lundi, novembre 27, 2006

publications psychanalytiques

Madame, Monsieur,

Les Éditions In Press ont le plaisir de vous adresser la Lettre d¹information automne 2006 à laquelle vous êtes abonnée(e).
Vous la trouverez en pièce jointe.
Rappel des principaux titres :Parutions septembre 2006

Les conduites à risque.
Au regard de la psychanalyse, sous la direction de François Duparc et Christian Vasseur
Femmes infertiles.
Image de soi et désir d¹enfant, Cristina Maggioni, préface de Serge Moscovici Parutions octobre 2006

Émile Benveniste : l¹invention du discours,
Gérard Dessons

Temps et psychothérapie, sous la direction de Luc Michel et Jean-Nicolas Despland

Amour, haine et tyrannie dans la famille, sous la direction de Gérard Decherf, Anne-Marie Blanchard et Élisabeth Darchis

Émotion et cognition. Quand l¹émotion parle à la cognition, sous la direction de Nathalie Blanc, avec Arielle Syssau et Denis Brouillet

Le concept de représentation en psychologie, sous la direction de Nathalie Blanc

Pour une psychologie politique française, sous la direction d¹Alexandre Dorna \nCrises et violences politiques, sous la direction d¹Alexandre Dorna et de José Manuel Sabucedo

Les conjugaisons du transfert, Le Divan familial n°17, sous la direction d¹Anne Loncan

Regards sur le rêve, Libres cahiers pour la psychanalyse n°14, sous la direction de Catherine Chabert et Jean-Claude Rolland

La Cité Biblique, Une lecture politique de la Bible, Pardès, sous la direction de Shmuel Trigano

Jean Guillaumin, sous la direction d¹Henri Vermorel et Jean-Baptiste Guillaumin
Parutions novembre 2006

Cas difficiles : quels traitements inventer ?, sous la direction de Maya Garboua, Hélène Marty-Lavauzelle et Bernard Touati

Meilleurs sentiments, Les Editions In Press\nwww.inpress.fr

Messages pour ce thème (1) Répondre (par envoi Web)

Messages

création psychanalyse politique

SéminaireAnimé par Michel Lapeyre / Bernadette Sauret / Alain Belkarmi/ Rémi Brassié / Isabelle Espérou / Philippe Gatto


Chers amis et chers collègues,
Le vendredi 24 novembre 2006

Création
Psychanalyse
Politique


Nous écouterons Vincent Lacotte et le collectif Odessa (photographies)

Pour la nouvelle édition du Mois de l’Image, Alain Lourenço et l’Agence Créat’Im invitent à l’Athanor le collectif de photographes toulousains Odessa.Depuis 2002, date de sa création, le collectif de photographes Odessa croise ses regards et fait dialoguer entre elles les individualités qui le composent. Voué à maintenir intactes les identités photographiques de chacun, ce collectif a fait de l’échange et de la confrontation ce qui le lie au monde. Installé à Toulouse mais résolument tourné vers l’ailleurs et ses territoires multiples, Odessa propose un témoignage photographique soucieux de sa modernité. Contre toute tendance établie comme traditionnelle, le monde et l’espace même du collectif sont des terrains de jeux où chacun exprime ce qu’il est, ce qu’il cherche, ce qu’il vit. Cinq photographes, cinq auteurs, cinq électrons libres. Les pratiques (photojournalisme, reportages, mode), les genres, les styles sont divers, le souci est commun : encourager la créativité, ouvrir des zones de sens et d’interprétations où la contradiction et le décalage ne sont pas mal venus. Une combinaison fertile aussi pour les détours comme inviter parfois des plasticiens, des vidéastes à s’associer à leur travail. Forts de cette curiosité et de cette ouverture tous azimuts, les photographes d’Odessa parlent le langage de ceux qui prennent le temps de regarder le monde vivre. Le collectif Odessa est composé de Polo Garat, Vincent Lacotte, Ulrich Lebeuf, Jérôme Navarre et Guillaume Rivière.
[texte repris du site de l'Athanor]
Visitez leur site : http://www.odessaphotographies.com

Pour les toulousains, un co-voiturage est possible.Il suffit pour cela de contacter Michel Lapeyre.




Le séminaire débutera à 20h30 (le bar de l'athanor peut vous accueillir dès 20h00)
A l'Athanor
Place de l'amitié entre les peuples à ALBI





Contacts

Michel Lapeyre 05 61 80 14 61 - Rémi Brassié 06 16 01 65 01 –

espace-cpp@wanadoo.fr

Liste de discussion

seminaire-cpp-subscribe@yahoogroupes.fr / pour vous inscrire à la lettre d'information : cpp@fr.st

Site Internet

www.cpp.fr.st

Colloque : cent cinquante ans de décensure

PENTA éditions

1er Colloque, 10 décembre 2006

8h30-18h30

150 ans de décensure

Avec la collaboration de : B’NAI B’RITH Europe, et Unité de recherche en psychogenèse et psychopathologie de l’université Paris 13
1856 – 2006.
Ce cent-cinquantième anniversaire est celui d’un bouleversement profond dans l’inconscient collectif. Des évènements, qui ont changés notre vision du monde et de l’homme, se rapportent à la naissance de trois géants: un homme et deux oeuvres. L’homme est Sigmund Freud. Les oeuvres sont: Les fleurs du mal, dont Charles Baudelaire
signe le contrat en décembre, et Madame Bovary, de Gustave Flaubert publié en feuilleton à l’automne 1856. Ce triptyque culturel révolutionne les trois axes majeurs d’un carrefour civilisateur : l’axe du moi, l’axe des conventions poétiques, l’axe, enfin, des principes romanesques. Ces trois mouvements concentriques et hasardeux de l’histoir humaine se sont retrouvés la même année pour subvertir la question de la censure et révolutionner les rapports de l’homme avec ses voûtes sexuelles, esthétiques et éthiques.

Nous tenterons, à la faveur de ce cent-cinquantième anniversaire d’une histoire de la décensure, de la réinterroger par des entrées multiples et croisées : psychanalytiques, littéraires, philosophiques, sociologiques…dans une (re)lecture polyphonique.


Hôtel d’Aubusson
33, rue Dauphine
75006 Paris
Tél. : 33 (0)1 43 29 43 43
 Métro Odéon
Lieu Tarifs • 50 euro en pré-inscription
(60 euro sur place)
• 30 euro pour les étudiants en pré-inscription
(35 euro sur place)
Inscriptions Chèque à l’ordre de Penta éditions.
PENTA éditions
59, rue Saint-André des-Arts
75006 Paris
Penta.editions@wanadoo.fr

Tél./Fax : 33 (0)1 43 25 77 61

Esthétique
Littérature
Psychanalyse
Philosophie
Malaises actuels

En co-édition avec
Interviendront : Eric Bidaud, Tony Brachet, Abram Coen, Henri Cohen-Solal, Guy Dana, Daniel Doublier, André Jacob, Max Kohn, Alexis Lacroix, Laurie Laufer,Céline Masson, Laurence Mazza-Poutet, Jean-Jacques Moscowitz, Claude Obadia, Daniel Oppenheim, Gérard Rabinovitch, Daniel Sibony, Jacques Tarnéro,
Cosimo Trono, Michel Gad. WolkowiczDe Profundis Clamavi, Auguste Rodin, avec l’aimable autorisation du musée Rodin pour Penta éditions

le rendez-vous psy...

J’ai le tournis. Je me sens lessivé, lavé du cerveau.

Comme à chaque fois que je vois un nouveau psy.
Que lui dire ?
Je ne sais pas par où commencer, comment exprimer ce que j’ai au fond de moi. Je déteste ça. J’appréhende comme un fou ces entretiens. Je me sens tellement misérable devant cet inconnu, à déballer ma vie, mes angoisses, à exprimer à haute voix des expériences douloureuses.

De temps en temps, je suis obligé de détourner le regard, je sens les larmes monter… Moi qui ne pleure jamais, je me sens abandonné, mis à nu sur une table de torture sans savoir ce que l’on va me faire. Je pense à la crise, comme un besoin. C’est une des conséquences négatives de ces entretiens. Les crises post-psy.
Et ça n’a pas raté. Une après chacun des rendez-vous.
Pourquoi continuer ? J’étais justement chez mon ancien psychiatre ce matin, pour lui dire que je ne croyais pas aux thérapies que je suis.
Il a réussi à me convaincre de continuer ma psychanalyse, et d’essayer avec une autre psy (le rdv de l’après-midi que je souhaitais annuler) vu qu’il habite trop loin de chez moi maintenant. Mais je n’ai toujours pas la réponse à ma question sur laquelle il s’est embrouillé : d'accord, la psychanalyse a pour but d’identifier les peurs et leurs causes. Mais une fois identifiées, ça changera quoi ?
Personne ne peut me répondre.

Les Jardiniers de la folie

Voilà un très bon livre pour démystifier le monde de la psychiatrie, des maladies mentales, des psychiatres et leurs diverses orientations, des psychothérapies, des médications diverses et des différentes idéologies traversant le milieu.Paru en 1988, le livre a suscité pas mal de réactions de divers horizons, plutôt courroucées du côté psychanalytique, plutôt positives du côté patients.
Il faut dire que Zarifian n'hésite pas à dire les choses telles qu'elles sont, sans oublier une touche d'humour : p55 "Le débile rural est devenu pathologique avec la disparition de certains emplois d'intérêt communal".p70 "... On a pu dire : "Le névrosé est celui qui frabrique des châteaux en Espagne, le psychotique est celui qui les habite et le psychiatre... celui qui en perçoit les loyers."p192 " ... les psychothérapies individuelles... les psychothérapies de couple ... les psychothérapies institutionnelles... Il existe, en dehors de ces grandes distinctions, une foule de "psychothérapies", souvent d'inspiration californienne, qui sont plus proches du folklore que de l'aide psychologique et qui sont une façon comme une autre de passer son temps et de dépenser son argent."p237.

