jeudi, mai 13, 2004

topologie du transfert

Richard Abibon

mercredi 19 Mai 2004

Topologie du transfert

J’ai eu la surprise de retrouver dans un de mes rêves un signifiant transformé en lettre, manifestement issu d’une de mes analysantes ; la surprise n’est pas que je l’ai retrouvé : ça, ça m’arrive constamment. La surprise, c’est que pour cette fois, ce signifiant, consciemment, je ne l’avais pas entendu. C’est donc l’analysante, qui, à la séance suivante me l’a fourni comme interprétation de mon propre rêve, que je ne lui avais bien sûr pas mentionné.
Qu’il soit possible de refouler des représentations proposées par des analysants, c’est le commun de la résistance de l’analyste. Mais lorsqu’il semble que cette représentation fasse défaut dans le discours entendu, voilà qui dépasse l’entendement. Ce qui confirme que l’exercice de la psychanalyse, c’est la mise en nouage de deux inconscients : peut-être même que c’est la révélation de ce que d’inconscient, il n’y a que dans un rapport à l’autre : c’est le nouage comme tel. Au point qu’on ne puisse plus parler d’inconscient individuel, alors même qu’il y a bien un individu et un seul qui à un moment, en parle, tandis que l’autre écoute. La structure du langage est faite de ce paradoxe que soutient l’écriture de la bande de Mœbius : ils sont deux, mais il n’y a qu’un langage qui les relie. Il y a deux faces mais c’est le même bord.
Passé ma surprise, je me suis mis au travail topologique, dont je dis toujours qu’il n’a pour fonction que de féconder la clinique, et je me suis servi des diverses « machines » que j’ai mises au point. J’ai pu en tester la cohérence l’une par rapport à l’autre, et tout cela me confirme l’idée que c’est bien le désir de l’analyste qui opère, non son savoir, ni sa technique, ni le cadre. Le désir en tant qu’il est toujours inconscient.
J’en viens aussi à l’idée que tout rêve n’est pas seulement le retour de représentations refoulées, c’est aussi une tentative de représentance de la représentation : il me semble retrouver la structure du langage dans la structure de tout rêve. Certes « l’inconscient est structuré comme un langage », mais va-t-il jusqu’à la tentative de produire toujours un métalangage impossible pour représenter l’acte de mise en représentation ?
C’est un point de vue.
Comme il y trois point de vue du sujet (étoile bleue) par rapport à l’objet (rond rouge) qu’il observe dans le miroir (son image : le rond vert) :

Et comme j’ai pris l’habitude de faire le tour des points de vue, j’ai le sentiment que tout rêve se propose aussi comme un tour de tous les points de vue, afin, peut-être, de donner un représentation exhaustive - bien qu’impossible - de ce réel qui l’a motivé. Ce qui rejoint la proposition de Freud du rêve comme accomplissement d’un désir. C'est-à-dire, au fond, un vidage de l’objet.
Dans le chapitre 7 de la Traumdeutung, Freud propose un schéma de l’appareil psychique comme un appareil d’optique muni d’une succession de lentilles ; je reprends la proposition en substituant des miroirs aux lentilles. Qu’on ne s’y méprenne pas, il ne s’agit pas seulement d’imaginaire, le miroir fonctionne très bien en métaphore du langage, ce fameux métalangage impossible dont je parlais plus haut. Il suffit de penser chaque position au miroir comme l’un des points de vue de la construction de la représentation, et il se trouve qu’on y retrouve les trois temps de la pulsion chez Freud.
Pas étonnant que ces trois temps m’amènent, en les dialectisant l’un par l’autre, à construire un nœud borroméen.



Chez Richard Abibon, 60-64 rue Emeriau, Tour Panorama, entrée sud 23ème, appartement 04- 75015 Paris, Métro Charles Michels, à 21h, le 3ème mercredi de chaque mois, d’octobre à juin. Renseignements 06 84 75 94 06




mardi, mai 11, 2004

psychanalyse et éditions

psychanaltse et clinique

Anonymous a écrit : "
----- Original Message -----
From: g.morel-kaltenback
To: dire ; alef1
Sent: Monday, May 10, 2004 10:22 AM
Subject: [dire] 13 mai 2004, Groupe d'études de cas : L'obstacle à la guérison analytique, à 21 h15 à Paris



Groupe d'études de cas : L'obstacle à la guérison analytique


Lors de notre rencontre en janvier 2002, nous avons décidé d'organiser un groupe d'études de cas en partant du principe énoncé en 1937 par Freud dans "L'analyse avec fin et l'analyse sans fin"(p. 236) :
"L'intérêt des analystes ne me semble pas du tout bien orienté en ce domaine. Au lieu d'examiner comment la guérison advient par l'analyse, ce que je tiens pour suffisamment élucidé, la question à poser devrait être : quels obstacles se trouvent sur le chemin de la guérison analytique?"
"
Transmis par aubedor le 11 mai 2004 à 00:00:00 CEST (0 lectures)
(Suite... | 4561 octets de plus | commentaires ? | | Score: 0)




Pyschanalyse et biographie

Anonymous a écrit : "

Pour vous guider pas à pas dans votre démarche rédactionnelle






Mise à jour : 28 Avril 2004. Copyright Editions Plumerolles





L'Association Calcre (information et défense des auteurs) est aujourd'hui en danger de mort !
Comité de Soutien au Calcre : Cose-Calcre
Plus d'infos sur leurs sites : www.calcre.com ; www.cosecalcre.com

"
Transmis par aubedor le 10 mai 2004 à 00:00:00 CEST (2 lectures)
(commentaires ? | | Score: 0)




la schizophrénie et ses traitements

Anonymous a écrit : "Succès d’un traitement bref cognitivo-comportemental dans la schizophrénie

Date de création : 10 mai 2004


Les difficultés d'adhésion au traitement antipsychotique grèvent le pronostic de la schizophrénie. De ce fait, des approches psycho-éducationnelles et cognitivo-comportementales ont été développées afin d'améliorer la compréhension de la maladie par le patient et par conséquent accroître l'observance. Les thérapies cognitivo-comportementales ont montré, dans ce domaine, leur efficacité durable.

