mardi, janvier 27, 2004

L’Afrique de Joséphine

publication de R.Abibon

Richard Abibon
L’Afrique de Joséphine




Lacan : « les non dupes errent », 11 juin 1974 :

Il y a une personne (…) c’est que tout est centré autour de ceci qu’il voit se reproduire dans un de ses rêves une note à proprement parler sémantique – à savoir que ce n’est pas vraiment là comme noté, articulé, écrit - qu’il voit se reproduire dans un de ses rêves une note sémantique du rêve d’un de ses patients. Il a bien raison de foutre « connaissance » dans son titre.

Cette espèce de mise en covibration, en covibration sémiotique, en fin de compte, c'est pas étonnant qu'on appelle ça comme ça pudiquement le transfert. Et on a bien raison aussi de ne l'appeler que comme ça. Ca, je suis pour. Ce n'est pas l'amour, mais c'est l'amour au sens ordinaire, c'est l'amour tel qu'on se l'imagine.

suite et graphs sur :


http://perso.wanadoo.fr/topologie/Afrique_de_Josephine.htm