui a bouleversé nos notions artistiques : l’Holocauste. Qu’il nous suffise de rappeler le fameux "Pas de poésie après Auschwitz" d’Adorno. Or, l’Holocauste n’est pas simplement un phénomène de la réalité sociale. Son impact traumatique réside précisément dans le fait qu’on ne peut pas en faire la narration, ni l’intégrer à notre univers symbolique ; jamais une telle tentative n’arriverait à en révéler l’impact traumatique. Le réel de l’histoire est précisément ce qui résiste à l’historisation.




(Suite... | 52228 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


Zizek article en français
28 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (10 lectures)
Le rêve du nationalisme expliqué par le rêve du mal radical.
par Slavoj Zizek
Autrefois, dans un pays lointain appelé Union soviétique, on pouvait être sûr de réjouir la société en racontant l'histoire du dénommé Rabinovitch. La voici. Notre homme se présente à l'Office d'émigration de Moscou en déclarant qu'il veut quitter le pays. Le fonctionnaire chargé de ces questions lui demande donc pourquoi et il répond : " J'ai deux raisons. Premièrement, j'ai peur que le communisme ne s'effondre en union soviétique et qu'après l'arrivée au pouvoir de la réaction, on n'impute aux Juifs, ces boucs émissaires tout trouvés, toutes les erreurs du socialisme. Et alors, ce sera de nouveau les pogroms..." - "Mais c'est absurde !" l'interrompt le fonctionnaire, le pouvoir communiste est invincible ! il durera toujours ! rien ne peut changer en Union soviétique !" - "Voilà ma deuxième raison", répond tranquillement Rabinovitch.
Lorsqu'en 1988, j'ai publié Le Plus sublime des hystériques [1], je pouvais encore compter sur l'efficacité de cette histoire juive, mais aujourd'hui, il faut dire que la principale raison qu'allèguent les Juifs pour fuir l'Union soviétique est bel et bien la première raison de Rabinovitch. Ils on peur en effet qu'avec la désintégration du communisme et l'émergence de forces nationalistes ouvertement antisémites, on ne leur fasse à nouveau porter le fardeau de la faute. En sorte qu'aujourd'hui, il faudrait inverser la boutade, Rabinovitch répondant au fonctionnaire : "J'ai deux raisons. Premièrement, je sais que le communisme est définitivement implanté en Union soviétique, que rien ne changera jamais ici, et cette perspective m'est intolérable..." - "Mais, l'interromprait le fonctionnaire, c'est un pur non-sens ! le communisme est en train de se désintégrer partout ! Tous ceux qui sont responsables des crimes communistes vont être sévèrement punis !" - "Voilà ma seconde raison", rétorquerait Rabinovitch.




(Suite... | 67772 octets de plus | commentaires ? |


mardi, janvier 27, 2004

L’Afrique de Joséphine

publication de R.Abibon

Richard Abibon
L’Afrique de Joséphine




Lacan : « les non dupes errent », 11 juin 1974 :

Il y a une personne (…) c’est que tout est centré autour de ceci qu’il voit se reproduire dans un de ses rêves une note à proprement parler sémantique – à savoir que ce n’est pas vraiment là comme noté, articulé, écrit - qu’il voit se reproduire dans un de ses rêves une note sémantique du rêve d’un de ses patients. Il a bien raison de foutre « connaissance » dans son titre.

Cette espèce de mise en covibration, en covibration sémiotique, en fin de compte, c'est pas étonnant qu'on appelle ça comme ça pudiquement le transfert. Et on a bien raison aussi de ne l'appeler que comme ça. Ca, je suis pour. Ce n'est pas l'amour, mais c'est l'amour au sens ordinaire, c'est l'amour tel qu'on se l'imagine.

suite et graphs sur :


http://perso.wanadoo.fr/topologie/Afrique_de_Josephine.htm

Topologie, publication

publication de R.Abibon



http://fr.groups.yahoo.com/group/dire/


Description Catégorie : Sciences humaines

Ce séminaire porte sur les problèmes et la crise de la transmission de la psychanalyse de Freud à nos jours.Transmission à entendre tant au sens de transmission de la clinique analytique par ses praticiens (rédaction de cas cliniques, usages du mathème)qu'au sens de transmission de la psychanalyse par la voie analysante (ce qui s'apprend dans la cure) et la "production de l'analyste" (ou ce qui fait un analyste). Nous nous attacherons à l'articulation de ces deux modes de transmission, que concretise à l'occasion le récit de leur propre cas par les analystes. Ainsi tenterons-nous de lire les textes de référence en les mettant à l'épreuve de la clinique de la cure, et de la passe. Marie-Christine Hamon, Diana Kamienny-Boczkowski, Franz Kaltenbeck, Geneviève Morel, Michael Turnheim.


Messages les plus récents Voir tous les messages (544)

25 Janvier Richard Abibon : Topologie du transfert et de l'interprétation - jppedberg
Bonsoir Geneviève Morel, Bonsoir Franz Kaltenbeck, Je me permets de vous adr


De : Jean-Pierre Edberg
Répondre à : ce_qui_ne_cesse@groupesyahoo.ca
Envoyer : dimanche 25 janvier 2004 22:06:26
À : , , ,
Objet : [ce_qui_ne_cesse] http://fr.groups.yahoo.com/group/dire/message/544




C'est un grand honneur fait à Richard Abibon et, à travers ce dernier, à "ce qui ne cesse"

que la diffusion sur "Dire" de la
"Topologie du transfert et de l'interprétation" de Richard Abibon

"Dire" ne diffuse que des travaux de très haut niveau.

Je m'en réjouis pour Richard et pour nous tous
Cordialement à tous et à toutes

lundi, janvier 26, 2004

Topologie du transfert et de l’interprétation

Richard Abibon

Topologie du transfert et de l’interprétation



La contradiction de sa fonction, qui le fait saisir comme le point
d'impact de la portée interprétative en ceci même que par rapport à
l'inconscient, il est moment de la fermeture - voilà ce qui nécessite
que nous le traitions comme ce qu'il est, à savoir un noeud. Nous le
traiterons  ou non comme un noeud gordien, c'est à voir. Il est un
noeud et il nous incite à rendre compte de lui- ce que j'ai fait
pendant plusieurs années - par des considérations de topologie, qui,
j'espère, ne paraîtront pas superflues à rappeler"

JLacan, les quatre concepts, Le transfert et la pulsion, Présence de
l'analyste, page 148 de l'édition de Poche, Seuil, Point

"nous pouvons concevoir la fermeture de l'inconscient par l'incidence
de quelque chose qui joue le rôle d'obturateur - l'objet (petit) a
sucé, inspiré, à l'orifice de la nasse"

opus cité, page 163, Analyse et vérité


Le Sinthomme, 16 décembre 1975: "Quoiqu'il en soit, si le noeud à trois est bien le support de toute espèce de sujet, comment l'interroger? comment l'interroger de telle sorte que ce soit bien d’un sujet qu’il s’agisse ? (…) la psychose paranoïaque et la personnalité comme telle, n’ont pas de rapport ; simplement pour ceci que c’est la même chose. En tant qu’un sujet noue à trois l’imaginaire, le symbolique et le réel, il n’est supporté que de leur continuité. L’imaginaire, le symbolique et le réel sont une seule et même consistance. Et c’est en cela que consiste la psychose paranoïaque »
Et, plus haut dans le texte (je cite après à dessein) : » chacun sait que de nœud à trois, il y en a deux. Il y en a deux selon qu’il est dextrogyre ou lévogyre. C’est donc là un des problèmes que je vous pose : quel est le lien entre les deux espèces de nœud borroméens et les deux espèces de nœuds à trois ? »