D Turkington et coll. ont voulu savoir si ce type de traitement pouvait être utilisé par des infirmiers psychiatriques dans le cadre d'interventions brèves. Ils ont donc inclus 422 schizophrènes britanniques âgés de 18 à 65 ans qui ont été tirés au sort pour recevoir le traitement usuel seul (groupe témoin ; n = 165) ou associé à une thérapie cognitivo-comportementale administrée par des infirmiers psychiatriques (n = 257). Ceux-ci ont été préalablement formés pour délivrer le traitement grâce à un stage intensif de 10 jours puis ont été contrôlés régulièrement pendant l'étude. Les patients ont quant à eux, bénéficié d'au moins trois séances de thérapie cognitivo-comportementale et ont reçu du matériel éducatif sous forme de brochures.

Une surveillance a été maintenue 9 mois après la fin de l'étude afin de s'assurer du caractère durable de l'efficacité du traitement. Ce dernier a entraîné une amélioration significative de la symptomatologie globale, de la compréhension de la maladie par le patient et des symptômes dépressifs, par comparaison avec le groupe témoin. Notamment, 57 % des malades ont déclaré que ce programme leur avait permis de « comprendre leur affection comme jamais aucune autre intervention auparavant ». Si les symptômes psychotiques n'ont pas été améliorés par cette prise en charge, il n'y a pas eu non plus d'accroissement des idées suicidaires.

Dr Aurélie de Palma


Turkington D et coll. : « Effectiveness of a brief cognitive-behavioral therapy intervention in the treatment of schizophrenia ». Br J Psychiatry 2002 ; 180 : 523-527. Copyright Sanofi-Synthelabo France 2004.




"
Transmis par aubedor le 10 mai 2004 à 00:00:00 CEST (0 lectures)
(Suite... | 5832 octets de plus | commentaires ? | | Score: 0)




jeudi, mai 06, 2004

articles psy du jour

la psychose infantile
06 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (0 lectures)
Anonymous a écrit : "
Dans le cadre du cycle de conférences du Forum du
Champ Lacanien de Reims :


Abord psychanalytique des psychoses,
indications et résultats
" Note: DE LA PART DE : Marianne Ronvaux (ronvaux@compaqnet.be) Date : 05/05/04 à 23h33 À : Frans Tassigny, frans tassigny, psychanalyse@yahoogroupes.fr CC : SUJET : Fw:_[fcl-epcl-fr]_Pôle_13_-_Conférence_à_Rei

(Suite... | 1354 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


Une parole libérée...de Psychanalyse actuelle
06 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (1 lectures)
Anonymous a écrit : "
Psychanalyse
Actuelle



Association
fondée en 1986 à Paris, membre de l'Inter-Associatif Européen de
Psychanalyse



et
de Convergencia, Mouvement Lacanien de la Psychanalyse
Freudienne

" Note: sources : DE LA PART DE : Jean-Jacques MOSCOVITZ (jjmoscov@noos.fr) Date : 05/05/04 à 22h08 À : "Undisclosed-Recipient:;"@noos.fr CC : SUJET : [psychanalyse] 12mai__9juin_21h15_séminaire_JJMoscoviz.

(Suite... | 5799 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


textes lacaniens
06 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (0 lectures)
Anonymous a écrit : "
J.LACAN
gaogoa






séminaire XXIV-



L'insu que sait de l'une-bévue s'aile à
mourre 1976-1977




version rue CB



18 avril 1977
note







Je vous vous demande pardon, j'ai un petit
inconvénient aujourd'hui, j'ai mal au dos, de sorte que ça m'aide pas à, à tenir
debout. Oui, quand je suis assis, j'ai aussi mal.



Ca n'est certainement pas une raison, parce qu'on ne sait
pas ce qui est intentionnel, pour qu'on élucubre ce qui est sensé
l'être.



le moi, puisqu'on appelle ça comme ça, on appelle ça comme
ça dans, dans la seconde topique de FREUD, le moi est supposé avoir des
intentions. Ceci, du fait qu'on lui attribue ce qu'il jaspine, ce qu'on appelle
son dire. Il dit, en effet. Il dit et il dit impérativement. C'est tout au moins
comme ça qu'il commence à s'exprimer.



L'impératif, c'est ce que j'ai appuyé du signifiant
indice 2 (S2) , le signifiant indice 2 dont j'ai défini le sujet. J'ai dit que
un signifiant, c'était ce qui représentait le sujet pour un autre signifiant.
Dans le cas de l'impératif, c'est le, celui qui écoute qui, de ce fait, devient
sujet. Ce n'est pas que, que celui qui profère ne devienne pas lui aussi sujet
incidemment. Oui.



Je voudrais attirer l'attention sur quelque chose. Il n'y a
en psychanalyse que des " Je voudrais ". Je suis évidemment un psychanalyste
qui, qui a un peu trop de bouteille, mais c'est vrai que le psychanalyste, au
point où j'en suis arrivé, dépend de la lecture qu'il fait de son analysant, de
ce que son analysant en dit, en propres termes.