"A partir de la théorie psychanalytique et de son honnête application sur le divan, une idéologie psychanalytique totalitaire s'est développée. Lacan n'a pas été pour rien dans ce phénomène fondamentalement parisien à son origine. C'est lui qui fascinait des salles hétérogènes composées d'éternels étudiants, de vieilles hystériques et de minettes désoeuvrées, tous fanatiques et béats, ayant perdu - s'ils l'avaient jamais possédé - l'ombre de tout esprit critique."Bref, ça y va gaiement, à tel point que l'ouvrage est régulièrement cité par les journalistes de Charlie Hebdo. Quant à moi je trouve qu'il ferait une parfaite introduction à la psychiatrie si d'aventure l'un ou l'autre blanc-bec du CNDK me demandait de brosser un portrait de la profession lors de ces journées d'information pour rhétoriciens !!!
Tags:

Althusser au théâtre

Après Le Caïman, qui fit les beaux soirs du Théâtre Montparnasse l'hiver dernier, revoici à la scène le philosophe marxiste le plus célèbre des années 1960-1970, un professeur remarquable et un homme généreux, Louis Althusser.

Ce n'est pourtant pas seulement de cette célébrité-là qu'il est question actuellement, mais de ce fait divers stupéfiant qui mit fin à sa carrière et d'une certaine façon à sa vie : le 16 novembre 1980, Althusser étranglait sa femme, Hélène, dans un coup de folie. Il devait être interné puis bénéficier d'un non-lieu avant de mourir dix ans plus tard, le 22 octobre 1990.


Après Claude Rich, c'est le comédien Vincent Bady qui, avec Althusser, solo, s'empare à plein corps du personnage. Il ne s'agit plus d'une pièce de théâtre, mais d'extraits de cette autobiographie sidérante, L'avenir dure longtemps (coéd. Stock/Imec, 1992, rééd. octobre 2006, Stock), qu'Althusser a rédigée en grande partie parce que, en vertu du non-lieu dont il a bénéficié, il n'a pas eu à comparaître "et si j'avais eu à comparaître, j'aurais eu à répondre. Ce livre est cette réponse à laquelle, autrement, j'aurais été astreint".

Pas question pour Vincent Bady de faire semblant de s'identifier au philosophe : c'est en comédien qu'il aborde l'oeuvre, qu'il en dit les mots, qu'il en joue les situations. Un comédien virtuose pour un rôle à multiples facettes. Il use de sa voix, de son visage, d'un corps lourd, pour composer tour à tour un meurtrier affolé, un enseignant passionné, un sportif content de lui, un prisonnier de guerre plutôt passif, un intellectuel marxiste, un jeune homme désespéré par un phimosis persistant, un fiancé heureux d'en finir avec la solitude suivi d'un homme à femmes prompt à la dépression, ou encore un fou prostré, un fou pervers, un fou sans illusions.
Et tout cela sans autre incohérence que celle de la pensée, vertigineuse. Une pensée certes agaçante de tant de surmoi et de tant de distance vis-à-vis de sa victime, mais fascinante de lucidité. Et le fait divers devient tragédie.

Althusser, solo d'après "L'avenir dure longtemps" de Louis Althusser, de Guy Naigeon et Vincent Bady, avec Vincent Bady. Théâtre du Lucernaire. 53, rue Notre-Dame-des-Champs. Paris-6e. Mo Notre-Dame-des-Champs ou Vavin. Du mardi au samedi à 20 h 30. Jusqu'au 9 décembre. Tél. : 01-45-44-57-34. www.lucernaire.fr. Durée : 1 heure. De 10 € à 30 €.

vendredi, novembre 24, 2006

Recherches en psychiatrie

Recherches en psychiatrie

Pour la recherche Bulletin d'animation de la recherche
Autres revues en ligne sur la recherche
Rapports
Épidémiologie en psychiatrie : répertoire des travaux francophones de 1989 à 1994
Cyberconférences centrées sur la recherche
Ouvrage pédagogique et Plan détaillé pour présenter une recherche en psychiatrie
Comité d'Interface FFP/INSERM

Appels d'offres :
P.H.R.C - INSERM - ANRFondation de France - MiRE - Fondation Recherche Médicale - Fondation France Telecom - Unafam

parutions de freud-lacan.com

Cocaïne. Aphasies

Études des textes préanalytiques de Freud

Jean-Louis Chassaing avec Jacques Béraud, Olivier Bézy et Paul ClaveiroleÉd. Érès - 2006 - 10.00 €

Les études de Freud sur la cocaïne, composées de plusieurs textes, sont peu connues. Elles sont cliniques et actuelles. Elles témoignent d’une finesse descriptive, des prémisses de la méthode freudienne, et apportent des éléments précieux sur l’histoire. Dans Les études sur les aphasies, Freud y délivre sa méthode : analyses des travaux antérieurs, critique argumentée, propositions personnelles. Les auteurs ont travaillé ces textes, les ont discutés à maintes reprises. Ils font part ici de leur lecture et proposent un document de travail qui met en évidence tant la richesse des contenus que la qualité de la réflexion épistémologique freudienne. Freud, encore neurologue, s’y révèle traditionaliste mais aussi original, personnel, inventif, curieux, dans une attitude de chercheur qui préfigure le raisonnement analytique. Jean-Louis Chassaing, psychiatre, ancien praticien hospitalier (CHU- Clermont-Ferrand) est psychanalyste, membre de l’Association lacanienne internationale, membre cofondateur de la Fondation européenne pour la psychanalyse. Avec la participation de : Jacques Béraud, pédopsychiatre, Olivier Bézy, psychiatre, Paul Claveirole, pédopsychiatre, praticiens hospitaliers CHU.

La culture des surdoués ?

Collection "Les dossiers du JFP"

Sous la direction de Marika Bergès-Bounes et Sandrine Calmettes-JeanÉd. Érès - 2006 - 18.00 €

Le nombre de demandes de consultations pour le motif "est-il surdoué ?" ne fait qu'augmenter. Les praticiens confrontés aux pièges de cette question ont parfois du mal à garder leur regard clinique devant cette interrogation qui vient implicitement valider l'existence de cette prétendue nouvelle nosographie. Mais que cache donc l'inflation actuelle du signifiant surdoué ? D'où vient donc cet attachement récurrent et obstiné à la valeur de l'intelligence ? Est-ce une fois de plus un moyen d'éluder la question du désir et des théories sexuelles infantiles ? Que vient masquer la reprise dans la dynamique familiale de ce signifiant érigé dans le social ? Ne peut-on craindre que ces enfants, à faire ces économies, n'en paient ultérieurement et diversement le prix, selon ce qu'il leur est demandé de soutenir ou de mimer comme objet au regard de l'idéal ? Cet ouvrage se propose de soutenir une démarche clinique et thérapeutique face à ce signifiant "surdoué" qui a l'art d'arrêter la pensée et de provoquer en chacun le sentiment d'être éjecté de sa place symbolique (parents, enseignants, professionnels et bien sûr l'enfant en premier lieu). Se peut-il que ce ne soit pas le signifiant "surdoué" lui-même qui provoque ces embarras, mais la manière dont actuellement il est articulé et manipulé par le social ? Ce livre montre les tentatives de praticiens pour redonner une dynamique à ce signifiant dictatorial. Il poursuit la réflexion entamée avec le numéro 18 du Journal français de psychiatrie. Marika Bergès-Bounes et Sandrine Calmettes-Jean sont psychanalystes à Paris. Elles sont membres de l'Association lacanienne internationale Avec la participation de : Anne Andronikof, Conceiçao Beltrao-Fleig, Corinne Bernardeau, Jean Bergès, Genneviève Blaquière, Paula Cacciali, Dana Castro, Pierre-Christophe Cathelineau, Daniel Charlemaine, Georges Cognet, Jean-Pierre Delaubier, Michèle Dokhan,Marie-Alice Du Pasquier, Catherine Ferron, Mario Fleig, Jean-Marie Forget, Bernard Gibello, Christiane Gregorius, Christiane Lacôte, Gilles Lemmel, Evelyne Lenoble, Claire Meljac, Charles Melman, Anne-Marie Pecarelo, Roger Perron, Catherine Princelle, Michèle Schnaidt, l'Unité de Psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent de l'hôpital Sainte-Anne, Laurence Vaivre-Douret, Marie-Luce Verdier-Gibello, Denise Vincent, Hubert Vincent, Robert Voyazopoulo


La Célibataire n°12



Les incidences subjectives de l'immigration

Sous la direction de Charles Melman et Claude DorgeuilleÉd. EDK - 2006 - 25.00 €

C'est inadmissible Le problème de l'immigré est qu'il ne parvient pas à s'admettre lui-même. Il ne peut en effet s'avancer sur la scène du nouveau monde qu'à la condition d'oublier son origine, quelle que soit sa couleur : sinon il y fait folklo, pièce rajoutée et donc jetable [...]. La ségrégation de nos jours a deux mauvaises raisons. L'une est mythique et tient aux origines. La seconde est réelle et tient à la capacité de participer à l'économie de marché. Il n'y a pas de salut possible si l'on souhaite s'en sortir sans une prise en compte de l'ordre symbolique qui rassemble le monde sous le signe du désêtre et de la déshérence. Quelques extraits : Je suis née en Tunisie, d'un père algérien, chaoui et d'une mère anglaise, à demi-juive. Ils se parlaient en français. Leur langue d'amour était la langue du Maître, du colonisateur. [...] Jusqu'à dix-neuf mois, quelle était ma langue ? L'anglais, l'arabe, le tamazight, le français ? [...] Je suis présentée à mon grand-père maternel, et là, miracle, je parle l'anglais comme une anglaise. J'oublie le grec. J'ai cinq ans. Six ? [...] À ma mère, j'ai toujours parlé la langue de l'autre, de l'Étranger. [...] J'ai oublié l'arabe, le tamazight, le grec. Je me souviens de l'anglais. Je parle le français, je le parle tous les jours. C'est ma langue mère. La langue du désir. La langue de l'interdit ? Un numéro passionnant sur un sujet d'actualité : l'immigration. Sommaire : Charles Melman C'est inadmissible I. Espaces Simonne Henry-Valmore Romance indienne Guy Sitbon Lucy Tania Roelens Le colibri et puis la rose Gabrielle Varro L'expérience subjective de la migration ou l'exploration de l'intériorité Jeanne Wiltord Habiter " le Pan d'un grand désastre " Sidi Askofaré Métamorphoses. Considérations sur quelques enjeux et incidences subjectifs de l'immigration Pierre Larrouy Nous sommes tous des immigrés II. Témoignages Laurence Chriqui L'origine est elle soluble dans l'autre ? Da'ad de Gunzbourg Lalangue et moi III. Cliniques Hervé Bentata L'exil manqué. Incidences subjectives de l'immigration dans l'enfance et l'adolescence Nicolas Dissez Errance et ségrégation dans la modernité. La situation actuelle de la psychiatrie est-elle réductible à une " guerre des sujets " ? Annemarie Hamad Quand le sujet se trouve en suspension d'effets de signifiant Djohar Ghersi Saïd ou la traversée Arturo de la Pava Ossa Quatre mères, un destin Johanna Vennemann Langue Maternelle ou " La Langue Sauvée" IV. La Langue Nazir Hamad Les traces de la lalangue Sandrine Malem Le temps des langues Georges-Arthur Goldschmidt Une langue piétinée Marc Nacht La langue qui fait Un et la langue qui fait Trois