C’est ce problème que je me propose de traiter. Par « le nœud à trois » il faut entendre le trèfle, que personnellement je ne qualifie pas de « nœud ». Il faut préciser aussi que, un petit peu plus haut encore, Lacan indique qu’il n’y a qu’une sorte de « nœud à trois », alors que là, il nous dit qu’il y en a deux. Il nous demande néanmoins de vérifier, posant la question : »est-ce à dire que ce soit vrai ? ».
Il y a bien en effet un trèfle dextrogyre et un trèfle lévogyre, et un droit et un gauche, ce qui fait quatre écritures et non deux, tout comme pour le nœud borroméen dont il n’y a pas deux écritures, mais quatre.
Je propose la représentation suivante.
Le discours de l’analyste, du fait de son analyse, se présente comme un nœud borroméen susceptible de laisser tourner un rond autour des deux autres comme axe : c’est une certaine liberté de parole qui est représentée ici par l’ouverture graphique de la structure de cette écriture (voir « Théorie du nœud borroméen » sur mon site).
En face de ce discours, l’analysant vient offrir sa demande sous forme de symptôme. Le symptôme est toujours présenté comme un blocage, un impossible, un indépassable. Ceci est représenté par une figure dont la structure présente un moins grand degré de liberté. Un seul rond, ça n’autorise pas un rond à tourner autour des deux autres. Lacan s’est servi du trèfle pour parler à la fois de la psychose et du sujet, en soutenant que la paranoïa, c’est la personnalité.
Pas d’homme sans sinthome : c’est par cette maxime qu’il ouvrait le séminaire de cette année là. Je vais m’autoriser de ces différents moments du séminaire pour avancer que le symptôme du névrosé est une psychose localisée, par laquelle il caractérise son caractère, c'est-à-dire sa personnalité dans ce qu’elle a de fixé. Le symptôme, écrivait Freud, est toujours une fixation. Un rêve, disait-il, est aussi une psychose localisée. Par conséquent je représente le symptôme par un trèfle, comme je représenterais la psychose. On peut lire ce trèfle-là au centre de tout nœud borroméen. Regardez bien : il y est !




La première phase de l’analyste consiste en une mise sous transfert. Aucune technique, ni aucun impératif à cela : ça se fait ou non. J’en suggère l’écriture suivante.
Si les traits qui écrivent les ronds de ficelle sont les signifiants, alors par son écoute, l’analyste « ingère » les signifiants émis à son égard par l’analysant. Il émet à son insu un jugement d’attribution, et, les trouvant « bons », il les accepte en lui, c'est-à-dire qu’il accepte leur inscription dans sa mémoire, consciente et inconsciente. S’il les trouve « mauvais » - mais c’est toujours à son insu que ça se passe – le transfert ne se produit pas : résistance de l’analyste.
Lorsqu’on effectue une mise en continuité d’un trèfle et d’un nœud borroméen, par des coupures suivies de raboutages appropriés, on constate ceci :
si le trèfle est de même sens que le nœud borroméen, tout se défait. Il reste un seul rond, pas noué, autrement dit un zéro, rien.
si le trèfle est de sens contraire, alors se noue un nœud complexe fait d’un seul brin et de neuf croisements : un transfert s’est effectué, par lequel les deux discours, celui de l’analyste et la demande de l’analysant relative à son symptôme se trouvent mis en continuité.
La forme de se nouage, du fait du brin unique est de l’ordre du trèfle : la psychanalyse est une paranoïa dirigée. Mais attention : l’analysant n’est pas le seul à être paranoïaque. La paranoïa est un fait des deux, comme le dira Lacan dans le discours de Genève : « la psychanalyse est un autisme à deux ». Ce n’est pas Untel qui est paranoïaque, c’est la psychanalyse : nuance de taille.



Au risque de choquer quelques puristes, nous obtenons un seul brin, une seule voix, un seul « délire » à forme paranoïaque, auquel l’analyste doit autant que l’analysant. Erotomanie, jalousie, persécution : dans le transfert, tout y passe. Freud disait que l’inconscient est le lieu des représentations de choses seules. Or celles-ci ne sont connues que si l’on en parle, par le biais du signifiant, donc. Mais dans cet engendrement particulier du signifiant, le psychanalyste y croit, à ce qu’on lui dit. Il fait confiance aux formations de l’inconscient qui surgissent dans le discours (lapsus, récit de rêves, de symptômes, d’actes manqués) comme autant de lettres qui sont à lire. C’est ainsi que l’analysant, qui tient ce qu’il dit pour vrai, et l’analyste, qui y croit, construisent ce délire à deux où l’on prend les mots pour des choses ; le lapsus n’est pas tenu pour « du vent », c’est bel et bien une chose, c'est-à-dire une lettre volée, qui surgit. Elle parvient à son destinataire si elle est lue.
Les lettres d’un rêve sont prises au sérieux. Au sein du rêve, elles se présentent comme des choses auxquelles le rêveur croit. Cette croyance rencontre celle de l’analyste. Le récit du rêve (le trèfle, psychose locale) fait coupure dans la représentation de chose permettant des liens avec des représentations de mots. La rencontre avec la croyance de l’analyste conserve à ces mots entendus leur caractère d’énonciation. Le dit se confond avec l’entendu, représenté par le même trait. Au récit qui fait coupure répond la croyance qui fait raboutage ; à l’association libre correspond l’attention flottante, dans un même « lâcher prise » par rapport à la réalité, et surtout, par rapport à la maîtrise.
La 2ème phase de l’analyse consiste à interpréter : inter-prêter, c'est-à-dire : je te prête, tu me prêtes en retour. Non pas des significations, mais du sens. Le sens n’est rien d’autre que ce mouvement d’aller et retour. Je te prête mes mots… je te prête l’oreille.
A nouveau, le récit coupe et la croyance – disons simplement l’écoute - raboute. Autrement dit : la parole coupe, la mise en mémoire écrit sur la surface ainsi délimitée. Les représentations surgissant dans le retour du refoulé sont réintégrées dans « la personnalité ».
Une réponse est forgée par les deux protagonistes à cet exposé des formations de l’inconscient. Elle prend la forme d’une re-présentation du trèfle du symptôme, c'est-à-dire un trèfle de sens contraire à celui qui a transformé le discours de l’analyse en délire. Freud en aurait parlé en termes de « névrose de transfert ». Lacan en parle en termes de paranoïa dirigée, ou d’autisme à deux. Ce trèfle est identique à son image en miroir. Placé au centre du triskel des vestiges de l’ancien trèfle, il est mis en relation branche après branche par coupure et raboutage avec les traits de ce vestige ; il dissous ainsi l’excroissance symptomatique du discours, qui redevient borroméen.
Si le nouveau trèfle produit avait simplement reproduit le symptôme –un trèfle de même sens -, la mise en relation n’aurait fait que complexifier la figure sans obtenir aucune dit-solution.