(p2->) (Est-ce que vous
entendez ? Parce qu'après tout, je ne suis pas sûr que ce porte-voix fonctionne.
Est-ce que ça fonctionne là ? Hein ? Oui. )



Ce que son analysant croit lui dire, ceci veut dire que
tout ce que l'analyste écoute ne peut être pris, comme on s'exprime, au pied de
la lettre. Là, il faut que je fasse une parenthèse. J'ai dit la tendance que
cette lettre, dont ce pieds indique l'accrochage au sol, ce qui est une
métaphore, une métaphore bien piètre, ce qui va bien avec pied, la tendance que
cette lettre a à rejoindre le réel. C'est, son affaire. Le réel, dans ma
notation étant ce qui est impossible à rejoindre, ce que son analysant, à
l'analyste en question, croit lui dire, n'a rien à faire, et ça, FREUD s'en est
aperçu, n'a rien à faire avec la vérité. Néanmoins, faut bien penser que croire,
c'est déjà quelque chose qui, qui existe. Il dit ce qu'il, ce qu'il croit
vrai. Ce que l'analyste sait, c'est qu'il ne parle qu'à côté du vrai, parce que
le vrai, il l'ignore. FREUD, là, délire, juste ce qu'il faut, car il s'imagine
que le vrai, c'est ce qu'il appelle, lui, le noyau traumatique. C'est comme ça
qu'il s'exprime formellement, à savoir que à mesure que le sujet énonce quelque
chose, de plus près de son noyau traumatique, ce soi-disant noyau, et qui n'a
pas d'existence, il n'y a que, que la roulure, que l'analysant est tout comme
son analyste, c'est-à-dire comme je l'ai fait remarquer, en invoquant mon petit
fils, l'apprentissage qu'il a subi d'une langue entre autre, qui est pour lui
lalangue, que j'écris, on le sait, en un seul mot, dans l'espoir de ferrer,
elle, lalangue ce qui équivoque avec "faire-réel".



La langue, quelqu'elle soit, est une obscénité, ce que
FREUD désigne de - pardonnez-moi ici l'équivoque - l'Aub(r)escène (?)
c'est aussi bien ce qui, ce qu'il appelle l'Autre scène, celle que (p3->) le langage occupe de ce qu'on appelle,
structure élémentaire qui se résume à celle de la parenté.


"

(Suite... | 28213 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


Bulletin de la SPP
06 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (0 lectures)
Anonymous a écrit : "
Paris, le jeudi 6 mai 2004


Revue Française de Psychanalyse
Le Jeu,
Tome LXVIII, N° 1,
Janvier 2004

Au moment où le "modèle du jeu" suscite un intérêt croissant chez les psychanalystes, la revue aborde sous divers angles les relations entre jeu et psychanalyse.

Une vingtaine d'auteurs ont contribué à ce nouveau numéro de la RFP, dont vous pourrez consulter le sommaire et l'argument en ligne.

Vous trouverez désormais, sur la page de la revue, la possibilité de faire des recherches sur les numéros anciens ou de commander en ligne la revue. Un formulaire d'abonnement vous est aussi proposé.

Perspectives
L’interprétation en question, par J. J. Baranes

Qu'en est-il de l'interprétation dans la clinique analytique contemporaine? Que deviennent aujourd'hui les catégories classiques opposant la construction à l'interprétation proprement dite, l'interprétation du transfert à l'interprétation dans le transfert, pour ne citer que celles-là ?

Psychanalyse et culture
Psychanalyse et anthropologie aujourd’hui : Mythe, complexe d’œdipe et processus de subjectivation
par François Richard

François Richard propose dans ce texte de partir de la notion de subjectivation pour relancer la question des relations entre psychanalyse et anthropologie.



Autour du colloque « La voix dans tous ses états »
par Marie-France Castarede

Actualités
Le prix Maurice Bouvet 2004 a été attribué à Vassilis Kapsambelis.

Rappels
Congrès
64° Congrès des Psychanalystes de Langue Française
Milan
20-23 mai 2004
Débat en cours sur la proposition théorique de B. Penot
Une soi-disant pulsion, soi-disant de mort
Récemment publié sur notreSouffrance et douleur dans la mouvance psychique chez les états limites, par A. Potamiano


Comité d'organisation du site Internet de la SPP


Pour ne plus recevoir notre lettre d'information, suivez ce lien...

En cas de changement d’email, vous êtes prié de vous désabonner puis de vous réabonner via notre site, http://www.spp.asso.fr...

"

(Suite... | 2754 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


Séminaires lacaniens
06 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (0 lectures)
Anonymous a écrit : "Séminaire de psychanalyse,
Marseille,

CHU de la Timone, Sce du Pr Naudin

"Écritures de la psychose"

une lecture du Séminaire "Le sinthome" de Jacques Lacan

"

(Suite... | 7252 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


psychanalyse & féminin
06 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (3 lectures)
Anonymous a écrit : "
A s p h è r e
Lieu de débats et de recherches : psychanalyse et féminin

DEUXIEME COLLOQUE D’ASPHÈRE
Le dimanche 6 juin 2004
A.S.I.E.M
6, rue Albert de Lapparent , 75007 Paris



" Note: De : Marianne Ronvaux Envoyé : mercredi 5 mai 2004 20:18:22 À : "Frans Tassigny" , "frans tassigny" , , Objet : Fw: [fcl-epcl-fr] Colloque Asphère

(Suite... | 9994 octets de plus | commentaires ? | Score: 5)


mercredi, mai 05, 2004

derniers articles



articles gratuits et payants du "MONDE"
05 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (2 lectures)
1 - Applications
LE MONDE DES LIVRES | 30 Avril 2004 | Michel Contat | 519 mots
L'IRRITATION contre la psychanalyse est légitime quand cette science des phénomènes psychiques sert à légiférer, en sortant de son domaine propre. Un conflit surgit-il dans une hiérarchie, entreprise, institution, famille ? Le refus d'obtempérer sera rapidement invalidé comme « oedipe mal liquidé...