Malaise dans la famille

Entretiens sur la psychanalyse de l'enfant

Nazir Hamad et Thierry NajmanÉd. Érès - 2006 - 18.00 €

Préface de Charles Melman A l'heure où les familles de notre pays semblent traversées par un certain désordre et un certain désarroi ; à l'heure où une partie de la jeunesse de nos banlieues semble se trouver agitée d'un certain feu ; à l'heure où le gouvernement français rêve de "dépister la prédélinquance" dès l'arrivée en crèche de nos enfants ; à quelques heures de l'instauration d'une "psychothérapie d'État" par un pouvoir politique décidant désormais de ce qui est scientifiquement valable et de ce qui ne l'est pas, il semble urgent de réinterroger les enjeux de la psychanalyse avec les enfants et les adolescents. Concrètement, qu'est-ce qu'une psychanalyse avec un enfant ? Quel est son but ? Comment organiser les entretiens lorsqu'on doit travailler à la fois avec des parents et un enfant ? De l'enfant à l'adulte s'agit-il de la même cure analytique ? Existe-t-il un âge limite pour entrer en analyse ? Faut-il dire la "vérité" aux enfants ? Le père doit-il obligatoirement venir en consultation ? Un analyste peut-il donner un conseil ? Nombreuses sont les questions sur la pratique psychanalytique que peuvent se poser les parents en difficulté avec leur enfant ou les professionnels qui les accompagnent. Elles sont ici abordées avec rigueur, souci de clarté et authenticité. Loin des recettes toutes faites et des solutions clef en main, ce dialogue entre un psychanalyste expérimenté et un psychiatre, psychanalyste plus jeune dans le métier, est en permanence vectorisé par la place de l'inconscient, et donc par l'équivoque dont est porteuse la parole des enfants autant que celle des adultes. Nazir Hamad est docteur ès Lettres en psychologie clinique, psychanalyste pratiquant à Paris, et directeur d'un CMPP dans l'Essonne. Il a travaillé avec Françoise Dolto, avec laquelle il a publié un livre d'entretiens intitulé Destins d'enfants paru chez Gallimard en 1995. Il est membre de l'Association lacanienne internationale. Thierry Najman est docteur en médecine, psychiatre des hôpitaux et psychanalyste. Il exerce depuis plusieurs années dans le service hospitalier de psychiatrie infanto-juvénile du nord des Hauts de Seine. Il est responsable médical d'un établissement médico-éducatif en Seine-Saint-Denis.

Jean Cocteau ou l'énigme du dési
r
Ce que le poète apprend au psychanalyste

Marie Jemma-JejcicÉd. Érès - 2006 - 25.00 €

Préface de Charles Melman Cocteau disait : Mon œuvre est un objet difficile à ramasser. De fait, la critique littéraire a échoué à le lire. Pourtant, il résiste volontiers auprès du public et des poètes, en dépit d'une déconsidération jamais précisée de l'intelligentsia. Confusément, Cocteau savait que son œuvre présentait un écueil pour la littérature, lui qui pensait qu'un psychiatre serait plus à même de le lire et de repérer le fil rouge qui coud son œuvre. Cela autorisa Marie Jemma-Jejcic à le lire avec Lacan. Quel tressage, œuvre et vie, écriture et structure composent-elles, pour que Cocteau souhaitât un « linguiste de l'âme », selon sa belle expression ? L'auteur, en prenant en compte cette requête, dégage ici la vérité en œuvre. Par le travail pugnace de l'écrit, Cocteau soutient un désir de vie mis à mal par un deuil traumatique qui déstabilisa la mise en place de sa structure psychique. Grâce aux apports de Lacan sur la langue, l'écrit et la lettre, Marie Jemma-Jejcic repère la position d'objet de l'écrit, le questionne dans ses rapports avec le deuil, la mélancolie et le masochisme. Ainsi, de Cocteau, une œuvre en souffrance émerge. A procéder de l'énigme, le « dit poétique » concerne le psychanalyste et sa pratique de l'interprétation, en même temps qu'il interroge ce qu'il en serait d'un acte poétique de Cocteau. De la sorte, il est possible que ce poète méconnu pour sa poésie, et qui agaça par sa façon savante d'utiliser les médias, ait ranimé ce qu'il en était autrefois de l'aède. Du coup, de façon inattendue, lire Jean Cocteau se propose comme un retour à Jacques Lacan. Docteur en sémiologie littéraire et en psychopathologie et psychanalyse, Marie Jemma-Jejcic est psychanalyste, membre de l'Association lacanienne internationale, maître de conférences en psychopathologie et psychanalyse Paris XIII, praticienne au centre hospitalier de Saint-Denis

L'inconscient freudien au crible des neurosciences

Critique L'inconscient freudien au crible des neurosciences

Comment fonctionne notre cerveau ? Quelle est la part du conscient et celle de l'inconscient ? Neurologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris et normalien, Lionel Naccache se penche sur cette question.

Comment fonctionne notre cerveau ? Quelle est la part du conscient et celle de l'inconscient ? Neurologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris et normalien, Lionel Naccache se penche sur cette question intrigante depuis plusieurs années, notamment en collaboration avec Stanislas Dehaene.
Armé des savoirs nés du "ménage à trois" que forment la psychologie cognitive, l'imagerie cérébrale et la neuropsychologie clinique, il dévoile pas à pas ce que les neurosciences nous apprennent sur l'inconscient. Cela accompli, il confronte cette vision à celle de l'inconscient tel que Freud l'a défini afin de mettre au jour les convergences et divergences entre ces deux approches
if (provenance_elt !=-1) {OAS_AD('x40')} else {OAS_AD('Middle')}

A partir du récit détaillé - peut-être trop, trouveront les lecteurs profanes - d'expériences avec des patients au cerveau lésé, Lionel Naccache met en évidence l'existence d'une perception et d'une motricité "hors conscience". Il en ressort que notre cerveau fonctionne de manière beaucoup plus subtile que ne le supposaient les théories attribuant une aire unique à chacune des fonctions (vision, audition, langage...).
Autrement dit, loin d'être l'"idiot de la famille", l'inconscient regroupe des contenus riches et divers. Il n'existe pas un lieu qui lui soit dédié, mais il repose au contraire sur une multiplicité de substrats cérébraux. De même qu'"il n'existe aucune région cérébrale dont l'activité serait exclusivement et nécessairement réservée aux pensées conscientes". Enfin, inconscient et conscient ne sont pas deux mondes qui s'ignorent. L'inconscient est "souple et sensible aux modifications dynamiques de la conscience du sujet".
Cet "inconscient cognitif" correspond-il à celui décrit par Freud ? Certes, "plusieurs idées importantes semblent communes à ces deux démarches théoriques" : "La richesse de l'inconscient, le statut originairement inconscient de toute représentation mentale, le rôle de l'attention dans la prise de conscience et enfin la division de l'espace inconscient en plusieurs catégories qualitativement distinctes".
Au terme de son inventaire, l'auteur avoue pourtant sa "déception". Pour Lionel Naccache, grand lecteur de Freud, "le coeur de la psychanalyse freudienne de l'inconscient, c'est-à-dire le concept de refoulement, et certaines propriétés des représentations mentales inconscientes postulées par Freud sont en absolue contradiction avec ce que nous connaissons aujourd'hui du fonctionnement mental et de sa physiologie".
Freud a, selon Lionel Naccache, doté l'inconscient des attributs qui sont "le propre de la conscience". L'inconscient freudien ne serait que "la conscience du sujet qui interprète sa propre vie mentale inconsciente à la lumière de ses croyances conscientes".
S'il rejette donc l'édifice théorique de Freud, Lionel Naccache n'en rejette pas pour autant la psychanalyse comme "procédé thérapeutique". Sans dogmatisme et en se démarquant de critiques traditionnelles de l'oeuvre de Freud, Lionel Naccache réussit le tour de force de nous éclairer et de questionner un domaine, celui de notre psychisme, sur lequel nous n'avons pas fini de nous interroger.
LE NOUVEL INCONSCIENT de Lionel Naccache. Ed. Odile Jacob, 466 pages, 29 €.

jeudi, novembre 23, 2006

activités du savoir-clinique

le 25/11/2006Séminaire I & II
De 14h à 18h Esc de Lille avenue Willy Brandt...Cliquez-ici pour lire la suite
le 27/11/2006Prévention du suicide
le 29/11/2006A.l.e.p.h. Les Maisons vertes
le 04/12/2006Atelier III
le 09/12/2006Conférences Grandes références

le 11/12/2006Atelier V Prévention du suicide
le 18/12/2006A.l.e.p.h. - Cartel Santé mentale : P. Coupechoux - Un monde de fous

le 19/12/2006Atelier IV Approche philosophique
le 13/01/2007Séminaire I & II
le 15/01/2007Atelier V, Prévention du suicide
le 22/01/2007Atelier III Autour de l'enfant
le 30/01/2007Atelier IV, Approche philosophique
le 31/01/2007Enfants sages sur ordonnance
le 10/02/2007Séminaire I & II
le 12/02/2007Atelier V, Prévention du suicide
le 19/02/2007Atelier III, Autour de l'enfant
le 20/02/2007Atelier IV, Approche philosophique
le 12/03/2007Atelier III, Autour de l'enfant
le 17/03/2007Séminaire I & II
le 19/03/2007Atelier V, Prévention du suicide
le 27/03/2007Atelier IV, Approche philosophique
du 31/03/2007 au 01/04/20078e Colloque de l'A.l.e.p.h.
le 03/04/2007Atelier IV, Approche philosophique
le 12/05/2007Conférences Grandes références
le 14/05/2007Atelier V, Prévention du suicide
le 21/05/2007Atelier III, Autour de l'enfant
le 29/05/2007Atelier IV, Approche philosphique
le 02/06/2007Séminaire I & II
le 04/06/2007Atelier V, Prévention du suicide
le 11/06/2007Atelier III, Autour de l'enfant
Anciens événements
le 21/11/2006Atelier IV, Approche philosophique
le 15/11/2006A.l.e.p.h. Le devenir du psychanalyste
le 13/11/2006Atelier III Autour de l'enfant
le 24/10/2006Atelier IV, Approche philosophique
le 23/10/2006Atelier III Autour de l'enfant

B U L L E T I N P S Y C H O - R E S S O U R C E S -

- B U L L E T I N P S Y C H O - R E S S O U R C E S -


http://www.psycho-ressources.com


http://www.psynergie.com

Lundi, 20 novembre 2006

Volume 7, Numéro 11.