L’analyse ne fonctionne que s’il y a transfert c'est-à-dire : l’analyste croit à ce que dit l’analysant, l’analysant croit en l’analyse et en ce que dit l’analyste. Mais l’analyste ne fournit pas pour cela des significations. Il effectue les coupures qui orientent, qui permettent de « trouver l’orient » par opposition à l’occident (métaphore pour : dessus par opposition à dessous, manifeste par opposition à latent). Ces coupures font donc sens, sens de l’orientation. « L’interprétation est du sens et va contre la signification »(Lacan, L’étourdit, p.37 Scilicet 4 (1973- rédigé en 72)
Il faut bien distinguer ici :
l’identification que Lacan stigmatisait comme fin de l’analyse : c’est une identification au moi. Freud définissait le moi comme « une entité toute en surface » : il s’agit donc une identification de surfaces entre elles.
L’identification du signifiant : contrairement à la surface, le signifiant qui en fait le bord n’a qu’une dimension. L’identification du signifiant consiste en une identité entre le dit et l’entendu. Elle s’obtient, côté dire, par l’association libre, côté entendre, par l’attention flottante. Dit-soudre l’excroissance symptomatique, c’est se tenir sur ce bord signifiant du côté du mouvement de l’énonciation ;







Le nœud borroméen obtenu représente la parole fluidifiée, qui a redonné à chaque rond sa possibilité de tourner (trouver des « tournures », c'est-à-dire des figures de rhétorique) autour des deux autres. Le rond qui tourne donne une métaphore écrite (théorique) de la parole. Les ronds fixes représentent une écriture de l’écriture, c'est-à-dire de la mise en mémoire, consciente et inconsciente.
C’est une autre façon de représenter ce qui était écrit plus haut sous forme de coupure dans les traits : énonciation, et raboutage : transfert, mémoire, écriture. J’aime qui j’ai en tête, quelqu'un dont je me remémore, quelqu'un dont je n’oublie pas les RV, quelqu'un qui donne valeur au propos que je tiens. Ce RV-là, il tranche sur le quotidien. Il donne sens à ma vie…


Qu'est-ce qui a tranché dans le nœud gordien obtenu du raboutage du discours de l’analyste et de la demande de l’analysant relative à son symptôme ? C’est la coupure et raboutage avec un autre trèfle semblable à l’image en miroir du premier. Dans ce dernier, on peut voir les productions de l’inconscient de l’analyste au contact (rêves, actes manqués, lapsus, réponses spontanées en séance…) de celles énoncées par l’analysant. Ce sont les même, mais inversées par le miroir. Il s’agit de l’autre face de l’écriture du trèfle, comme s’il s’agissait de l’Autre face d’une bande de Mœbius.




Coupure et raboutage, ces deux mots associés peuvent être lus comme une description de la bande de Mœbius elle-même : elle est coupure, mais aussi surface, ce qui est logiquement contradictoire. Dans l’essai gordien qui précède je ne me suis préoccupé que de traits, c'est-à-dire des signifiants et non de la surface (signifié et signification). Mais toute courbe fermée (comme une nasse…cf. la citation de Lacan relative à cet accessoire de pêche) engendre en son intérieur une surface qui ne peut pas ne pas être lue : son bord s’appelle lettre. Il en est de même pour les formations de l’inconscient, qui font fixations tant qu’on accorde l’importance à cette surface imaginaire. Le travail de l’analyse a été de trancher dans cette surface en redonnant toute leur importance aux mots. Dans un premier temps, la croyance en ces mots comme à des choses favorise le transfert dans la paranoïa dirigée. Dans un second temps, les mots eux-mêmes apparaissent comme frontières entre les surfaces et les vides des énonciations. L’accent n’est alors plus mis sur la surface (signifié et signification) mais sur l’énonciation.





Le côté purement grammatical de le pulsion peut s’inscrire sur ces trèfles. On se rappelle que j’ai différencié la bande Homo de la bande hétéro, et que le trèfle écrit le bord d’une bande homo. C’est la raison pour laquelle trèfle et bande homo décrivent le discours psychotique. Ecrire côte à côte un trèfle et son image dans le miroir fait perdre à cette lettre son caractère homogène. C’est une opération équivalente à coupure et raboutage d’un trèfle dans son image. Il s’agit de l’image au miroir dit postérieur : un sujet est placé derrière un objet (trèfle) par rapport au miroir. Il voit donc le derrière de l’objet et son devant reflété dans le miroir.

Si on suppose que la coupure que l’écriture impose dans le trait unique du trèfle permet de séparer les constituants d’une phrase élémentaire, nous pouvons inscrire la suite sujet-verbe-complément sur les trois pétales. Ceci écrit bien la difficulté d’un discours psychotique : il y a des séparations entre les éléments, mais finalement, c’est quand même le même trait. La parole psychotique peut aligner des mots, mais à la fin de la phrase, le sujet se retrouve dans la continuité de l’objet, enfermé dans le narcissisme…comme l’analysant et l’analyste dans le narcissisme de la cure. La distinction entre libido du moi et libido d’objet existe, mais c’est un semblant d’écriture. Le verbe qui est censé articuler la différence sujet-objet, se trouve lui aussi avoir la même écriture que ce dernier. Le verbe se fait chair, et les mots (le verbal) sont pris pour des choses (l’objectal).

Un retournement dans le miroir inverse le sens des traits, et permet de lire cette continuité. Du coup, elle se pose comme différence. Il devient possible de jouer de cette différence pour parler.

C’est une autre façon d’écrire les trois temps de la pulsion selon Freud :

passif ; le sujet est objectalisé par le langage. Il se présente comme Dora à sa première consultation chez Freud : «, je n’y suis pour rien, je suis l’objet d’un échange entre mon père et M. K »
Actif : au miroir analytique, il peut observer l’inversion de ce discours : « dans ce qui m’arrive, j’y suis pour quelque chose ». l’excès inverse consiste à se présenter sous le coup d’une culpabilité extrémement handicapante : « je suis coupable de tout »
Réflexif : la mise en rapport de l’une et de l’autre des positions, qui sont en effet les deux façons les plus communes de se présenter pour un névrosé, amène le discours à plus de nuance. « je ne suis pas forcément coupable, mais je peux me considérer comme responsable, c'est-à-dire : je peux répondre ». L’une des écritures est dialectisée par l’autre. Le discours conscient, écrit d’un trèfle « +1 » se noue souplement au discours de l’Autre , marqué du « made in Germany » comme disait Freud : le « -1 » d’une lettre négativée, porteuse du sceau de la négation.


Richard Abibon
60-64 rue Emériau
Tour Panorama entrée sud. 23ème appt 04
75015 Paris
01 45 75 15 22 / 06 84 75 94 06

richard.abibon@wanadoo.fr

Site web :


http://perso.wanadoo.fr/topologie/

Retrouvez Richard Abibon

Sur

http://cf.groups.yahoo.com/group/ce_qui_ne_cesse/

ce_qui_ne_cesse · ... de s'écrire.....


S'inscrire : ce_qui_ne_cesse-subscribe@groupesyahoo.ca


Catégorie : Psychologie
"Le nécessaire, l’impossible, le contingent, le possible : ce sont ces quatre concepts, au moyen desquels Lacan structure l’expérience analytique, qui me guideront dans l’exposé de ce cas. Rappelons : le nécessaire est ce qui ne cesse pas de s’écrire, le contingent, ce qui cesse de ne pas s’écrire, l’impossible, ce qui ne cesse pas de ne pas s’écrire, et le possible, ce qui cesse de s’écrire."

C'est le début d'un très beau texte de Suzanne Hommel "Une rencontre avec le réel" publié sur le site de l'Ecole Lacanienne de Montréal, sous l'empire duquel se place cette liste, troisième d'un même projet, dont péripéties, les crises, les convulsions même, illustrent la difficulté d'exister.

Sous la conduite de Margarita Mosquera de Medellin (Colombie) la liste a entrepris la lecture du Séminaire XXI de Jacques Lacan :
Les non-dupes errent.






S'inscrire à ce_qui_ne_cesse




Adresse du service :cf.groups.yahoo.com 


Richard Abibon

60-64 rue Emériau
Tour Panorama entrée sud. 23ème appt 04
75015 Paris
01 45 75 15 22 / 06 84 75 94 06

richard.abibon@wanadoo.fr

http://perso.wanadoo.fr/topologie


et :

Retrouvez Richard Abibon

sur "ce qui ne cesse"

http://cf.groups.yahoo.com/group/ce_qui_ne_cesse

et sur "psychanalyse"

http://fr.groups.yahoo.com/group/psychanalyse/

samedi, janvier 24, 2004

les analystes sans frontières vous proposent...