2 - Psychothérapeutes : un nouvel amendement exige une « formation reconnue »
LE MONDE | 9 Avril 2004 | Philippe Le Coeur | 326 mots
Le Sénat avait annulé le projet Accoyer en janvier . LA PRATIQUE des psychothérapies, qui a fait couler beaucoup d'encre cet hiver, revient sur le devant de la scène. Elle pourrait faire l'objet de mesures supplémentaires d'encadrement de la part des députés.


3 - Psychothérapeutes : une formation obligatoire
LE MONDE | 10 Avril 2004 | 151 mots
L'Assemblée nationale a adopté, jeudi 8 avril, dans la soirée, l'amendement proposé sur les psychothérapies par le rapporteur Jean-Michel Dubernard (UMP, Rhône), avec avis favorable de la commission des affaires sociales ( Le Monde du 9 avril).


4 - Logique de la grossesse contre logique du coït
LE MONDE | 4 Mai 2004 | 721 mots
Enfants perturbés, parents désarmés et accusés de tous les maux, familles déboussolées : difficile de trouver un thème de réflexion plus ancré dans l'air du temps que celui choisi par Aldo Naouri dans Les Pères et les Mères.


5 - Les parents terribles
LE MONDE | 4 Mai 2004 | 1281 mots
Dans son dernier ouvrage, le pédiatre Aldo Naouri exhorte pères et mères à jouer leur rôle. Discours salutaire, ou culpabilisation inutile ? Le docteur Aldo Naouri ne manque pas de souffle. Ni d'humanité, ni d'imagination, ni de conviction.


6 - Un messianisme génésique ?
LE MONDE DES LIVRES | 9 Avril 2004 | Liliane Kandel | 564 mots
La femme est-elle toujours l'avenir de l'homme ? C'est la question qui surgit à la lecture du livre d'Antoinette Fouque Il y a deux sexes , réédité aujourd'hui. Son auteur, figure importante - et controversée - du MLF (dont elle dirigea le courant Psychanalyse et politique, et qu'elle déposa en...




(Suite... | 7362 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


psicomundo
05 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (0 lectures)
Anonymous a écrit : "
To: psicomundo@eListas.net
Sent: Wednesday, May 05, 2004 2:49 PM
Subject: [psicomundo] Espacios Temáticos


Estimado Colega


En PsicoMundo, además de nuestras revistas (Acheronta, Fort-Da, Relatos de la Clinica, Tatuajes, Tiempo, Palalbedrio) y EduPsi (nuestro Programa de Seminarios por Internet), tenemos muchas más áreas de publicación, intercambio de materiales y debates.


Unas de ellas son nuestros Espacios Temáticos

http://www.psicomundo.com/foros


"

(Suite... | 10918 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


Frantz Kafka / Lettres a Milena
05 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (3 lectures)
Anonymous a écrit : "Prague, debut avril 1922

Voila bien longtemps Madame Milena que je ne vous ai plus ecrit, et,aujourd'hui encore je ne le fais que par suite d'un hasard. Je n'aurais pas au fond a excuser mon silence, vous savez comme je hais les
lettres.
Tout le malheur de ma vie je ne le dis pas pour me plaindre mais pour en tirer une lecon d'interet general vient, si l'on veut, des lettres
ou de la possibilite d 'en ecrire. Je n 'ai pour ainsi dire jamais etetrompe par les gens, par des lettres toujours ; et cette fois ce n'est pas par celles des autres mais par les miennes. Il y a en ce qui me
concerne un desagrement personnel sur lequel je ne veux pas m'etendre,
mais c'est aussi un malheur general. La grande facilite d'ecrire des lettres doit avoir introduit dans le monde du point de vue purement theorique un terrible desordre des ames : c'est un commerce avec des
fantomes, non seulement avec celui du destinataire, mais encore le sien
propre ; le fantome grandit sous la main qui ecrit, dans la lettre
qu'elle redige, a plus forte raison dans une suite de lettres ou l'une corrobore l'autre et peut l'appeler a temoin. Comment a pu naitre l'idee que les lettres donneraient aux hommes le moyen de communiquer ? On
peut penser a un etre lointain, on peut saisir un etre proche : le reste passe la force humaine. ecrire des lettres, c'est se mettre nu devant les fantomes ; ils attendent ce moment avidement. Les baisers ecrits ne parviennent pas a destination, les fantomes les boivent en route.
C'est grace a cette copieuse nourriture qu'ils se multiplient si
fabuleusement. L'humanite le sent et lutte contre le peril ; elle a cherche a eliminer le plus qu'elle pouvait le fantomatique entre les hommes, elle a cherche a obtenir entre eux des relations naturelles, a
restaurer la paix des ames en inventant le chemin de fer, l'auto, l'aeroplane ; mais cela ne sert plus de rien (ces inventions ont ete faites une fois la chute declenchee) ; l'adversaire est tellement plus
calme, tellement plus fort ; apres la poste, il a invente le telegraphe,
le telephone, la telegraphie sans fil. Les esprits ne mourront pas de
faim, mais nous, nous perirons.

Frantz Kafka / Lettres a Milena


"

(Suite... | 3331 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


psychanalyse et neuro sciences
04 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (2 lectures)
Anonymous a écrit : "LE RAPPORT DE LA PSYCHANALYSE AU DROIT, AUX
NEURO-SCIENCES, A LA BIOLOGIE ET A LA GÉNÉTIQUE
" Note: Note: Pour accompagner, peut-être, la présentation de Fethi Benslama. (en principe, c'est interactif). Parce que le bouquin de Benslama est le SEUL bouquin valable confrontant la psychanalyse et l'islam, et que, parmi les différentes traductions du Coran, celle de Chouraqui est, me semble-t-il, la meilleure. *********************************** Bonjour, La question de l'origine de ce terme de "musulman" dans l'argot des camps a déjà été débattue, et longuement, sur cette liste, mais la réflexion de Benslama me semble intéressante et mériter lecture et discussion. Amitiés, à vous lire, Marianne R.