"La vie, c'est le truc qui passe pendant qu'on multiplie les projets."John Lennon (1940-1980)---


Bonjour à tous!Voici votre bulletin mensuel Psycho-Ressources! Vous êtes maintenant plus de 32000 internautes abonnés au bulletin mensuel gratuit de Psycho-Ressources. Plus que jamais, Psycho-Ressources constitue une véritable communauté virtuelle de la psychologie et de la psychothérapie. Nous recevons quotidiennement plus de 3500 visiteurs. Merci à vous tous qui visitez le site, écrivez des textes et discutez de psychologie! Si vous le désirez, n'hésitez pas à imprimer ce bulletin et à le diffuser librement auprès de vos collègues et amis!

Pour faire connaître Psycho-Ressources à vos amis et collègues, suivez ce lien:-

http://www.psycho-ressources.com/connu-reco.html

psychanalyse & écritures

Naissance et évolution du Groupe de contact

Le 12 janvier 1997 premier échange de courrier entre Marilia Aiseinstein et Gricelda Sarmiento pour envisager un projet d’échanges cliniques entre psychanalystes freudiens de la Société Psychanalytique de Paris et des psychanalystes lacaniens
.
Une rencontre préliminaire a lieu peu après avec Claude Dumézil et Jean-Pierre Faye. La fréquence, mensuelle, le lieu, la Maison des Sciences de l’Homme, sont fixés.

En mai 1997 la première séance de travail se tient avec la participation par cooptation de Bernard Bremond, Jean Cournut, Gilbert Diatkine Alain Didier Weill, Claude Dumézil, Patrick Guyomard, Paul Israel, Patrick Miller et les deux initiatrices. Jean-Pierre Faye, philosophe et écrivain assistait à nos réunions, c’était le tiers nécessaire à ce moment-là.
Il s’agissait une fois par mois de présenter, à tour de rôle un travail clinique à discuter ensuite sous un angle théorique selon les références de chacun.

Après deux années à la Maison des sciences de l’Home, l’expérience s’est poursuivie chez Marilia Aiseinstein. Le décès de Jean Cournut est venu donner un coup d’arrêt brutal et douloureux à notre travail. La poursuite, ou plutôt maintenant la relance de l’expérience, est suspendue à ce temps de deuil.

En même temps, à la rentrée 1999, et devant l’inquiétude suscitée par la préparation du projet de Loi Marchand, Jean Cournut lance un projet d’un autre ordre.
Les membres de ce groupe se réuniraient aussi dans un autre lieu, en élargissant le nombre de participants, pour réfléchir aux problèmes de Société qui se répercutaient sur la psychanalyse et auxquels nous ne pouvons pas rester indifférents.
Alors, nous avons commencé cet autre type de réunion, indistinctement chez Marilia Aiseinstein ou Jean Cournut.

Voici donc l’émergence du groupe de contact, qui prend ses racines d’une expérience clinique précédente et du climat de confiance qui en est résulté.
Dans un premier temps, une définition de la psychanalyse fut notre premier souci. À savoir, comment extraire la psychanalyse d’un vocabulaire utilisé par différents types de psychothérapeutes qui se sont appropriés ce nom en le banalisait au point de perdre toute sa pertinence ?

Chacun de nous a rédigé un texte pour délimiter conceptuellement le champ analytique. Marilia Aiseinstein et Claude Dumezil ont élaboré le texte définitif, que nous avons gardé en attendant le moment opportun pour le faire connaître. (1)

Rapidement se sont joint à nous la présidente de l’APF, Evelyne Séchaud, le représentant du Quatrième groupe M. Zahoui, remplacé ensuite par Gérard Bazalgette, Jacques Sédat, de l’Association pour une instance tierce de la psychanalyse, Jean Bergès, de l’Association freudienne de psychanalyse, puis Gérard Pommier.
En 2000 nous avons participé aux rencontres organisées au Sénat, une par M. Accoyer en mars, l’autre par M. Marchand en janvier.

En avril 2001 nous avons décidé d’une action de chaque association en son nom, adressée simultanément aux pouvoirs publics représentés par M. Kouchner, ministre de la santé, et à Mme. Guigou, Ministre de l’Emploie et de la solidarité. Nos courrier attiraient leur attention sur la gravité de la situation concernant la psychanalyse et l’urgence de contrer toute tentative de confondre le champ psychanalytique avec d’autres procédures thérapeutiques.
On participé les suivantes associations :
Analyse freudienne, Association freudienne internationale, Instance tierce, Association psychanalytique de France, Centre de recherche en psychanalyse et écriture, mouvement du Coût Freudien, Espace Analytique, Fondation européenne de psychanalyse, Quatrième groupe, Société psychanalytique freudienne, Société psychanalytique de Paris.
L’École Sigmund Freud s’est ajoutée à la liste de signataires.

On nous a répondu d’une part en nous remerciant de nos observations, d’autre part en nous informant que l’ANAES sera prochainement saisie sur le thème des psychothérapies, afin de bien définir les concepts et le champ concerné, avant toute esquisse de réglementation et que nous seront tenus au courrant.

Avec le nouveau gouvernement de mai 2002, l’urgence des risques qui menaçait le champ psychanalytique restait occultée par les mesures que le gouvernement élaborait pour tenter de résoudre d’autres problèmes.
Mais le 8 octobre 2003, l’Assemblée fait passer l’amendement Accoyer. La surprise a été générale, quoique attendue par les associations de psychanalyse qui sont restées toujours vigilantes. Les psychanalystes ont immédiatement multipliée les rencontres, ils en ont créée de nouvelles, afin d’intégrer le maximum de réflexions sans bruitage médiatique, par des réseaux de différent ordre, mais avec la ferme intention de défendre la spécificité psychanalytique.
En décembre 2003 une rencontre a eu lieu avec M Mattéi. Cette rencontre était importante. Elle avait été précédée d’un texte commun, - à l’exception notable de l’APF -, demandant l’exclusion de la psychanalyse et de la psychothérapie psychanalytique du champ de l’amendement.

Le 19 janvier 2004 l’Amendement Accoyer a été remplacée par l’ amendement Mateï-Giraud qui lève toute ambiguïté au champ de la psychanalyse et ses applications : “Le vote de sénateurs reconnaît la spécificité de la psychanalyse et le rôle irremplaçable des associations dans la qualification et la formation de leurs membres”.
Gricelda Sarmiento
Le 10 mars 2004

(1) La psychanalyse est une investigation de processus mentaux inaccessibles autrement et une méthode thérapeutique qui se fonde sur la découverte freudienne et son enrichissement ainsi que l’extension de son champ d’application.

La référence à l’inconscient comme au transfert lui est indispensable et exclut toute formation à qui n’en a pas fait l’expérience personnelle sur le divan.

La psychanalyse inclut la pratique de variantes de la cure adaptées à l’organisation psychique de certains patients.

La psychanalyse se démarque de toutes les autres méthodes psychologiques et psychothérapiques car en privilégiant l’interprétation du transfert, au lieu de l’utiliser, elle cherche — sans aucune volonté d’adaptation à quelque modèle préétabli que ce soit — à éliminer autant que faire se peut toute suggestion.

Comme conséquence logique de ces principes se dégage la nécessité d’un cadre de la cure en relation avec l’éthique psychanalytique requérant du praticien une neutralité et une confidentialité confondues à la technique même de la psychanalyse.

Marilia Aisenstein – Claude Dumézil

l'autisme, publication

Au Théâtre-Poème

Présentation du livre de Serafino Malaguarnera

« Théorisations psychanalytiques sur l’autisme et psychose infantile
Et l’école du quotidien »

Par J. Dansette, B. Devriendt, S. Pezzutto, C. Résimont
et M. Wallaert

Animation : P. Dyck et P. Smet

serafus@belgacom.net

mardi, novembre 21, 2006

Psychopathologie de l'enfant et transculturalité

Samedi 25 novembre 2006

Au Centre de Formation J. Corbisier de l'O.N.E.
Avenue de la Reine, 1 - 1310 LA HULPE

Psychopathologie de l'enfant et transculturalité


9 h 30 : Accueil et introduction de la journée.

10 h 15 : " Enfants d'ici venus d'ailleurs. Comprendre et soigner les enfants de migrants"
Professeur Marie Rose MORO, Professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, Chef du service de psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent , Hôpital Avicenne, Paris.

11 h 15 : Pause café.

11 h 30 : " Grandir et prendre son envol…ici et ailleurs. ".
Mme R.SALIBA, Psychologue, Docteur K.ODR, Psychiatre,
Docteur D.VOSSEN, Psychiatre responsable du SSM "d'Ici et d'Ailleurs".

12 h 15 : Table Ronde avec les intervenants de la journée.

12 h 45 :.Repas.

14 h 00 : :"Psychothérapie transculturelle des enfants: grandir en exil et l'exil des parents. ".
Monsieur A.GAILLY, Psychologue, Anthropologue.

15 h 00 : "Le paradis perdu".
Madame Lia SALAMA, Psychologue, Psychothérapeute au SSM de St Gilles.

15 h45 : Conclusions et Clôture de la journée.