La Psychanalyse en articles payants du "MONDE"
24 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (0 lectures)
Anonymous a écrit : " Trois questions à ... Paul-Laurent Assoun
Article publié le 13 Janvier 2004
Propos recueillis par Paul Benkimoun
Taille de article : 444 mots


Source : LE MONDE
Lire un extrait
Acheter cet article


2 Article payant

Quand les psys affrontent les sirènes médiatiques
Article publié le 14 Janvier 2004
Par Catherine Vincent
Taille de article : 1283 mots


Source : LE MONDE
Lire un extrait
Acheter cet article


3 Article payant

Jean Cournut
Article publié le 31 Décembre 2003
Taille de article : 277 mots


Source : LE MONDE
Lire un extrait
Acheter cet article

"

(commentaires ? | Score: 0)


Le refoulement freudien par H.Morin
24 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (1 lectures)
Anonymous a écrit : "Le refoulement freudien sous l'œil de l'imagerie par résonance magnétique
LE MONDE | 23.01.04 • MIS A JOUR LE 23.01.04 | 16h17
Des Américains visualisent l'oubli volontaire
En france , le vieux divorce entre psychanalyse et science a alimenté les débats sur l'amendement Accoyer, qui visait à encadrer les activités des psychothérapeutes. De l'autre côté de l'Atlantique, des chercheurs annoncent candidement avoir découvert le support organique du refoulement freudien, ce mécanisme par lequel les souvenirs traumatiques seraient poussés hors de la conscience. Et viendraient alimenter souterrainement nos névroses.

Michael Anderson, du département de psychologie de l'université de l'Oregon à Eugene (Etats-Unis), avait déjà démonté les mécanismes mentaux de l'oubli volontaire, à partir d'une expérience qui alliait simplicité et élégance (Le Monde du 14 avril 2001). Il avait alors demandé à un groupe d'apprendre des paires de mots neutres, comme "épreuve" et "blatte", puis de s'efforcer d'oublier le deuxième terme quand on lui présentait le premier. Lorsque, ensuite, "épreuve" leur était montré, la mémorisation du mot "blatte" associé avait effectivement été amoindrie, en moyenne.
"

(Suite... | 4535 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


zizek, étude....
22 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (10 lectures)
Anonymous a écrit : "Je m'interesse aux écrits de zizek et je prépare une présentation au
sujet de son texte «passions du réel, passions de semblance» dans le
cadre de séminaire à l'elm.qc.ca, c'est un des textes qu'il a écrit
au sujet des attentats du 11 septembre dans un ouvrage
intitulé «welcome to the desert of the real», le titre est une
référence au film the matrix dont il a par aileurs fait une lecture
intéressante dans un texte : the matrix or the two sides of
perversion. Pour retrouver des textes, une bibliographie et des
liens internet interessants concernant Zizek, vous pouvez aller voir
zizek-list..

Je vous écris de Montréal où il fait toujours froid mais pas -51 ce
dimanche ... J'assiste au séminaire de Martin Pigeon et on a
d'ailleurs dans nos discussions abordé Zizek parmi d'autres..

http://www.geometry.net/philosophers/zizek_slavoj_page_no_4.php
voici un lien qui peut vous intéresser

Bon dimanche


Amal wahbi
"

(Suite... | 4162 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


Ethique et psychanalyse
21 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (2 lectures)
Anonymous a écrit : "
Ethique et psychanalyse
Séminaire de l'A.L.E.P.H. à Paris

animé par Franz Kaltenbeck, Sadi Lakhdari, Sophie Mendelsohn et Geneviève Morel.
Pour y participer, s'inscrire par mail, par courrier, ou par téléphone auprès de Franz Kaltenbeck (tel : 01 45 48 12 51).

Tous les quatrièmes mardis du mois, sauf vacances scolaires et jours de fête, au 95 rue de Rennes, 75006 Paris, 5è étage gauche.

Prochaine réunion : le mardi 27 janvier 2004, à 21h15
Suite de la discussion sur le texte d'Adorno et Horkheimer sur Kant et Sade qui figure dans La dialectique de la raison. Fragments philosophiques (1944), Tel, Gallimard, 1974. et le commentaire de Slavoj Zizek, à paraître dans la revue Savoirs et clinique, n° 4, avec Sophie Mendelsohn.

Lecture de Kant avec Sade de Jacques Lacan (Ecrits, Seuil, 1966).

Paru il y a quarante ans, cet écrit de Lacan recele toujours des questions dont même les commentaires les plus brillants ne sont pas venus à bout. Notre lecture qui suivra le texte de près sera centrée sur les problèmes de la relation de l'universel de la loi au particulier du sujet que Lacan traite sur les deux versants, celui de Kant et celui de Sade. Nous étudierons en un premier temps l'articulation que Lacan établit entre l'impératif moral de Kant et la maxime sadienne, qu'il construit à partir du fragment "Français, encore un effort si vous voulez être républicains..." de La Philosophie dans le boudoir.
" Note: De : Jean-Pierre Edberg Répondre à : psychanalyse@yahoogroupes.fr Envoyer : lundi 19 janvier 2004 8:57:47 À : Cc : Geneviève Morel Objet : [psychanalyse] Fw: [dire] Séminaire de l'ALEPH à Paris: "Ethique et psychanalyse". Lecture de "Kant avec Sade", le mardi 27 janvier 2004

(Suite... | 7823 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


psychanalyse et réglementation finale
21 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (2 lectures)
Anonymous a écrit : "Le Sénat épargne les psychanalystes
L'amendement Accoyer encadrant la psychothérapie a été modifié pour éviter le tollé et a été voté.
près de multiples reports de séance, le Sénat a voté finalement, hier en début de soirée, un amendement tendant à réglementer l'usage du titre de psychothérapeute. Est ainsi créé un «registre national des psychothérapeutes» pour tous ceux qui voudraient se servir de ce titre. Seraient néanmoins «dispensés de s'inscrire les médecins, les psychologues d'Etat ainsi que les psychanalystes régulièrement enregistrés dans les annuaires de leur association». Une façon de ne pas toucher à la psychanalyse. "

(Suite... | 3968 octets de plus | 1 commentaire | Score: 0)


le raport analyste analysant : le regerd silencieux
21 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (4 lectures)
Anonymous a écrit : "le 21/01/2004 03:29, Helene De Crecy a écrit :

Quand je parle, je ne me reconnais pas en tant que telle ; je parle dans
le vide jusqu'à ce que ; la reconnaissance vient après que la parole de
soi à l'autre est reçue comme telle par l'interlocuteur qui vous
signifie par je ne sais quel signe qu'il en est le dépositaire. Et ce
signe est le premier point à partir duquel toute forme de ressemblance,
de connivence et de reconnaissance sera possible. S'il n'est pas, le
visage de qui parle ne ressemble à rien d'autre qu'un chaos de chair.
Quand j'écoute, je me reconnais car c'est non l'œil mais l'oreille qui
fonde la ressemblance d'avec. Je reconnais en moi qui écoute, alors je
peux répondre de moi et me reconnaître.
Lent le chemin qui mène au visage qui accueille toute parole, encore
plus lent celui qui mène au visage de qui parle en vous et de vous, qui
dit ce que les mots ne peuvent dire en premier chef.
Car toute reconnaissance c'est une forme de trahison et accepter cette
trahison n'est pas toujours chose aisée d'un côté comme de l'autre.

hélène
" Note: De : Jos Tontlinger Répondre à : psychanalyse@yahoogroupes.fr Envoyer : mercredi 21 janvier 2004 23:59:42 À : Objet : Re: RE : [psychanalyse] Le regard silencieux

(Suite... | 2289 octets de plus | 1 commentaire | Score: 0)


psychanalyse & philosophie
19 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (2 lectures)
Anonymous a écrit : "thique et psychanalyse
Séminaire de l'A.L.E.P.H. à Paris

animé par Franz Kaltenbeck, Sadi Lakhdari, Sophie Mendelsohn et Geneviève Morel.
Pour y participer, s'inscrire par mail, par courrier, ou par téléphone auprès de Franz Kaltenbeck (tel : 01 45 48 12 51).