(Suite... | 57211 octets de plus | commentaires ? | Score: 5)


Freud ou Fredy
04 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (1 lectures)
Anonymous a écrit : "Freud ou Fredy

http://www.bladi.net/modules/newbb/sujet_16989_19.html

Le portail des Marocains à l'étranger vous propose :

Il y a cent ans, le bon Sigmund mettait des mots sur nos maux. Depuis, petit à petit, la psychanalyse et son langage ont envahi notre vie. Même les enfants et les tribunaux y ont recours. Mais allons-nous mieux pour autant?

Le jeu s'appelle Le Psy, c'est vous! Lucienne a tout pour être heureuse. Des amis, du travail et un fiancé. Mais des bouffées d'angoisse la font souffrir: elle consulte un psychanalyste. Qui? Vous. Allongée sur un divan, la jeune femme raconte son dernier rêve et ses disputes avec sa mère. A vous de découvrir l'origine de sa déprime en suivant les règles de ce cédérom très cérébral, lancé cet été. Cette fois, on ne prend plus James Bond pour protéger l'humanité. On choisit Freud pour sauver Lucienne.


Cent ans après la parution de L'Interprétation des rêves, de Freud, qui marque la naissance de la psychanalyse, nous parlons tous comme des thérapeutes en puissance. Un amant qui se trompe de prénom, une voisine qui oublie ses clefs et notre diagnostic tombe. Lapsus. Acte manqué. On lit psy, on conseille psy, on respire psy. Notre relation aux objets familiers, que l'on croyait anodine, passe à la moulinette freudienne - la voiture incarne, pour certains d'entre nous, le pénis du père; la télé, un substitut de la mère - nos jolis rêves finissent décortiqués sur Internet et pas une de nos paroles n'échappe à un décryptage suspicieux. Qui n'a pas saisi l'importance de l'inconscient, de la sexualité et des souvenirs d'enfance? Qui ignore aujourd'hui le terme de libido?

La psychanalyse est devenue la «psy»

"

(Suite... | 25151 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


«La psychanalyse a encore des billes dans son sac»
04 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (1 lectures)
Anonymous a écrit : "L'Express
Alain Ehrenberg
«La psychanalyse a encore des billes dans son sac»

propos recueillis par Marie Huret

Alain Ehrenberg, sociologue, dirige le groupe de recherche Psychotropes, politique, société du CNRS. Il est l'auteur de La Fatigue d'être soi (Odile Jacob)



Pourquoi la psychanalyse s'est-elle si fortement implantée dans notre société?
" Note: http://www.lexpress.fr/info/sciences/dossier/psy/dossier.asp?id=490757

(Suite... | 2797 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


SUR PSYCHOTHÉRAPIE/PSYCHANALYSE
04 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (1 lectures)
Anonymous a écrit : "SUR PSYCHOTHÉRAPIE/PSYCHANALYSE


Jean-Jacques MOSCOVITZ






Préambule :


« Psychothérapie/Psychanalyse » concerne la résistance actuelle à la psychanalyse. Si celle-ci vient, certes, aussi des analystes eux-mêmes et des difficultés propres aux demandes de cures d'aujourd'hui, les formes que prennent les enjeux économiques, en particulier l'économico-médical qui s'exacerbe de façon suraigue, entraînent des modes de résistances à l'existence de l'inconscient, se réclamant d'un utilitarisme de l'échange entre les gens. Cela se manifeste par une instrumentalisation sans précédent de tout ce qui est de l'ordre de la responsabilité individuelle pour promouvoir des enjeux gadgétisés de la consommation de soins, amalgamant les abords psychiatrique, psychothérapique et psychanalytique.

Dés lors les procédés psychothérapeutiques se posent en négateurs du Malaise actuel de notre Civilisation. Et cela n'aboutit qu'à un désarroi du symbolique. Ce qui attaque toujours plus silencieusement un sujet individuel. Sujet qui se désarrime gravement de son histoire intime.
Un tel enjeu est majeur pour la psychanalyse notamment avec l'éclairage que nous en offre l'enseignement de Jacques Lacan. Les questions de la formation des psychanalystes s'en retrouvent orientées.
Face à un tel désarroi dans le rapport à la parole et au sujet de l'inconscient, les organisations actuelles qui se fondent, par ce fait même, sur la primauté accordée au lien associatif, d'autant qu'il n'y a plus de maître dans la psychanalyse, n'existent que pour protéger notre pratique et donc à promouvoir des espaces de rencontres entre les membres de nos diverses associations face aux pouvoirs publics éventuellement.