P.A.F. : gratuit pour les membres et les étudiants
40 euros pour les non-membres (à payer 15 jours avant)
Repas : assiette du pêcheur : 7.5 euros (boissons offertes)
– sandwiches-boissons : 4 euros
Réservation à faire avec le formulaire ci-joint






Madame, Monsieur,…………………………………………………………………………………………………. ;

Sera présent(e) à la journée du 25 novembre 2006 de la Société Belge Francophone de Psychiatrie et des Disciplines Associées de l’Enfance et de l’Adolescence sur le thème « psychopathologie et transculturalité », Au Centre de Formation J. Corbisier de l'O.N.E., à LA HULPE.

Par la présente je réserve :

- 1 assiette du pêcheur : 7.5 euros (boissons offertes)oui / non
- 1 sandwiches-club + boissons : 4 euros oui / non
- pas de repas oui / non

Je suis membre de la Société oui / non

Le montant du repas et/ou de l’inscription pour les non-membres est à payer avant le 15 novembre au numéro de compte : 068-2342414-85

Au plaisir de vous rencontrer



Document à faxer ou à renvoyer à Ch. DELTOUR, Centre de guidance, 40, rue L.Bernus,6000 Charleroi; fax.071/329254

lundi, novembre 20, 2006

Au-delà de l'Hypnose

Milton H. Erickson

Au-delà de l'Hypnose: Energie et Guérisonavec Betty Alice Erickson
du 16 au 18 Juin 2006 à l' Espace Vinci, 25 rue des Jeuneurs 75002 Paris

Important: Cette formation est réservée aux titulaires du Certificat de Praticien en Hypnose Ericksonienne du Nyti et aux titulaires d'autres diplômes ou certificats (par exemple: diplômes des Instituts Milton Erickson, etc..) Une bonne formation en Hypnose Ericksonienne peut également être prise en compte (nous consulter)

Présentation de la formationLe soin vient de l’extérieur, de quelque chose qui nous est fait. La guérison vient de l’intérieur.Le soin est fait au patient. La guérison vient du patient.Les Shamans et les Guérisseurs sont connus dans le monde entier et présentent des similarités dans chaque culture.Milton Erickson est légendaire pour sa compétence à faire ressortir la capacité de chacun à guérir. Son utilisation subtile du langage et ses patterns ainsi que ses techniques hypnotiques et thérapeutiques ont été largement étudiés.Son incroyable capacité à guérir est également très connue mais n’a pas été étudiée.

En travaillant avec l’Hypnose, avec la communication hypnotique, nous pouvons tous apprendre à guérir plus efficacement.Betty Alice Erickson, psychologue, anthropologue, auteur reconnue internationalement, qui a travaillé avec son père depuis son enfance jusqu’à la mort d’Erickson, comme sujet de démonstration pour les étudiants comme pour les patients, a étudié et exploré les capacités à guérir de son père.Pendant cette formation, elle présentera une vue d’ensemble du travail de guérison d’Erickson.La formation présentera des manières de communiquer à des niveaux multiples, de façon à ce que nous puissions utiliser, pour les autres et pour nous-mêmes, nos ressources personnelles au mieux.Elle associera des recherches et des discussions sur comment Erickson créait la guérison en même temps qu’une étude avancée de son utilisation du langage et de l’hypnose.Il y aura de nombreuses opportunités de pratiquer.La formation se déroule en Anglais avec une traduction simultanée et synchronisée en Français, qui assure une parfaite fluidité de communication entre la formatrice et les participants.

En vidéo Quelques Questions à Betty Alice
Présentation
La Formatrice

La fille d’Erickson, Betty Alice, a été impliquée dans son enseignement de l’Hypnose depuis son enfance jusqu’à la mort d’Erickson.Richard Bandler et John Grinder l’ont filmée quand ils ont commencé à rencontrer Erickson au début des années 70.Elle est Conseillère Professionnelle diplômée, Thérapeute familiale et également une enseignante internationalement reconnue en Psychothérapie Ericksonienne et Hypnose.Elle a déjà publié « New Lessons in Hypnosis », participé comme co-auteur à de nombreux livres et écrit de nombreux articles dans diverses revues professionnelles qui ont été republiés et traduits en sept langues.Elle vient de publier, avec Bradford Keeney, Phd, « Milton Erickson, Un Guérisseur Américain » sur le thème même de la formation.Elle a reçu de nombreux prix et récompenses pour son travail :Le prix « Premio Internazionale Franaco Granone » attribué par le « Centro Itliano di Ipnosis Clinico-Sperimentale en Octobre 2003.Le prix du « Milton Erickson Gesellschraft (Institut) » pour son excellence à enseigner et promouvoir l’Hypnose Ericksonienne et la Psychothérapie en Octobre 2001.Elle est membre honoraire de la Société Suédoise d’Hypnose Clinique et du Milton Erickson Gesellschraft en Allemagne (MEG)Elle a animé la Newsletter de la Milton Erickson Foundation pendant dix ans.
Quelle est votre activité?
Votre travail avec Milton?
Le thème du livre et de la formation?
Les caractéristiques d'un Guérisseur?
L'impact sur l'Hypnose?
L'apport de la formation?
Si vous utilisez un Mac et ne pouvez pas lire les Vidéos Cliquez ici

Le Livre, Référence de la Formation

Milton H. Erickson, M.D. An American HealerEdited by Bradford Keeney, PhD and Betty Alice Erickson, MSLa vie et l’histoire du brillant psychothérapeute américain, pionnier de l’hypnothérapieDétaillant la vie et le travail d’un innovateur majeur et un des leaders de l’hypnose thérapeutique contemporaine, cette biographie de Milton H. Erickson met en lumière le travail qui se poursuit à travers la pratique de milliers de psychologues Ericksoniens et le traitement de milliers de patients.Plaçant Erickson dans le large cercle mondial des Guérisseurs Shamanistes et des praticiens de la médecine alternative, ce compte-rendu par ses enfants et ses collègues fournit un portrait vivant de son enseignement, de sa réputation comme l’archétype du « bon père », de ses interactions avec les autres psychologues et de ses accomplissements uniques de guérisseur.Le volume contient un essai biographique rédigé par sa fille, une thérapeute réputée, et ses autres enfants, les appréciations de ses collègues, un dialogue avec Aldous Huxley, et un film inédit d’une démonstration de thérapie dans le DVD d’accompagnement.

Dates et prixDurée et Dates du Stage: 3 jours, du 16 au 18 Juin 2006 à PARISPrix: 498 € HT soit 595,61 € TTCVous pouvez ne payer que le prix Hors Taxes si vous êtes résident CEE hors France disposant d'un N° de TVA IntracommunautaireConditions d'inscriptionPour les titulaires du Certificat de Praticien en Hypnose Ericksonienne du NYTI, il suffit de nous informer de votre inscription par e-mail, fax ou courrier et de nous faire parvenir un chéque de 150 € de réservationPour les titulaires d'un autre diplôme ou certificat ou d'une formation en Hypnose Ericksonienne reconnue, merci de nous envoyer vos coordonnées (Prénom, Nom, Adresse, Tél, e-mail, profession) ainsi qu'une copie de votre diplôme ou certificat ou des détails sur la formation que vous avez suivi et un chèque de réservation de 150 €.Votre inscription sera confirmée aprés examen de ces éléments.

XTRËMA23, Allée des Renardeaux 95150 TAVERNY- FRANCETél: +33 (0)1 39 32 94 60 Fax: +33 (0)1 72 70 30 88e-mail: contact@xtrema.fr

Psychanalyse et société

Vous pourrez lire deux beaux textes de Nabile Farès :

http://www.effet-freudien.com/effetfreudien/clinique.htm
Civiliser les cités ?
La sardine et le requin - De l’acte antisocial aujourd’hui

Ainsi que l'annonce de son séminaire ce jeudi :
http://www.effet-freudien.com/effetfreudien/actualites.htm

Le temps de Freud - Qu'est-ce que civiliser ?

Le débat à l'île lettrée ce même jeudi au même endroit :
http://www.effet-freudien.com/effetfreudien/actualites.htm

Notes sur l’occupation - Ed. La fabrique - En présence de son auteur Eric Hazan

Puis aussi mercredi le séminaire de Ingolf Diener :
http://www.effet-Freudien.com/effetfreudien/actualites.htm

Séminaire “Afrique Australe” du Centre d’Études Africaines, EHESS - Du CERASA, Paris VIIIEt du POP-INTER, Paris V
Animé par Jean Copans et Ingolf Diener, Le séminaire se tient en salle 11Au 105 Boulevard Raspail à Paris 6ème - Le 2ème et 4ème mercredi du moisDe 11 h 00 à 13 h 00 22 novembre 2006 AFRIQUE DU SUD THEME : POLITIQUE ET CULTURE Transformation linguistique : réalité ou poudre aux yeux ?Intervenant : Michel Lafon (LLACAN-CNRS)

Et enfin ce mercredi Séminaire de Jean Charmoille 22 novembre à 21h15 :
"Dialogue entre Casanova, Condorcet et le Psychanalyste".

http://www.effet-freudien.com/effetfreudien/actualites.htm

vendredi, novembre 17, 2006

antiphilosophie & psychanalyse

L'antiphilosophie de J. Lacan, par J-L Blaquier
Un psychanalyste, Jacques Lacan, par Philippe Julien.

annonce médicales

Madame, Monsieur, Dans le cadre de leur partenariat étroit, JIM.fr et Annonces Médicales sont heureux de vous informer des nouveautés du mois de novembre 2006 sur le site :
Site indépendant, géré par des médecins depuis 1999

- 415 nouvelles annonces de remplacements.- 321 nouvelles annonces d'emplois.- 184 nouvelles annonces de cession ou d'association.- 286 nouvelles annonces de congrés.- Les annonces sont actualisées 2 fois par jour- Chaque annonce est validée par un médecin.

Annonces-medicales.com, premier site de l'emploi médical français, compte plus de 2 000 visiteurs quotidiens (médecins, infirmières et membres de professions para-médicales). Actuellement il y a environ 3 500 annonces, classées par spécialité, et actualisées quotidiennement dont 1 000 ayant moins d'un mois. Vous pouvez passer une annonce en ligne et bénéficier ainsi, pour vos offres ou vos demandes, des audiences combinées d'Annonces Médicales et du Jim (40 millions pages vues depuis 1999) .