Tous les quatrièmes mardis du mois, sauf vacances scolaires et jours de fête, au 95 rue de Rennes, 75006 Paris, 5è étage gauche.

Prochaine réunion : le mardi 27 janvier 2004, à 21h15
Suite de la discussion sur le texte d'Adorno et Horkheimer sur Kant et Sade qui figure dans La dialectique de la raison. Fragments philosophiques (1944), Tel, Gallimard, 1974. et le commentaire de Slavoj Zizek, à paraître dans la revue Savoirs et clinique, n° 4, avec Sophie Mendelsohn.

" Note: source : JPE

(Suite... | 3785 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


Lacan link....
16 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (8 lectures)
Anonymous a écrit : "
from lacan.com:

Call for papers
The Symptom Issue 5 - the online newspaper for lacan.com
Submissions should be sent to:

lacink@lacan.com

both as a Word document and in Rich Text Format (we work with Mac)past issues: http://www.lacan.com/thesymptom.htm
http://www.lacan.com
http://www.lacan.com/lacan1.htm
"

(commentaires ? | Score: 0)


psychanalyse laïque
15 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (0 lectures)
Anonymous a écrit : "
Psychanalyse laïque …
n'est-ce pas la seule position possible ?




Pour Freud, la laïcité qualifiait, et qualifie toujours, une psychanalyse qui savait ce défier tant du champs médical que de celui du religieux. Aujourd'hui, la situation a-t-elle évolué ? La revendication d'une psychanalyse laïque n'est-elle pas dépassée ? Sur ce point, l'amendement Accoyer par son outrance nous a tout de même réveillé. Il nous a montré que l'académie de médecine entre autre, relayé par le politique, pense toujours à nous et à notre formation.

Restons vigilent, le concept de laïcité, par exemple, tant utilisé actuellement dans le débat politique, est doucement et continuellement dévoyé de son sens premier. De plus en plus souvent, laïque est utilisé abusivement à la place de athée, comme antonyme de religieux. Pour ses détracteurs, le "laïcisme" est une nouvelle religion avec ses intégristes : les démocrates. N'oublions pas que Laïque vient du grec laikos, c'est-à-dire qui appartient au peuple, au citoyen… vaste programme !

C'est pour cela que revendiquer une psychanalyse laïque est tout à fait d'actualité. Les enjeux multiples de cette revendication sont en relation avec notre liberté, notre esprit critique et nos singularités.




Gaucher Dominique
29 novembre 2003


"

(commentaires ? | Score: 0)


psychanalyse et recherche
15 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (0 lectures)
Anonymous a écrit : "
André Quaderi,
président de l'AEJCPP;
Association des jeunes chercheurs en psychopathologie et psychanalyse,






Bonjour à tous,


Je vous souhaite à tous une bonne année 2004. Le début d'année a été particulièrement dense et nous n'avons pu préparer les voeux sereinement.
J'ai sollicité une rencontre avec M. Accoyer au sujet du fameux amendement. Je rencontre le 20 janvier un député Paul Kert pour une réunion préliminaire. M. Roland Gori en tant que président du SIEURPP, sera présent. L'objectif de la réunion est d'éclaircir la situation au niveau des étudiants en psychologie et de l'enseignement de la psychothérapie à l'Université.
Si vous avez des informations à transmettre, je vous prie de me les faire parvenir directement. pour connaître un peu notre position de principe voir le site de l'AEJCPP.

andre.quaderi@free.fr
"

(Suite... | 7684 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


psychanalyse et séminaires
14 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (0 lectures)
Anonymous a écrit : "Forums du Champ
Lacanien
Ecole de Psychanalyse
du Champ
Lacanien

Rennes

* * *

Soirée des Cartels

Lundi 19 janvier 2004 Ю
21h
"

(Suite... | 1378 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


Tiefenpsychologie und Psychoanalyse
14 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (0 lectures)
Anonymous a écrit : "
Date: Wed, 14 Jan 2004 06:08:32 +0100
Reply-To: Tiefenpsychologie und Psychoanalyse

Sender: Tiefenpsychologie und Psychoanalyse

From: Automatic digest processor

Subject: FREUD-L Digest - 21 Nov 2003 to 14 Jan 2004 (#2004-1)
To: Recipients of FREUD-L digests


There is one message totalling 43 lines in this issue.

Topics of the day:

1. Was ist FREUD-L?

---------- http://mailhost.rz.uni-karlsruhe.de/warc/freud-l.html ----------


"

(Suite... | 2507 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


psychothérapie sur le vif
14 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (5 lectures)
Anonymous a écrit : "Dans LIBE daté d'aujourd'hui

De l'absurdité de réglementer la psychothérapie
Un amendement qui ne fait que cacher la poussière sous le divan




mercredi 14 janvier 2004




imprimer l'article

envoyer l'article

articles les plus envoyés
réagir à l'article




'ai 43 ans, de bonnes études, un métier intéressant, trois enfants. Vu de l'extérieur je ne suis ni spécialement à plaindre ni spécialement verni. Mais la vie m'a amené à prendre conscience de mon mal-être, et à accepter l'idée de me faire aider. Après divers essais, j'ai plongé dans un bain thérapeutique bouillonnant, en individuel et en groupe. J'y ai gagné un divorce, mais j'étais plus vivant.

Si j'ai accepté de me confier à ma thérapeute, c'est qu'elle a elle-même fait un long parcours à travers sa propre souffrance, possédant du coup une indéracinable foi en la vie.

"

(Suite... | 3788 octets de plus | 1 commentaire | Score: 2)


psychanalyse et débats
14 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (1 lectures)
Anonymous a écrit : "
RÉUNION DU mardi 20 Janvier 2004 A 21h15

DEBATS et QUESTIONS avec notre invitée :

ELISABETH ROUDINESCO,

HISTORIENNE, PSYCHANALYSTE.

A PROPOS DE SON OUVRAGE EN DIALOGUE AVEC J. DERRIDA : « DE QUOI DEMAIN… »
Ed. Champs Flammarion août 2003.


POUR INFORMATION

Une réunion qui promet d'être passionnante.

Cordialement,

JPE
"

(Suite... | 5071 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


La fonction parentale
13 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (1 lectures)
Anonymous a écrit : "Bonjour,

le 12/01/2004 07:25, Marianne Antonis a écrit :

>Lorsque un père effectue un travail psychanalytique qui aurait originairement
>été prévu pour son fils ou sa fille, eh bien la clinique montre bien les
>transformations de l'enfant. Penser que le réel du père est la seule chose qui
>importe amène le psychanalyste d'enfant à négliger toute intervention auprès du
>père de la réalité, auprès du papa de l'enfant ou de celui qui en assure la
>fonction au niveau du réel, et à embarquer l'enfant dans une cure par laquelle
>il n'est que très secondairement concerné. (j'aimerais souligner ceci)" Note: Boîte de réception Messages envoyés Brouillons Messages supprimés conci curcu désaboneme... freud janvier-fé... ne cesse p... technique ... théaux Signaler comme courrier indésirable Signaler et bloquer l'expéditeur De : Jos Tontlinger Répondre à : psychanalyse@yahoogroupes.fr Envoyer : mardi 13 janvier 2004 1:15:40 À : Objet : Re: [psychanalyse] Fonction paternelle (suite)

(Suite... | 2158 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


PSYCHASOC
13 janvier 2004 à 00:00:00 CET par aubedor (1 lectures)
Anonymous a écrit : "[ 12.01.2004 ]
Trésormiq Vintin ou l'histoire d'une

De :
Envoyer : mardi 13 janvier 2004 0:43:33
À : psychasoc_info@psychasoc.com
Objet : [psychasoc_info] Nouveaux articles sur PSYCHASOC


rencontre par LY THANH THANG
Et ça se passait vers la fin des années 1984... Un automne de cette année du Rat, il y aura presque vingt ans! J'avais eu à rencontrer une fois par semaine pendant quelques six années un jeune monsieur âgé alors d'une vingtaine d'années. [...]