"

(Suite... | 15533 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


analyse d'un rêve..
03 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (4 lectures)
Anonymous a écrit : "Alors voici mon rêve :
> Près du Palais des Congrès, mon analyste et des collègues à elle
> discutent sur le trottoir ; moi un peu à l'écart, sur mon Scooter, je fais des
> tas de manoeuvres compliquées sur la route en attendant le feu vert. Un très
> vieux monsieur de leur groupe dénonce un grave disfonctionnement dans leur
> entreprise et cite un nom ; un deuxième nom est mis en cause par quelqu'un
> d'autre et je suis scandalisée car l'ami(e ?) de cette personne est là, en
> tenue musulmane. Ma psy réagit virulemment et je l'approuve in petto passke
> c'est du racisme. Le feu passe au vert et je démarre, et je pars, mais c'est
> un déchirement, une souffrance atroce. J'arrive à la gare, traverse et
> bouscule des tas de gens dont une jeune-femme assise dans un escalier, puis
> une fois franchi tout cela je fais brusquement demi-tour, remonte l'escalier
> en courant, bouscule la même fille toujours assise, j'ai très peur qu'il soit
> trop tard et que personne ne soit plus là mais si, ils sont toujours sur le
> trottoir. Je me précipite dans les bras de mon analyste, elle m'y accueille et
> me serre contre elle. Le très vieux monsieur s'insurge à nouveau : "Mais
> enfin, ce n'est pas un vrai [un terme psychanalytique dont je ne peux pas me
> souvenir, genre refoulement, ou résistance]". Toujours dans les bras de ma psy
> je réponds : "Au contraire, c'est cela un vrai [même terme]". Et mon analyste
> conclut : "Elle a raison, c'est un vrai [le terme en question], car j'ai
> décidé de prendre ma retraite, là maintenant ou dans un an". Et elle me serre
> fort contre elle pour confirmer.
>
> Voilà. Et maintenant je fais quoi du texte ? J'essaierai d'associer tout à
> l'heure, là fo que j'aille travailler un peu !
>
" Note: j.tontlinger@tiscali.be

(Suite... | 2859 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


psychanalyse et onirisme
03 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (4 lectures)
Anonymous a écrit : "> Je pourrai presque dire... Je ne rêve plus.
> Aucun souvenir... de rêve...
> Des nuits agitées, sans pourtant avoir des cauchemars. Impression de
> vide...
>
> Petite question les anxiolytiques suppriment-ils les rêves ?
> je prends du temesta.
>
> Je n'ai plus rien à essayer d'interprèter sauf de vieux rêves...
>
> En tout cas merci pour tout cette méthodologie.
> *********************************
Profiter de l'objet, subject qui passe, pour rêver un peu, pardon à tous de
dé-lire subséquament.
Encore un mot qui n'existe pas, ça souligne en rouge sur ma machine,
l'ordinateur des lettres en vacances de subjectivité.

Oui, julie vous le dîtes et vous avez raison, le témesta supprime les rêves
ou leur souvenir, il semblerait que ces rêves sont utiles à la mémorisation
et la continuïté du témesta grève la mémoire:" c'est vous qui voyez".
J'aurai pour cette minuscule , "poulet" ou billet d'humeur comme fait hervé
pour son billet sur le monde au net, un "papier de verre", j'avoue y être
addictée, pour cette check list, les mots en galégeade , c'est notre june.
Je la crois multiple, et les cris d'oiseaux ne pouvaient que la faire
pondre, fausse conne, quand le lapin devient goupil.

Voui je lis un peu les abondances de cette liste, et d'autres, parfois je
mélange, les pensées qui me font ek-rire un peu, mais je retourne à ce qui
m'a fait y venir: l'écrit, même tapuscrit, sera-t-il de l'oralité: la
question de ce rébus: la parole figurée, le rêve comme originaire de la
parole, allongée, ce dispositif inventé par frud de supprimer le visuel pour
en parler: "je n'aime pas être défiguré, parlez" c'est en traduction ce qui
a fait basculer la position de l'hypnose à celle de la psychanalyse en
divan.
" Note: notert@club-internet.fr

(Suite... | 6450 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


psychanalyse et Marxisme
03 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (2 lectures)
Psychanalyse
L'énonciation comme vérité de l'énoncé. Pratique du discours. Subversion du savoir.



Texte intégral :

La dénégation Sigmund Freud 13k
Jugement d'attribution et jugement d'existence. Refoulement et discours.


Le temps logique Jacques Lacan 49k
La vérité de l'homme dépend des autres hommes. L'histoire comme intersubjectivité temporelle.


La signification du Phallus Jacques Lacan 32k
La castration comme métaphore paternelle. Amour et désir.



La science de la vérité (Prêt-à-penser) 48k
Citations de Lacan et critique du biologisme.
Voir aussi La dialectique (comparaison des dialectiques de Hegel, Marx et Lacan) et De la Phénoménologie à la Psychanalyse.
Textes de 1992-1994 : Pré-ambule 19k, La véritable scission dans la psychanalyse 20k (Textes destinés à un groupe d'analystes de l'époque, justes échappés de la normalisation millerienne)