Depuis nos débuts en mai 1999, plus de 60 000 annonces ont été publiées sur le site Annonces-medicales.com .La Direction d'Annonces MédicalesLa Direction de Jim.fr

'Une psychanalyse pourquoi faire' de JJMoscovitz"

SAMEDI 25 NOVEMBRE À PARTIR DE 18H

La Terrasse de Gutenberg et les éditions J.Grancher
reçoivent

Jean Jacques MOSCOVITZ
coauteur avec Phlippe Grancher

à l’occasion de la parution de

Une psychanalyse, pour quoi faire ? Entretiens avec un psychanalyste


Dialogue avec Léa DIDIER, étudiante en psychologie clinique
Anne Marie HOUDEBINE GRAVAUD, psychanalyste
et professeur de linguistique
Jean Paul VILLARS, psychanalyste

Librairie La Terrasse de Gutenberg
9 rue Emilio Castelar Paris 12ème
tel 0143074215 M° Ledru Rollin

mail laterrassedegutenberg@wanadoo.fr

jeudi, novembre 16, 2006

psychanalyse & médecine (JIM°

Kibra, gène de la mémoire chez l’homme ?
La mémoire humaine est un trait polygénique. Or, les progrès récents dans le développement des plates-formes génotypiques à haute densité permettent maintenant l’étude des phénotypes polygéniques. Une équipe de chercheurs suisses et américains, associant des équipes de neurogénomique et de psychiatrie, a ainsi utilisé une plate-forme génotypique à large spectre comprenant plus de 500 000 SNPs (polymorphismes nucléotidiques simples) pour tenter... >>
Migraine : ne pas négliger la comorbidité psychiatrique
La migraine est une affection fréquente, puisque, dans un pays comme les Etats-Unis, elle toucherait 12 % de la population adulte. Elle contribue à une perte importante de productivité, au travers de l’absentéisme professionnel... >>
Le dysfonctionnement thyroïdien infraclinique est-il, chez le sujet âgé, associé à des troubles dépressifs ou cognitifs ?
Le dysfonctionnement thyroïdien infraclinique se caractérise par une modification isolée des taux de TSH, sans modification significative des taux d’hormones thyroïdiennes. L’hypothyroïdie ou l’hyperthyroïdie frustes ont-t-elles... >>
La formation des infirmiers permet-elle de réduire l’utilisation de la contention dans les services de géronto-psychiatrie ?
La contention est fréquemment utilisée dans les services de géronto-psychiatrie, généralement pour éviter les chutes, malgré des preuves de plus en plus nombreuses de l’inefficacité et des conséquences délétères de cette... >>
Les autres infos Psy
Comment retarder l’éjaculation ?
Il a été rapidement constaté que les anti-dépresseurs de la famille des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine, alias SSRI (« selective serotonin reuptake inhibitors »), présentaient des effets secondaires sexuels, et que... >>
Comment améliorer la libido des femmes atteintes d’un cancer du sein
Les effets secondaires de la chimiothérapie et de l’hormonothérapie adjuvante peuvent sérieusement affecter la qualité de vie des femmes traitées pour cancer du sein. Les répercussions sur la sexualité, en particulier, sont... >>
Les troubles respiratoires liés au sommeil font le lit de la dépression
Les troubles respiratoires liés au sommeil (TRS) et la dépression conduisent à une morbidité substantielle, mais aussi à des handicaps divers et variés qui peuvent interférer avec les activités de la vie quotidienne. Ils peuvent... >>
L’anxiété favorise la dyspnée
Plusieurs études transversales ont montré qu’anxiété et dépression ont un retentissement sur la perception des symptômes respiratoires. Une équipe suédoise vient de publier la première étude prospective sur le sujet. Elle... >>
Un monde de chien
Alors que le débat rebondit périodiquement en France sur la parité hommes-femmes dans l’hémicycle ou les conseils d’administration, l’OMS nous présente aujourd’hui un rapport accablant sur la vie des femmes dans le monde.... >>
Fibromyalgie : des comorbidités variées et fréquentes
Les données concernant l’épidémiologie de la fibromyalgie restent assez floues, compte tenu de la définition de la maladie qui ne brille pas toujours par sa précision. Son incidence est d’ailleurs, en partie de ce fait, mal... >>
Comment endormir une douleur thoracique non cardiaque …
Les douleurs thoraciques non cardiaques (DTNC) sont un problème fréquent. Lorsqu’elles ne peuvent être rapportées à une origine précise, leur traitement est souvent décevant, avec pour conséquence un retentissement psychologique... >>
Neuroleptiques atypiques dans l’Alzheimer : efficacité limite et tolérance médiocre
Un très grand nombre de patients atteints de maladie d’Alzheimer (MA) présentent des troubles du comportement avec épisodes agressifs ou d’agitation et souffrent d’hallucinations. La prise en charge de ces malades est difficile... >>
L’intelligence vient-elle du sein de la mère… ou de la mère elle-même ?
Depuis une publication princeps dans le JAMA en 1929, de très nombreuses études épidémiologiques ont conclu à un effet favorable de l’allaitement maternel sur le développement de l’intelligence des nourrissons. Au point que... >>
QI : les jumeaux réhabilités !
Plusieurs études déjà anciennes et un travail récent mené en Ecosse chez des sujets nés à la fin des années 50 ont mis en évidence une diminution du quotient intellectuel (QI) chez les jumeaux (- 6 points en moyenne à 9 ans... >>
Autisme : et si c'était l'amygdale ? >>
L’anxiété améliore-t-elle le pronostic vital des patients âgés dépressifs ? >>
Prévention des rechutes dans l’anorexie mentale : la fluoxétine n’est pas la bonne solution >>
Dormir avec la thérapie comportementale >>
Une minute quarante-sept de bonheur ! >>
Surveillez le cœur et la pression artérielle de vos patients âgés sous venlafaxine >>
Grosse fatigue après une maladie infectieuse >>
Méditons (transcendentalement) pour lutter contre

formation en psychanalyse

EPP et psychothérapies

Initier une psychothérapie, en suivre l'évolution, en évaluer les résultats

Organisé par l'Ecole de Psychosomatique

Évaluer les résultats : terminer une psychothérapie et l'évaluer - 8 décembre 2006.

Information : L'Ecole de psychosomatique est agréée par le collège de la HAS (12 octobre 2006) pour l'évaluation des pratiques professionnelles (EPP) des médecins libéraux, hospitaliers et salariés.

Questions traitées : En relation au référentiel d'auto-évaluation des pratiques en psychiatrie de l'HAS, et plus généralement à la démarche d'EPP relative aux psychothérapies, comment aborder les difficiles questions de l'indication, du choix d'une psychothérapie, du suivi de son processus et de l'évaluation pertinente et utile de ses résultats ? Quel est l'apport des données de la littérature sur ces questions ? Le clinicien peut-il extraire de l'analyse systématique de la psychothérapie de quelques cas, qu'il accompagne ou conduit, les données qui lui permettront de définir les changements qui se sont produits chez ses patients et l'effet de son action ? Cette recherche fondée sur la pratique peut-elle contribuer à enrichir et à organiser les connaissances sur les psychothérapies dans une perspective pragmatique et conceptuelle ?
Argument : La psychothérapie est une des approches thérapeutiques majeures dans le champ de la santé mentale. Dans le cadre de l'évaluation des pratiques professionnelles (EPP), les cliniciens sont invités à préciser individuellement, dans le dossier des patients qu'ils suivent, les bases diagnostiques et les critères à partir desquels ils posent l'indication d'une psychothérapie, établissent ses objectifs et déterminent le choix de sa méthode. Vaste tâche ! Dans la pratique, ces éléments restent peu construits. Comment faire ?
Nous proposons de considérer l'EPP comme une occasion pour les cliniciens de réfléchir ensemble à ces questions, de se familiariser aux méthodes qui permettent d'y répondre et d'en construire des référentiels.
Le programme se propose d'apporter au clinicien les moyens de caractériser son approche thérapeutique et ses résultats, de suivre l'évolution de ses cas, et au delà, d'initier une démarche de recherche individuelle et en groupe de pairs fondée sur les pratiques psychothérapiques. Elle est animée par trois cliniciens chercheurs et un chercheur mâtiné de clinique, ce qui est aussi une façon de mettre en relation deux cultures que tout est censé séparer : celle de la clinique et celle de la recherche.
Professionnels concernés : psychiatres, psychologues, psychanalystes, chercheurs, internes... Déroulement : ce programme comprend quatre modules (et un travail en groupe de pairs) :
1. Initier une psychothérapie : Formulation de cas et décision thérapeutique - 31/03/2006
2. En suivre l'évolution a): utilisation de l'ESM et pertinence d'un auto questionnaire - 16/06/2006.
3. En suivre l'évolution b): Présentation et utilisation d'un outil du processus : le PQS - 6/10/2006.
4. En évaluer les résultats : terminer une psychothérapie et l'évaluer - 8 décembre 2006.
Lieu : Fédération Française de Psychiatrie - Hôpital Ste Anne - Bâtiment B (2ème étage) - 1, rue Cabanis 75014 Paris
Inscription pour la formation du 8 décembre : 70 euros (Formation continue 80 euros). Chèque à l'ordre de l'Ecole de Psychosomatique et à adresser au Dr Jean-Michel Thurin - 9, rue Brantôme 75003 PARISn° activité Formation continue 11750953375 - Organisme agréé EPP
Un second cycle de formation commencera en mars prochain : 2 groupes seront ouverts.

mardi, novembre 14, 2006

Social et Psychiatrie face à l'exclusion

Madame, Monsieur,

ASAIS Recherche vous rappelle que son prochain colloque aura lieu le vendredi 1er décembre 2006 sur le thème:
" Social et Psychiatrie face à l'exclusion: les chemins de l'innovation sont-ils encore praticables?"