"


vendredi, janvier 23, 2004

Welcome to the top page for les nouveaux analystes sans frontières!
10 most read stories.


http://mobynuke.net/sigmund/index.php

1: amendement Accoyer - (242 Reads)
2: l'interprétation des rêves (Freud) - (148 Reads)
3: Théories et mythes magico-sexuels dans l'enfance." - (129 Reads)
4: psychanalyse et névrose - (125 Reads)
5: articles de D.Sibony - (116 Reads)
6: psychanalyse et Loi - (115 Reads)
7: La psychanalyse à l'épreuve de l'Islam de Fethi - (101 Reads)
8: Psychanalyse et médecine - (99 Reads)
9: biographie Pontalis - (95 Reads)
10: Psychothérapie Vigilance@ : question au sujet du rebirth - (82 Reads)
http://mobynuke.net/sigmund/index.php

******************************************************

25 articles les plus lus http://membres.lycos.fr/aubedor/lamoire/

· 1: Discours au Psychanalystes (J.Lacan) - (84 lectures)
· 2: Psychanalyse et judaïsme - (46 lectures)
· 3: Audio-Lacan - (41 lectures)
· 4: Manifeste de J.A Miller - (40 lectures)
· 5: Ethique et psychanalyse - (36 lectures)
· 6: psychanalyse et argent - (33 lectures)
· 7: l'amour c'est donner qqch que l'ont a pas à qqchun qui n'en veut pas - (31 lectures)
· 8: Contre proposition de F.Morel - (29 lectures)
· 9: Site de H.Fischer (Mythanalyse du futur) - (28 lectures)
· 10: l'effet freudien (site en construction) - (25 lectures)
· 11: Article phare, à lire absolument.... - (24 lectures)
· 12: Lacan,Lacan, enfin presque tout... - (24 lectures)
· 13: Actus psychanalyse en France - (22 lectures)
· 14: psychanalyse et neurosciences - (20 lectures)
· 15: The Coit Tower et le fantasme de Scotti - (19 lectures)
· 16: psychologie et poesie - (18 lectures)
· 17: le danger des sectes... - (18 lectures)
· 18: Freud par Bernard This - (17 lectures)
· 19: Kd A In Alphabet Land (J.Lacan) - (17 lectures)
· 20: psychanalyse et internet - (16 lectures)
· 21: Articles de H.Fischer - (16 lectures)
· 22: commentaires de J.P Edberg (structures freudiennes) - (16 lectures)
· 23: Les M.M.T , Dr Jablais - (16 lectures)
· 24: couple dynamic and therapy ? - (16 lectures)
· 25: L'inconscient structuré comme l'écriture chinoise - (16 lectures)

lundi, janvier 19, 2004

psychanalyse & internet

Cet espace d'inspiration freudo-lacanienne est indépendant de toute école et n'est pas réservé qu'aux seuls psychanalystes. Tout le monde y est bienvenu si, d'une manière ou d'une autre, on se sent une affinité avec ces attracteurs signifiants et parfois étranges que sont les mots "psychanalyse" et "Internet".

L'outil principal de ce site est une

liste de discussion et de travail

qui a pour but de développer une réflexion sur, d'une part la spécificité d'Internet considéré comme un nouveau lieu, et d'autre part, en quoi et comment le discours analytique peut s'y inscrire.

Un espace de publication ou plutôt de

poubellication

est disponible pour recevoir tout texte et article centré sur les lieux d'écriture de la psychanalyse.

Enfin, proposons quelques

liens

vers d'autres sites proches et complices.

mardi, janvier 13, 2004

Mailing list consacrée aux discussions sur la psychanalyse, d'après l'enseignement de Freud et de Lacan.




De : Jean-Pierre Edberg
Répondre à : psychanalyse@yahoogroupes.fr
Envoyer : lundi 12 janvier 2004 23:43:56
À :
Objet : [psychanalyse] Margarita Mosquera de Medellin (Colombie) anime la liste.

|
Description Catégorie : Psychologie
Mailing list consacrée aux discussions sur la psychanalyse, d'après l'enseignement de Freud et de Lacan.

Cette liste n'est associée à aucune Ecole ; elle est ouverte à tous, simples curieux de la psychanalyse, analysants en cours de route et psychanalystes remettant sans cesse en question, en tant qu'analysants, et leur expérience clinique et leur savoir théorique.

Elle fait sienne la phrase de Chérif Mbaw "Le savoir ne vient jamais trop tard. Pour apprendre il est toujours temps. Si tu le possèdes, reste sage et modeste, transmets le. S'il te manque, cherche le".
(Paroles de Griots )

Tolérance, courtoisie, respect de l'autre, réserve dans l'expression, dispositions de la charte Yahoo y sont les seules contraintes.

Margarita Mosquera de Medellin (Colombie) anime la liste.




Jean-Pierre Edberg
4, Place de Barcelone - 75016 Paris
Tel : 33 (0) 1 42 15 55 23
Mob: 33 (0) 6 12 66 77 16

jpp.edberg@noos.fr

Psychanalyse: le forum de la psychanalyse

Pour adhérer à la liste, adresser un message à :

psychanalyse@noos.fr



samedi, janvier 10, 2004

Statistiques 2003

Bienvenue au classement TOP de Les Analystes Sans Frontières!


25 articles les plus lus

· 1: Discours au Psychanalystes (J.Lacan) - (73 lectures)
· 2: Audio-Lacan - (37 lectures)
· 3: Manifeste de J.A Miller - (37 lectures)
· 4: Psychanalyse et judaïsme - (36 lectures)
· 5: Ethique et psychanalyse - (35 lectures)
· 6: l'amour c'est donner qqch que l'ont a pas à qqchun qui n'en veut pas - (30 lectures)
· 7: Contre proposition de F.Morel - (28 lectures)
· 8: Site de H.Fischer (Mythanalyse du futur) - (27 lectures)
· 9: psychanalyse et argent - (27 lectures)
· 10: l'effet freudien (site en construction) - (25 lectures)
· 11: Lacan,Lacan, enfin presque tout... - (24 lectures)
· 12: Article phare, à lire absolument.... - (22 lectures)
· 13: The Coit Tower et le fantasme de Scotti - (19 lectures)
· 14: psychologie et poesie - (18 lectures)
· 15: le danger des sectes... - (18 lectures)
· 16: psychanalyse et neurosciences - (18 lectures)
· 17: Freud par Bernard This - (17 lectures)
· 18: Kd A In Alphabet Land (J.Lacan) - (17 lectures)
· 19: psychanalyse et internet - (16 lectures)
· 20: commentaires de J.P Edberg (structures freudiennes) - (16 lectures)
· 21: Les M.M.T , Dr Jablais - (16 lectures)
· 22: couple dynamic and therapy ? - (16 lectures)
· 23: L'inconscient structuré comme l'écriture chinoise - (16 lectures)
· 24: analyse en ligne (engl-french-dutch) - (15 lectures)
· 25: Articles de H.Fischer - (15 lectures)