Note: Pychanalyse et marxisme ********************** Pour une psychanalyse révolutionnaire Posté le 31 octobre 2002 à 09:22:32 CET Sujet: Nouvelles Pour une Psychanalyse révolutionnaire (Freud-Lacan) source : http://perso.wanadoo.fr/marxiens/psy/ Psychanalyse et Capitalisme (07/98-08/98) 11k La psychanalyse comme symptôme de l'idéologie individualiste du capitalisme. Généalogie du Père (07/06/99) 15k Fonction du Père dans l'idéologie normative identitaire et raciste comme fondement idéologique de l'individualisme du moi autonome fondé réellement par le salariat (concurrence de tous contre tous). Critique de l'idéologie lacanienne (28/07/99) 8k Synthèse des oppositions théoriques avec l'idéologie "salariale" des lacaniens (l'acte, le corps, le père, le sinthome). -------------------------------------------------------------------------------- La science de la vérité Citations de Lacan. (Prêt-à-penser) Interventions (1992-1994) à l'adresse d'un groupe dissident de psychanalystes (Prêt-à-penser) : Analyse et liberté La Psychanalyse ne nous condamne pas à une causalité familiale mais nous en libère. L'espace public Politique et Psychanalyse (l'artiste, le révolutionnaire, le saint). Pré-ambule Principes d'une institution analytique, d'une pratique analytique. La signifiance du sexe Comment le sexe vient au langage comme jouissance. La véritable scission dans la psychanalyse La séparation n'est jamais acquise entre la psychanalyse et la psychothérapie. Cette séparation est pourtant l'essentiel. La théorie lacanienne est résumée dans le texte sur La dialectique qui compare les dialectiques de Hegel, Marx et Lacan. Il y a aussi des petits résumés de Lacan dans les Cafés philosophiques consacrés à la Morale et surtout à L'amour. Enfin, un parcours de Hegel et Brentano à Husserl et Freud puis Heidegger et Lacan sur la constitution du sujet: De la Phénoménologie à la Psychanalyse (10/97) -------------------------------------------------------------------------------- Critique de l'idéologie psychanalytique (95/96) Pour l'analyse révolutionnaire, l'objectivation du sujet, le corps et l'esprit. Critique de la dégradation de la psychanalyse en psychothérapie et des conséquences politiques de la psychanalyse (paternalisme oedipien au lieu de la subversion du sujet). Textes importants mais difficiles où j'élabore les bases d'une psychanalyse révolutionnaire. -------------------------------------------------------------------------------- Texte intégral : La dénégation Sigmund Freud 13k Jugement d'attribution et jugement d'existence. Refoulement et discours. Le temps logique Jacques Lacan 49k La vérité de l'homme dépend des autres hommes. L'histoire comme intersubjectivité temporelle. La signification du Phallus Jacques Lacan 32k La castration comme métaphore paternelle. Amour et désir.

(Suite... | 3643 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


Activités des G.P.P
02 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (3 lectures)
Anonymous a écrit : "
Beste,

Hier volgt de agenda van aktiviteiten van het G.P.P., het vormingsinstituut en Idesça:

mei

04/05 Seminarie : Ethiek of deontologie? (Vormingsinstituut)
05/05 Studiedag : Toegepaste Psychoanalyse (Idesça)
06/06 Seminarie : Psychoanalytische begrippen en praktijk (Vormingsinstituut)
11/05 Seminarie : De impact van de kliniek van de melancholie op het oeuvre van Freud (Vormingsinstituut)
13/05 Seminarie : De droomduiding (Vormingsinstituut)
14/05 Klinische presentatie (Vormingsinstituut)
20/05 Seminarie : klinische structuren: de dwangneurose (Vormingsinstituut)
25/05 Seminarie : analytisch werken met kinderen (Vormingsinstituut)
29/05 Studiedag : Toegepaste Psychoanalyse : Psychoanalyse en film.

"

(Suite... | 2965 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


les fruits d'une analyse
02 mai 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (3 lectures)
Anonymous a écrit : "Le 27/04/04 17:41, vous avez écrit :

> D'accord cette question-là y'a que moi qui puisse y répondre - ou pas, alors
> en voici une autre, directe à ceux autre qui ont terminé leur analyse : vous
> demandez-vous tous les jours - avec rage et désespoir je précise ! - si votre
> analyse a été un succès ou l'échec de votre vie ? Le cas échéant, en quels
> termes vous formulez-vous la réponse - ou la question, peu importe ?"

(Suite... | 2541 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


psychanalyse et névrose
29 avril 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (1 lectures)
Anonymous a écrit : "From: Francis ANCIBURE
To: fcl-epcl-fr@yahoogroupes.fr
Sent: Thursday, April 29, 2004 5:58 AM
Subject: [fcl-epcl-fr] Conférence au Musée Bonnat (Bayonne)


Vendredi 30 Avril (20 h 30)

Dans le cadre des activités du Forum du Pays Basque (pôle 8),

Conférence de Michel LAPEYRE, Psychanalyste à Toulouse au Musée Bonnat
à Bayonne.

dans le cadre du thème de l'année: "Les parents sont-ils responsables
de la névrose des enfants ?".

Il abordera ce point : "Le lien social, la famille, l'enfant"

Musée Bonnat à Bayonne (5, rue Jacques Lafitte)

Pout tout renseignement: F.Ancibure 05.59.47.71.44.

"

(Suite... | 1130 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


psychanalyse et E-Zine
29 avril 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (5 lectures)
Anonymous a écrit : "psychanalyse et e-zine

le 29 avril 2004


PRODUIT COMMERCIAL OU OEUVRE ?

"Le Monde" du 29 Décembre 2001, après les déclarations de Jean-Marie Messier, patron de Vivendi Universal, cite le point de vue de quelques dirigeants politiques francais sur les créations artistiques. Deux conceptions




UNE LANGUE SERAIT UNE PLANTE !

Pour étudier l' origine des langues indo-européennes, linguistes, archéologues et historiens ont établi des similitudes lexicales et grammaticales entre des langues comme le sanskrit, le grec, le latin et plusieurs




Le modèle omm

L'atome de Rutherford



Les innovations

Produit commercial ou Oeuvre ?
Une langue serait une plante !



Méthodes

Soigner plutôt que détruire
Imitera-t-on le Manchot royal?




"

(Suite... | 1870 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


psychanalyse et maternité
28 avril 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (7 lectures)
Anonymous a écrit : "Sylvain Missonnier, maître de conférences en psychologie clinique à Paris-X, Nanterre

Ouvrez l'œil chez votre marchand de journaux : le nombre, le contenu et le succès des revues centrées sur le bébé témoignent d'une soif parentale croissante d'informations médiatiques sur la naissance de la vie et l'accueil du petit d'homme. Je suis psychanalyste en maternité et mon quotidien illustre combien cette actuelle surenchère multimédia (revues, livres, émissions de télévision, films, cédéroms, sites Internet...) reflète parfois la richesse de l'anticipation des parents, mais aussi très souvent leur vertige face à la création de la vie et la rencontre du nouveau-né.
C'est cette partition de créativité et de vulnérabilité dans l'institution-maternité que je vais tenter d'interpréter ici avec l'évocation de quelques rudiments théoriques de la clinique périnatale psychanalytique et de deux brèves illustrations. In fine, cette contribution est un plaidoyer en faveur de la prévention des troubles de la « parentalité » et des dysharmonies relationnelles précoces parents-fœtus-bébé."