Ce colloque se tiendra à l'Athénée Municipal de 9h à 17h (Place Saint Christoly, Bordeaux)
Tarifs: 20€ en inscription libre / 50€ en formation continue.
Renseignements et inscriptions au 05-56-52-60-59, ou sur notre site www.asais-icare.org
Vous trouverez un bulletin d'inscription en pièce jointe, à imprimer et nous renvoyer rempli avant le 20 novembre à l'adresse suivante: Association ASAIS - Mme Bielle
6 rue Ausone
33 000 BORDEAUX

Nous pensons, nous agissons. Nous avons soumis nos idéaux à l'épreuve du réel. En réalisant ce projet vertigineusement ambitieux d'un médico-social à échelle humaine qui se soumette à la plus grande des rigueurs objectives. Sans sacrifier l'indispensable intervention du sensible, de l'indémontrable, de l'inévaluable, jamais avouable.
Les temps nous sont parfois cléments, mais les vents contraires plus fréquents que prévu. Nous n'avons pas toujours pris le temps de nous demander si nous étions seuls.
D'autres, ailleurs, ont mis en oeuvre des prises en charge différentes. Des façons de faire qui, outillées de pratiques cliniques exigeantes, laissent à la créativité humaine l'espace de son expression. Et ce n'est pas un hasard si la Culture et l'Art sont en bonne place dans ces expériences.
Dans un monde aseptisé par la dictature des protocoles, ces expériences variées ont un point commun: elles préservent l'instant de la rencontre, jamais pareille parce que toujours humainement subjective; toujours renouvelée parce que l'interaction en est le pari, jamais gagné d'avance.
Les structures comme les nôtres, souvent perçues comme une subversion du système, sont, ces dernières années, soumises à des secousses institutionnelles. Au point qu'une forme de résistance a du s'organiser pour permettre leur survie.
Nous sommes allés à la rencontre de ces équipes qui, comme nous, travaillent "différemment". Et qui, parfois, ont exploré d'autres voies.
Nous voulons dans ce colloque réfléchir ensemble au développement de pratiques médico-sociales à la fois novatrices et respectueuses de la dignité humaine. Dans un monde où ces deux mots sont rarement cités, et moins souvent encore associés.Ensemble, gageons d'y parvenir.
PROGRAMME

9h00: Introduction aux débats et présentation de la journée, par Brigitte COMARD, présidente d'ASAIS, Bernard GARANDEAU, Vice-Président du Conseil Général de la Gironde et Muriel PARCELIER, Adjointe au Maire de Bx.
9h45: Michel LEMASSON, psychiatre, psychanalyste, ASAIS, Bx "Politique et aliénation"
10h15: Jean BROUSTRA, Psychiatre, psychanalyste, écrivain, Bx, "L'invention du désir peut-elle échapper à la machination?"
11h: Pause
11h15: Charles MELMAN, Psychiatre, psychanalyste, écrivain, Paris, "Est-ce que nos enfants innovent pour résoudre leurs problèmes d'identification?"
12h: discussion puis pause déjeuner
14h: Patrice DESMONS, psychanalyste, et Hélène BRICE, Educatrice, Frontières à Lille, "Art et Résistances"
14h30: Bruno BOUSSAGOL, metteur en scène, Brut de Béton Production, Puy en Velay, "Jusqu'où peut-on aller dans un atelier théâtre en milieu psychiatrique?"
15h: Sylvie GERBAULT, Directrice de 3BisF, CH Montperrin à Aix en Provence, "Le 3bisf, c'est loin mais c'est bien"
15h30: Corinne DELANOE-VIEUX, Directrice associée chargée du Patrimoine, de la culture et de la prospective, la Ferme du Vinatier, Bron, "L'innovation culturelle comme transmission et anticipation institutionnelle"

Et en fil rouge la participation de Messieurs A. et B., experts indépendants à Bordeaux.
Discutants: Jacques BERTON, formateur IRTS Aquitaine, Laura INNOCENTI, coordinatrice ERI Bergonié,
Bernard ALLEMANDOU, psychiatre à Bordeaux.
Souhaitant vous compter parmi nous, recevez nos sincères salutations.
L'équipe ICARE

2 pièces jointes — Télécharger toutes les pièces jointes

Bulletin formation continue.doc105K Afficher au format HTML Télécharger

Bulletin inscription individuelle.doc87K Afficher au format HTML Télécharger
Répondre
Répondre à tous
Transférer
Invitation envoyée à asais.icare

Marie Laure Caussanel

Marie Laure Caussanel

Blog entièrement ouvert, forums comme propositions d'articles... Peut etre cela ouvrira plusieurs debats a la fois. Peut etre cela se passera en plusieurs langues... toute langue est la bienvenue Nous avons fait le pari du respect intellectuel et de la rigueur, de l'elaboration et de la transmission de la pensée freudienne.


Consultations

consultationsJe reçois en entretien individuel les adultes et les enfants.Je reçois également les professionnels (secteurs psycho-médico-sociaux) pour un contrôle ou une analyse des pratiques professionnelles, ponctuellement ou en suivi, personnellement ou dans le cadre de la formation professionnelle continue.Il s'agit, dans tout les cas, de mettre en jeu sa parole pour en mesurer les effets, et les responsabilités...Sur rendez-vous au 01.46.58.26.14Le prix : La question d'argent est suffisamment importante pour être discutée. Il est nécessaire de trouver un accord, vu la différence de budget de chacun et la fréquence des entretiens, conditions déterminantes pour le prix des séances.
posted by http://www.qwarkpsy.eur.st/ at 4:15 PM

lundi, novembre 13, 2006

Le rebirth par Nicole Betrencourt

LETTRE OUVERTE SUR LE REBIRTH À LA
FRANÇAISE

APRÈS LA DIFFUSION DE L’ÉMISSION “SUR LES DOCKS” LE 3 NOVEMBRE 2006 SUR FRANCE CULTURE:
SÉRIE THÉMATIQUE: “AU DELÀ DU RÉEL”: REBIRTH À LA FRANÇAISE