25 most voted stories

· 1: Audio-Lacan - (3 votes)
· 2: Discours au Psychanalystes (J.Lacan) - (3 votes)
· 3: psychanalyse et littérature - (3 votes)
· 4: psychanalyse et lacan - (3 votes)
· 5: le désir et son interprétation de Lacan - (3 votes)
· 6: Appel à la mobilisation des psy - (2 votes)
· 7: Lacan,Lacan, enfin presque tout... - (2 votes)
· 8: L'angoisse - (2 votes)
· 9: Le ravissement de Lol - (2 votes)
· 10: Position de l'inconscient de J.Lacan - (2 votes)
· 11: Ecrits lacanniens - (2 votes)
· 12: SUJET : [psychanalyse] J.Lacan,_La_science_et_la_vérité - (2 votes)
· 13: forum 'psychanalyse' - (2 votes)
· 14: entretiens lacaniens - (2 votes)
· 15: psychanalyse et Shoah - (2 votes)
· 16: conférence de J.Lacan - (2 votes)
· 17: correspondance Freud - Einstein - (2 votes)
· 18: nouveaux fichiers ''psychanalyse'' - (2 votes)
· 19: Psychanalyse et Loi - (2 votes)
· 20: La psychologie du cyberspace - (1 votes)
· 21: aide en psychanalyse - (1 votes)
· 22: Site de H.Fischer (Mythanalyse du futur) - (1 votes)
· 23: l'amour c'est donner qqch que l'ont a pas à qqchun qui n'en veut pas - (1 votes)
· 24: Média Lacan, hiatus irrationalis,Lacan radio - (1 votes)
· 25: Kd A In Alphabet Land (J.Lacan) - (1 votes)


25 best rated stories (based on 5 maximun points)

· 1: Audio-Lacan - (5 points)
· 2: Discours au Psychanalystes (J.Lacan) - (5 points)
· 3: psychanalyse et littérature - (5 points)
· 4: psychanalyse et lacan - (5 points)
· 5: le désir et son interprétation de Lacan - (5 points)
· 6: Appel à la mobilisation des psy - (5 points)
· 7: Lacan,Lacan, enfin presque tout... - (5 points)
· 8: L'angoisse - (5 points)
· 9: Le ravissement de Lol - (5 points)
· 10: Position de l'inconscient de J.Lacan - (5 points)
· 11: Ecrits lacanniens - (5 points)
· 12: SUJET : [psychanalyse] J.Lacan,_La_science_et_la_vérité - (5 points)
· 13: entretiens lacaniens - (5 points)
· 14: psychanalyse et Shoah - (5 points)
· 15: conférence de J.Lacan - (5 points)
· 16: correspondance Freud - Einstein - (5 points)
· 17: nouveaux fichiers ''psychanalyse'' - (5 points)
· 18: Psychanalyse et Loi - (5 points)
· 19: forum 'psychanalyse' - (3.5 points)
· 20: La psychologie du cyberspace - (5 points)
· 21: aide en psychanalyse - (5 points)
· 22: Site de H.Fischer (Mythanalyse du futur) - (5 points)
· 23: Média Lacan, hiatus irrationalis,Lacan radio - (5 points)
· 24: Kd A In Alphabet Land (J.Lacan) - (5 points)
· 25: Nouvelle liste du collectif - (5 points)


25 articles les plus commentés

· 1: Ethique et psychanalyse - (6 commentaires)
· 2: SUJET : [winnicott] Theory and practice - (5 commentaires)
· 3: [winnicott] about instinct, play and the imaginery and the symbolic - (4 commentaires)
· 4: psychanalyse et argent - (4 commentaires)
· 5: Psychanalyse et Loi - (4 commentaires)
· 6: Le collectif 'KLEIN' - (3 commentaires)
· 7: psychanalyse et neurosciences - (3 commentaires)
· 8: Contre proposition de F.Morel - (3 commentaires)
· 9: Révision Accoyer - (3 commentaires)
· 10: against the restriction on the use of the term psychoanalyst - (2 commentaires)
· 11: commentaires de J.P Edberg (structures freudiennes) - (2 commentaires)
· 12: magouille internationale.... - (2 commentaires)
· 13: genese d un discours didactique en psychanalyse - (2 commentaires)
· 14: Le Rebirth - (2 commentaires)
· 15: Les M.M.T , Dr Jablais - (2 commentaires)
· 16: Discours au Psychanalystes (J.Lacan) - (2 commentaires)
· 17: le danger des sectes... - (2 commentaires)
· 18: psychanalyse et littérature chez les MMT - (2 commentaires)
· 19: le statut des psy - (2 commentaires)
· 20: Le collectif "Klein" - (2 commentaires)
· 21: psychanalyse et Shoah - (2 commentaires)
· 22: COMBAT - (1 commentaires)
· 23: COMMUNAUTE VIRTUELLE - (1 commentaires)
· 24: Votre mémoire peut vous tromper - (1 commentaires)
· 25: La réalité c'est sur quoi on cogne (J.Lacan) - (1 commentaires)


25 catégories les plus actives

· 1: enseignement de la p - (20 Hits)


25 utilisateurs les plus actifs (Articles)

· 1: aubedor - (130 nouvelles envoyées)
· 2: maldoror - (49 nouvelles envoyées)


25 auteurs/modérateurs les plus actifs

· 1: aubedor - (1046 nouvelles publiées)


25 comptes rendus les plus lus

· 1: psychanalyse et anti psychiatrie - (5 lectures)
· 2: PROPOSITION DE LUTTE CONTRE L'AMENDEMENT ACCOYER - (1 lectures)


25 fichiers les plus téléchargés

· 1: psy telechargement (Catégorie: Psychanalyse) - (8 _LDOWNLOADS)
· 2: Hedegger (Catégorie: Psychanalyse) - (8 _LDOWNLOADS)
· 3: psychanalyse par F Tassigny (Catégorie: Psychanalyse) - (1 _LDOWNLOADS)





vendredi, janvier 09, 2004

Manifeste pour la psychanalyse.

Manifeste pour la psychanalyse.

La psychanalyse "en fracas" (en fera cas)



Ne prétendons plus à la neutralité mais tenons compte de l'efficace psychanalytique et de sa résistance, de ses spéculations et stratagèmes, interpellons de façon critique, ouvrons des brèches: c'est oeuvrer à la psychanalyse "en fracas".

Faut-il encore soumettre le discours psychanalytique à la rigueur de la preuve, aux chaînes de la conséquences , aux contraintes internes du collectif? Faut-il toujours articuler et surtout ne plus ignorer ce que certains voudraient laisser tomber ou réduire sous les dogmes de diverses chapelles? Faut-il enfin déterminer la spécificité de l'après-coup psychanalytique et de ce qu'elle arraisonne?

Que propose-t-on ä la psychanalyse alors que nous vivons dans un espace pluridisciplinaire, global où toutes les valeurs préfabriquées normalisent banalisent l'être? Où des revues, articles, de tout poil, semblent, plus qu'informer, nous rendre un amalgame de savoirs qui donnent une impression de fadeur lorsque,rivalisant de diagrammes abscons, ils font la statistique de leur propre médiocrité telle un "semblant" juste bon à décomposer, fragmenter, un tout qui ne sera donc jamais compris exhaustivement.

Jamais l'enseignement de la psychanalyse n'a fait de la psychanalyse une recherche "limitée corporativement en en une weltanschaung réservée aux seuls initiés". Initiés de l' héritage freudien, lacanien, etc...

