jeudi, février 26, 2004

l'homme meilleur

ou au philosophe qui se cache en lui et si il est éclairé en voici une
digression :


Rappelons en effet, après tous ceux qui se sont intéressés philosophiquement
à la psychanalyse, que celle-ci n'est pas la philosophie, ni même de la
philosophie. À l'égard de la philosophie en général, et tout
particulièrement de la prétention de l'épistémologue à critiquer la
psychanalyse, Freud a même, dans la troisième conférence, quelques phrases
fort dures, quoique régulièrement mal comprises. Mais sa doctrine fournit à
l'esprit qui veut s'exercer un incomparable objet d'étude, et un superbe
exemple de ce que peut l'imagination conceptuelle devant des phénomènes
profondément opaques, mais d'une grande densité humaine. Et comme on verra
que la pente ultime de la construction de Freud est plus éthique que
scientifique, ce serait d'autant plus lui faire injure que de la
monumentaliser comme une production éminente de notre culture, sans lui
avoir fait l'honneur de l'interroger à fond quant à sa vérité.

DISONS DONC RENDRE L HOMME A SON ETHIQUE ET CELA BIEN MODESTEMENT

CORDIAL
TF

>From: Démaret
>Reply-To: psychanalyse@yahoogroupes.fr
>To: psychanalyse@yahoogroupes.fr
>Subject: [psychanalyse] Re : Re : medley : Mayday Mayday
>Date: Thu, 26 Feb 2004 11:43:57 -0000
>
>Rendre l'homme à lui.
>Johanna
>
>--- Dans psychanalyse@yahoogroupes.fr, christine riche
> a écrit
> > --- frans tassigny a
> > écrit :
> > ---------------------------------
> > L'idée c'est la lutte, pas le sommeil, sans pour cele
> > "plaider" pour un
> > certain groupe défini, sans se prétendre un "meneur",
> > rien de tout cela,
> > mais les co listiers qui font oeuvre, s'expriment sur
> > un collectif ,ou un
> > site méritent notre estime car ils prouvent que "le
> > palais de l'oralité"
> > peut désenclaver, défaire un "noeud" , arrêter les
> > "chevaux qui
> > s'emballent", la suite ni vous ni moi ne peuvent rien
> > faire si ce n'est que
> > passer encore à une autre étape et ainsi de suite : LA
> > PSYCHANALYSE C EST
> > RENDRE L HOMME MEILLEUR LE RESTE EST VOCIFERENTE
> > INNUTILITE SANS COMPROMIS
> >
> > Cordial
> >
> > tassigny frans
> >
> >
> > Je dirais plutôt : c'est rendre l'homme.
> > Meilleur je ne sais pas (et d'abord par rapport à quoi
> > ?) mais en tout cas le rendre adapté.
> >
> >
> > Ch. Riche
> >
> >
sources

De : frans tassigny
Répondre à : psychanalyse@yahoogroupes.fr
Envoyer : jeudi 26 février 2004 11:53:20
À : psychanalyse@yahoogroupes.fr
Objet : RE: [psychanalyse] Re : Re : medley : Mayday Mayday