Documentaire réalisé par Irène Omélianenko, journaliste et François Teste, réalisateur.
http://www.radiofrance.fr/chaînes/franceculture2/
emissions/sur_docks/fiche.php?diffusion_id=46042
Je remercie France Culture de m’avoir invitée pour exprimer un point de vue sceptique sur
cette méthode élaborée par Léonard Orr dans les années 60. Après avoir écouté “REBIRTH À
LA FRANÇAISE”, des commentaires s’imposent.
Dans l’émission, les praticiens en Rebirth étaient sur-représentés: six Rebirthers pour l'unique
polémiste que je suis. Les points de vue d’un psychiatre, d’un biologiste de la mémoire auraient
équilibrés les forces en présence. L’aspect documentaire a uniquement pris en compte le point
de vue des Rebirthers. Sur le site web de France Culture, la bibliographie sur le Rebirth ne
mentionne que les auteurs ayant écrit sur ses mérites, et ne cite pas la littérature sceptique qui
doit être portée, elle aussi, à la connaissance des auditeurs. Car il existe une documentation
solide sur la controverse, évoquant l’aspect pseudo-scientifique du Rebirth, la classant parmi
les thérapies du New Age.
Notamment:
-Science and Pseudoscience in Clinical Psychology, Scott. O.Lilienfeld and Al, p4, 77, The
Guilford Press, 2003.
-Crazy Therapies, Margaret Singer, Jane Lalich, p 42-44, Josey-Bass, 1996.
Constatation d’ordre général: la Respiration Consciente n’a pas intégré de bases scientifiques,
et aucune étude n'a été publié sur elle dans des revues scientifiques internationales !
En France, notre forte tradition psychanalytique imprègne les pratiques des thérapeutes
d’horizon divers. La psychanalyse est souvent invoquée par nombre de thérapeutes du courant
non orthodoxe pour légitimer une méthode sans base scientifique., en incluant celles du New
Age.
Bien loin de la psychanalyse, la Respiration Consciente est une méthode psycho-spirituelle où
la spiritualité est amalgamée à la psychologie. Léonard Orr est d’ailleurs branché sur le yoga.
Formée par lui,Dominique Levadoux avoue qu’il n’était pas un psychothérapeute mais un
gourou. Manifestement chez les Rebirthers, la spiritualité a pris le pas sur leur rôle de
praticien. « Les Rebirthers, écrit Sondra Ray, autre figure emblématique du Rebirth, se
considèrent eux mêmes comme des guides spirituels et non pas comme des scientifiques». Le
Rebirth est vraiment une technique Au Delà du Réel !
D’ailleurs, les invités de l'émission ”Sur les Docks” ont fait état sous Rebirth de phénomènes
parapsychologiques: extases mystiques, communication télépathique. Cette dernière serait une
forme de communication non verbale pour le Psychanalyste-Rebirther invité. Une
communication informelle peut tout à fait s'effectuer en dehors d'un code linguistique formel;
ce qui n'exclut pas la pensée abstraite ou l'aptitude à penser. La communication non verbale
recouvre plusieurs significations. De grands ténors des Sciences Humaines l'ont étudiée:
Edward T. Hall a réfléchi à l'usage et à la signification des silences dans une relation, Erwin
Goffman a travaillé sur la présentation de soi à travers l'habillement et les codes sociaux, et
Gregory Bateson, sur la communication interpersonnelle. Sans parapsychologie !
Si c’était pour démontrer que le Rebirth est une méthode “Au Delà du Réel” pour coller à la
thématique de l’émission “Sur les Docks”, c’est réussi !
La Respiration Consciente résoudrait le trauma de la naissance, idée empruntée à Otto Rank, un
dissident de la psychanalyse. Pour lui, la naissance est le traumatisme inaugural de l’angoisse,
supprimant du coup la fonction centrale du complexe d’Oedipe de Freud. Son livre sur le
Traumatisme de la Naissance marquera le début des divergences avec Freud. Son idée sera
suivie en partie par Arthur Janov, inventeur du Cri Primal, cité par l’un des invités pour son
esprit voisin du Rebirth.
Guère étonnant car le Rebirth et le Cri Primal sont des « Thérapies dites de la Régression » aux
fondements théoriques du traumatisme et des Souvenirs Refoulés (ou amnésie dissociative).
Les Thérapies dites de la Régression sont dénoncées pour créer des Faux Souvenirs. Les plus
redoutables sont ceux des supposées agressions sexuelles survenues dans l’enfance remémorées
chez un adulte après trente ou quarante ans d’oubli total.
Mais quels sont ces mystérieux Souvenirs Refoulés (Repressed Memories) mis en cause dans
les Fausses Allégations Sexuelles survenues après une thérapie ?
À la suite d’un événement traumatisant (naissance et surtout dans l’abus sexuel de l’enfant), les
souvenirs sont refoulés, relégués dans un coin de la mémoire, supposée fonctionner comme un
magnétoscope. Cette forme d’amnésie occasionnerait divers troubles psychiques importants.
Pour guérir, il faut « recouvrir la mémoire » du trauma par des thérapies spécifiques dites pour
Retrouver la Mémoire. Certaines d’entre elles proposent des régressions, des remontées dans
le temps à base de suggestion, d’États Modifiés de Conscience, à l’instar de l’hypnose ou de
méthodes assimilées.
En dehors de la controverse, le problème des Faux Souvenirs a bien été évoqué par l’uns des
invités, mais il semblerait que « peu importe que les souvenirs soient vrais ou faux », et si l’on
comprend bien la priorité est ce que ressent le Rebirthé. Affirmer cela peut-être lourd de
conséquences. Les thérapeutes français savent-ils que l’une des conséquences dramatiques des
Faux Souvenirs d’abus sexuels a été de faire jeter en prison, dans les années 90, des innocents
présumés coupables d’inceste, ou de pédophilie Outre-Atlantique ?
Des centaines de familles nord-américaines ont été détruites par le Syndrome des Faux
Souvenirs. Au regard du nombre conséquent d’erreurs judiciaires, les États-Unis ont du
reconsidérer la question de la validité des témoignages d’abus sexuels de l’adulte à la suite de
supposés souvenirs remémorés par une Thérapie pour Retrouver la mémoire. La False Memory
Foundation Australienne (La Fondation Australienne des Faux Souvenirs) compte le Rebirth
parmi les méthodes génératrices de Faux Souvenirs. Une thérapie radicale qui ne respecte pas
le «non primum nocere » à défaut d’efficacité. Guère étonnant au regard des fondements
pseudo-scientifiques du Rebirth qui épousent l'aberration scientifique des Souvenirs
Refoulés. Avec retard, le phénomène des Faux Souvenirs d’agressions sexuelles a traversé
l’Atlantique, et frappe la France actuellement.
Une forme de Rebirthing a été mis hors la loi aux États-Unis, en 2002, après la mort de la
petite Candace Newmaker, âgée de 10 ans, dans d’atroces condition sous les rires sadiques de
ses tortionnaires et de leurs assistants. D’autres enfants sont morts dans des conditions
similaires.
Par un dressage comportementaliste, cognitif et psychique, la thérapie de l'attachement a pour
vocation de faire revivre mentalement à l'enfant sa naissance ou la vie intra-utérine refoulée
dans sa mémoire- avec sa mère biologique qui l'empêche d’aimer ses parents adoptifs.
Ce label de Rebirth semble autonome de la méthode de Léonard Orr, mais en fait, cette forme
coercitive du Reparenting repose sur les mêmes principes théoriques de la résolution du
traumatisme de la naissance pour résoudre les difficultés psychiques. Spécifique à l’enfant
adopté, ce label est une variante meurtrière des Thérapies pour Retrouver la Mémoire .
Depuis 2002, une résolution du Parlement américain recommande à tous les États de
l’interdire. A ce jour, elle l’est au Colorado, et en Nouvelle Angleterre (Caroline du Nord).
D’autres suivront probablement. En juin 2002, l’American Psychiatry Association s’est
prononcée officiellement sur les formes coercitives de la Thérapie de l’Attachement qui
conduisent à la torture et à la violation des Droits de l’Enfant.
En 2003, Sondra Ray s’est employée à convaincre les autorités du Colorado de ne pas inscrire
le Rebirth parmi les techniques dangereuses, qui selon elle, n’est pas celle de la méthode
élaborée par Léonard Orr.
Les supposées différences entre la Respiration Consciente et le Rebirth/Reparenting à
l’origine de la loi de Candace s’estompent par des accidents mortels "refoulés", semblerait-il,
de la mémoire des Rebirthers sans doute frappés d'amnésie. Pour revivre leur naissance, des
Rebirthés sont morts par strangulation, étouffés après avoir été enroulés dans des tapis.
Dans la Respiration Consciente, le fonctionnement de la mémoire est celle du « Mouvement de
la Mémoire Retrouvée » en cause dans l'épidémie états-unienne de Faux Souvenirs d'abus
sexuels. Au début des années 90, des thérapeutes ont été poursuivis pour mauvaises pratiques,
pour avoir implanté des Faux Souvenirs chez leurs patients. Et ce sur la base de la théorie des
Souvenirs Refoulés. Selon la thèse des Dr Harrisson G Pope, et James I. Hudson, le
Refoulement (ou amnésie dissociative) est une notion romanesque et littéraire datant du XIX
ème siècle plutôt qu’un phénomène scientifiquement valide. Depuis mars dernier, ils ont
proposé un challenge à tous ceux qui leur démontreraient le contraire. Resté sans réponse !
Les Rebirthers du reportage Au Delà du Réel font appel aux connaissances en
psychopathologie pour qu’il ne soit pas fait usage de la Respiration Consciente chez les
personnes souffrant de troubles limites de la personnalité (borderline) ou de « fragilité
structurelle ». Prescrire ou contre-indiquer quelque thérapie que ce soit est un acte médical.
S’instaurer apprenti médecin comme apprenti sorcier n’est pas sans danger. Même si dans la
Respiration Consciente, c’est le ressenti, l’émotionnel qui prévalent. Tout ce qui est du
domaine de l’irrationnel, de la pensée magique.
Si l’on envisage la possibilité que les « 400 à 500 Rebirthers » formés en France croient à leur
souvenirs de naissance ou à ceux de la petite enfance -en plein boum de l'amnésie infantile si
l’on décrypte-, l’on ne peut qu'adhérer au sentiment des auteurs de Science and Pseudo-Science
in Clinical Psychology qui classe le Rebirth parmi les thérapies du New Age pseudoscientifiques.
Et il est à craindre que de nombreux Rebirthés soient victimes du bogue des
Faux souvenirs.
En conclusion, la France ne peut que souhaiter que cette méthode importée des États-Unis soit
complétée par l’importation de la résolution 437 du parlement américain de 2002, complétée
encore par celle du sénat américain, en date du 18 octobre 2005, qui confirme le caractère
pseudo-scientifique du Rebirthing, et détaille les critères de dangerosité de cette thérapie.
Nicole Bétrencourt
Psychologue-écrivain
Notes sur le XIX ème siècle
En France, le XIX siècle a vu naître les expériences sur le magnétisme animal d’Anton
Messmer, précurseur de l’hypnose, la naissance de la psychanalyse, et l’apparition d’une
nouvelle forme de médecins, les aliénistes qui ont modifié le regard porté sur les fous en
introduisant le traitement moral: dialoguer avec douceur, compatir avec le patient, lui redonner
espoir, éléments fondamentaux de toute psychothérapie et le classement des maladies mentales
avec Pinet, Esquirrol, Bayle, Morel et d’autres.
POUR EN SAVOIR PLUS:
Challenge du Dr Pope et Harrisson:
http://www.discutons.org/sutra48998.html#48998
Le Rebirthing sous toutes ses formes, Nicole Bétrencourt
http://www.prevensectes.com/rev0603.htm#23
Les dossiers noirs des analystes transactionnels, Patricia Crossman, Dr Philippe Nicot.
http://www.prevensectes.com/at1.htm
False Memory Foundation
http://www.fmsfonline.org/about.html
Site de Sondra Ray
http://www.sondraray.com/events.htmSources:
BIBLIOGRAPHIE
Science and Pseudo-Science in Clinical Psychology, Scott O.Lilienfeld, Steven Jay Lynn, The
Guilford
Press, 2004.
Questionable Validity of dissociative amnésia in trauma victims (dagger). Evidence from
prospective studies. Pope, Harrisson G.Jr; Hudson, James I.; Bodkin, J.Alexander, Oliva,
Paul.The British Medical Journal of Psychiatry, volume 172, march 1998, p210-215 ,
Harrisson G.Pope, Jr, James I. Hudson "Recovered Memory" Therapy for eating Disorders:
Implications of The Ramona verdict , International Journal of eating disorders, Vol 19, No 2,
13-145 (1996)

un moteur de recherche spécialisé en sciences sociales

In-Extenso : Un moteur de recherche pour les sciences sociales !


Revues.org annonce l’ouverture d’In-extenso, le premier moteur de recherche des sciences humaines et sociales. Ce moteur de recherche spécialisé explore une partie sélectionnée de la « Toile mondiale » : les pages consacrées aux sciences humaines et sociales.
Alors que le corpus des documents en ligne en sciences humaines et sociales a pris consistance, l’enjeu est désormais de le repérer, de l’indexer et d’élargir sa visibilité. Consciente de cette nécessité, l’équipe de Revues.org a mené pendant quatre années une expérience d’indexation. Cette démarche dépasse aujourd’hui le stade expérimental. Elle a pour nom In-extenso et prend la forme originale d’un moteur de recherche à deux étages. L’étage « OAI » (pour Open archives initiative) donne accès à une vingtaine de dépôts de documents scientifiques (au rang desquels on compte Gallica, Hal-SHS, Cyberthèses, Persée, Revues.org...), soit 135 000 documents environ. L’étage « web » indexe le contenu de 2 000 sites web dédiés aux sciences humaines et sociales (Universités, laboratoires, sites thématiques, expositions, publications diverses...), ce qui constitue un corpus d’une taille inédite : plus de quatre millions de pages web. Minuscule, au regard de la taille des grands moteurs généralistes (plus de huit milliards de pages en général), gigantesque, au regard de l’ambition d’un moteur dont le corpus doit être contrôlé, ce nombre est atteint grâce à l’alliance d’In-extenso avec L’Album des sciences sociales. L’étage « web » indexe le contenu des 2 000 sites sélectionnés par L’Album des sciences sociales, le répertoire critique de ressources électroniques en sciences humaines et sociales, réalisé dans le cadre de Revues.org par une équipe de chercheurs et de documentalistes.

In-extenso est la première initiative de ce type à dépasser le stade expérimental. Pour un historique, on peut lire les billets écrits à ce sujet dans Blogo-numericus (1) (2). Il faut espérer que le projet sera imité, afin de constituer des moteurs de recherche spécialisés, plus précis, plus pratiques, plus ouverts, plus efficaces. En ce domaine, le monopole d’un acteur, fût-il aussi connu que Google ou que son dérivé académique (le décevant Google scholar), n’est pas souhaitable.

Marin Dacos