Tous les membres du collectif , responsables, intervenants, contribuent à élever la psychanalyse en un espace spéculatif telle une recherche fondamentale. On n'y apprend ni des systèmes, ni des cultes, on y reçoit un éveil de la pensée dépassant les limites de la psychanalyse pure pour se tourner vers l'ethnologie à l'exemple de Frazer ou de Malinowski et dans ce pluralisme se dégagent des idées non dirigistes, des non certitudes en quelque sorte.

Jamais cette recherche ne prendra matrice dans une quelconque corporation, guilde, défendant ses droits et privilèges plutôt que la pertinence de ses doutes. Cet enseignement ne se développera pas à l'encontre d'autres écoles. Telle serait la seule façon de renouer avec la pensée freudienne. Renouer avec ces passeurs ne consiste pas à enseigner la psychanalyse, ni même à prétendre à réinventer la psychanalyse, mais à penser, réfléchir, à un élément même irrationnel au collectif quitte à déconstruire pour ensuite mieux rebâtir, ce qui est vrai pour un est différent pour l'autre.

Bien sûr, c'est l'étude des textes qui sera la pierre angulaire du "Comment savoir poser une problème" et à lui donner une solution argumentée, raisonnée, en évitant toutefois d'être trop conceptuelle.

Que proposera-t-on à ces enseignants, avant tout une méthode car cet enseignement n'est pas une entreprise de formation où le collectif accouchera d'apprentis sorciers.

Le professeur de psychanalyse commencera la lecture d'une oeuvre freudienne. Mais renouer avec l'héritage freudien ne reviendra pas à se prendre soi-même pour cette figure originaire de la pensée psychanalytique, mais à devenir ce passeur d'idées consistant à comprendre et à faire comprendre leur traversée à ce siècle tumultueux.



Frans Tassigny.

mercredi, janvier 07, 2004

psy & soutient moral

psy & soutient moral
_

Description Catégorie : Soutien moral
Ce groupe modéré par un psychanalyste n’est pas gratuit. Chaque membre doit s’acquitter d’une participation financière de 20 euros par mois payables d’avance par chèque en début de mois à M. Bègue 124 Elysée 2, 78170 La Celle St Cloud (n° SIRET 339372922200015.)
Pour être admis dans le groupe, il faut en faire la demande auprès du modérateur en indiquant les motifs qui la justifient.
Le groupe fonctionne dans l’espace Tchatche de Yahoo une fois par semaine à 21 h, il dure une heure, il comporte 6 membres plus le modérateur.
Le membre qui le souhaite peut demander en début de session à parler d’un problème qui le préoccupe, le groupe l’écoute, des participants peuvent poser des questions.
Lorsque le problème semble bien décrit et compris, chacun peut donner son avis.
Finalement c’est apporter l’éclairage de chaque participant sur le problème afin que la personne confrontée à des difficultés puisse avoir le regard des autres qui ne sont pas impliqués réellement, ce qui peut lui permettre de savoir ce que les autres en pensent, ce qu’ils feraient ou auraient fait dans cette situation.
Tout ceci dans la simplicité, la bienveillance et l’absence de jugement.
C’est mettre sous une forme pratique cette phrase du philosophe Hegel :
« La conscience de soi veut se voir à l’extérieur pour se savoir.»
Ce qui signifie tout simplement que pour y voir un peu plus clair, nous mettons les choses à l’extérieur de nous pour les examiner seul ou à plusieurs afin d’acquérir une connaissance utilisable, un savoir.
Mon rôle c’est d’être le contenant du groupe, la caution du sérieux de ce travail et le modérateur des échanges.






Adresses e-mail du groupe

Envoyer un message : groupedesoutienmoral@yahoogroupes.fr
S'inscrire : groupedesoutienmoral-subscribe@yahoogroupes.fr
Désinscription : groupedesoutienmoral-unsubscribe@yahoogroupes.fr
Fondateur de la liste : groupedesoutienmoral-owner@yahoogroupes.fr



Note: jean.pierre.begue2@libertysurf.fr

jeudi, janvier 01, 2004

"psychanalyse"


Bpnne année


Mailing list consacrée aux discussions sur la psychanalyse, d'après l'enseignement de Freud et de Lacan.

Cette liste n'est associée à aucune Ecole ; elle est ouverte à tous, simples curieux de la psychanalyse, analysants en cours de route et psychanalystes remettant sans cesse en question, en tant qu'analysants, et leur expérience clinique et leur savoir théorique.

Elle fait sienne la phrase de Chérif Mbaw "Le savoir ne vient jamais trop tard. Pour apprendre il est toujours temps. Si tu le possèdes, reste sage et modeste, transmets le. S'il te manque, cherche le".
(Paroles de Griots )

Tolérance, courtoisie, respect de l'autre, réserve dans l'expression, dispositions de la charte Yahoo y sont les seules contraintes. Mais le style c'est l'homme (Buffon). Et si elle n'est pas modérée, Margarita Mosquera de Medellin, Colombie (margarita_mosquera@epm.net.co) et Yann Leroux (yann.leroux@laposte.net) se réservent d'intervenir dans les débats.

Elle soutient le "Non à Vichy" de Serge Hajlblum :

NON à toute psychanalyse sécuritaire Mattéi-Sarkozy

NON à toutes ces associations qui ne pensent la psychanalyse que couchée

NON au principe du psychanalyste dénonciateur

PSYCHANALYSTES: ne cessez pas d'interroger les institutions avec lesquelles vous êtes, chacun à sa manière, en rapport.

PSYCHANALYSANTS: ne cessez pas d'interroger vos psychanalystes quant au principe d'une psychanalyse sécuritaire et dénonciatrice

Faites circuler et signer ce triple NON et cette double question Organisez des instances de rassemblement de toutes les signatures pour faire pression

Remettez en cause tous ces représentants qui ne représentent rien du tout

Serge Hajlblum
hajl@club-internet.fr


Messages les plus récents Voir tous les messages (16289)

1 Janvier Ils vous parlent sur psychanalyse ! - jppedberg

1 Janvier Ou donf se parlent-ils ? - jppedberg
Ils se parlent sur "psychanalyse" ! Cordialement, JPE

31 Décembre Meilleurs voeux ! - jppedberg
Sans voix ! Alors un peu de musique ! MEILLEURS VOEUX JPE

31 Décembre (no subject) - schakine
J'adresse mes Meilleurs voeux 2004 à votre INCONSCIENT DANIEL G. Daniel GO

31 Décembre Re : (a JPG) pas de sujet - richardpierrefree
La suite de la non réponse (car il y a peut être un espoir d'extinction d






Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
2003 531 688 401 494 745 455 676 1029 803 879 1387 1576
2002 97 241 265 513 740 247 581 768 504 890 257 399
2001 42 56 21 44 43 42 58 59 36 65 38 104
2000 44 69 14 118 55 8 39 8 9 31 67 15
1999 5 4


Adresses e-mail du groupe

Pour de plus amples informations : http://liste775.free.fr/psychanalyse.html
Envoyer un message : psychanalyse@yahoogroupes.fr
S'inscrire : psychanalyse-subscribe@yahoogroupes.fr
Désinscription : psychanalyse-unsubscribe@yahoogroupes.fr
Fondateur de la liste : psychanalyse-owner@yahoogroupes.fr

Inscription
Vous êtes membre de ce groupe

[ Options d'envoi ] [ Annuler inscription ]

Infos groupe
Membres : 253
Créé le :Novembre 16, 1999
Langue principale : Français

Gestion du groupe
· Figurer dans l'annuaire
· Inscription restreinte
· Les messages provenant des nouveaux membres sont modérés
· Tous les membres peuvent envoyer des messages.
· Archives réservées uniquement aux membres
· Les pièces jointes sont autorisées.








--------------------------------------------------------------------------------