(Suite... | 17896 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


le concept d' "objet " en psychanalyse
28 avril 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (6 lectures)
Anonymous a écrit : "Bernard Baas, professeur de philosophie

Même si Freud n'a quasiment jamais parlé du « sujet », il est bien connu des philosophes que la question du sujet - de son statut (dès lors qu'il est travaillé par l'inconscient) et de sa substantialité (notamment dans l'expression énigmatique de Lacan : le « sujet de l'inconscient ») - est l'un des enjeux problématiques de la psychanalyse. C'est peut-être même le lieu commun de la philosophie dans son rapport à la psychanalyse (lieu commun devant aussi s'entendre comme ce qui fait la communauté de leur préoccupation). Mais on est généralement moins attentif à la question de « l'objet » - terme constant dans le discours freudien -, dont l'intérêt problématique n'est pourtant pas moindre"

(Suite... | 14617 octets de plus | 1 commentaire | Score: 0)


psychanalyse & philosophie (CNRS)
28 avril 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (3 lectures)
Anonymous a écrit : "Les deux constituantes de la subjectivité
De fait, le centre de gravité que se donne la psychanalyse pour penser l'éthique est celui de l'individu qui, comme tel, doit pouvoir organiser ses représentations à partir d'un système de valeurs, et pour qui ces valeurs ne sont pas comme de hasardeuses conséquences psychiques du milieu de civilisation dans lequel sont immanquablement plongés tous les hommes. Bien plutôt, il faut pouvoir repérer le lieu d'émergence de ces valeurs, au moins sur deux plans distincts du sujet individuel :
" Note: Paul Mathias, professeur de philosophie La psychanalyse est une pratique, mais elle est également une pensée. Ce qui revient à postuler qu'elle ne met pas simplement en œuvre un ensemble de concepts techniques destinés à produire tels et tels effets thérapeutiques, mais qu'elle engendre une « vision du monde », et bien sûr une évaluation du rapport que les hommes entretiennent à leur milieu de vie et à leur civilisation. La psychanalyse ne consiste en ce sens pas seulement en un appareil épistémique d'action thérapeutique, mais bien en l'énoncé d'une vérité de l'Humanité et de l'homme en tant qu'Homme. Elle est une discipline recommandable, écrit Freud dans les Nouvelles Conférences d'introduction à la psychanalyse, « à cause de son contenu de vérité, à cause des lumières qu'elle nous donne sur ce qui concerne l'homme le plus directement, sur son être 1 ». Un point essentiel est cependant que l'humanité est décrite dans la pensée psychanalytique en termes de sujet, celui-ci en termes de désir, et le désir en termes de discours. Et c'est à partir d'un tel postulat que la question formulée par Lacan dans le Séminaire de 1959-1960 atteint toute sa pertinence, quand il reconnaît que « nous nous trouvons devant la question de savoir ce que l'analyse permet de formuler quant à l'origine de la morale 2 ». Ce qui est une façon de provoquer la psychanalyse à énoncer une théorie éthique dans les termes et selon les exigences d'une pensée transcendantale, et non pas simplement comme la description symptomatologique d'habitudes culturelles.

(Suite... | 8128 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


psychanalyse et cognitivisme
27 avril 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (3 lectures)
Anonymous a écrit : "
--------------------------------------------------------------------------------

L'anglais : La Science : Les Sciences Sociales : La Science Cognitive :

--------------------------------------------------------------------------------
La Science Cognitive : Matières de la science cognitive qui peuvent enjamber une ou plusieurs sciences spécifiques comprenant la psychologie et la médecine. L'enchaînement situe les travaux et les index de Æ qui assument un modèle scientifique dans leurs références de Æ de processus ou rassemblement et sommaire de l'information. La Science Cognitive Des Sciences Sociales De la Science:
--------------------------------------------------------------------------------
Scientifiques Cognitifs De È
Conférences de È
Journaux de È
Programmes D'Université De È


--------------------------------------------------------------------------------
Intelligence Informatique De È
Culture , connaissance, et évolution de È

"

(Suite... | 53889 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


Psy chanalyse et psychothérapies
27 avril 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (3 lectures)
Anonymous a écrit : "




..Janet ..Alexander ..Bowlby ..Cannon .......Kandel ......Edelman ..James Clérambault .....Freud ....Lacan ...Lebovici ....Klein ...Jung ...Bion



Lettre d'information www.techniques-psychotherapiques.org
n° 3
"

(Suite... | 10206 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)


R.M.Young homepage
26 avril 2004 à 00:00:00 CEST par aubedor (6 lectures)
Anonymous a écrit : "Robert M. Young Online Archive
Curriculum Vitae
Comments on the Work and Influence of R. M. Young
Writings
Reading Lists
Personal Information
R. M. Young - Online Books
Mind, Brain and Adaptation
Group Relations: An Introduction
Darwin's Metaphor: Nature's Place in Victorian Culture
The Culture of British Psychoanalysis
Mental Space
Whatever Happened to Human Nature?
Print Versions and Other Books
" Note: Forum Moderator Robert M. Young Co-Director, Human-Nature.Com and Professor of Psychotherapy and Psychoanalytic Studies Centre for Psychotherapeutic Studies University of Sheffield robert@rmy1.demon.co.uk

(Suite... | 5592 octets de plus | commentaires ? | Score: 0)