jeudi, janvier 18, 2007

Activités du Champ Freudien

PIPOL3 Paris 30 juin et 1er juillet 2007
3ème Rencontre européenne du Champ freudien
Bulletin de préparation à la rencontre

Date : 18 janvier 2007

Projection exceptionnelle à la Cinémathèque française : ELVIRE JOUVET 40BENOIT JACQUOT1986 - 63’Avec Philippe Clévenot, Maria de Medeiros, Eric Vigner et Vincent VallierEn 1986, Brigitte Jaques crée la pièce Elvire Jouvet 40 d'après les Sept leçons de Louis Jouvet, données en 1940 au Conservatoire National de Paris. Benoît Jacquot nous offre le film de ce spectacle.SéanceDimanche 21 Janvier 2007 - 16h30 - SALLE HENRI LANGLOISSéance suivie d’un débat avec Benoit Jacquot et Brigitte Jaques-WajemanTarifs cinémaEntrée : 6 €Tarif réduit : 5 €- de 12 ans : 3 €Forfait Atout Prix : 4 €Libre Pass : accès libreTarifs réduits pour : - Moins de 26 ans- Demandeurs d'emploi- Rmistes- Plus de 60 ansAccès La Cinémathèque française51, rue de Bercy75012 PARISMétro Bercy - Lignes 6 et 14Bus n°24, n°62, n°87En voiture, A4, sortie Pont de BercyParkings 77, rue de Bercy (Hôtel Mercure) ; 8, boulevard de Bercy.


Date : 18 janvier 2007


Inauguration des nouveaux locaux du CRT de Nonette

L’inauguration des nouveaux locaux du CRT de Nonette (Centre de Recherche et de Traitement), qui a eu lieu le mercredi 12 janvier dernier me conduit à faire quelques remarques. Tout d’abord c’est un bonheur pour les sujets qui y sont accueillis. C’est un bonheur pour les personnels qui vont trouver de meilleures conditions pour leur travail difficile. Pour les membres de l’Association de Gestion du CTRN (AGCTRN) que préside Jacques Borie ce bonheur est l’aboutissement de dix années de luttes multiples où le désir décidé de quelques uns a souvent été le seul capital sur lequel compter avec l’assurance du soutien de nombreuses amitiés dans le Champ freudien d’abord, mais aussi de la contribution de nombreux partenaires institutionnels, associatifs ou autres tels l’ADAPEI du Puy-de-Dôme, Sésame Autisme, les services de psychiatrie hospitalière de Clermont, « Les dauphins sportifs » club du Sport adapté, les Sœurs optimistes, le Rotary club et bien d’autres.

Deux leçons que je souhaite souligner. La première leçon est clinique. C’est le fruit de l’expérience menée depuis plus de trente années avec l’ensemble des intervenants qui a servi de base pour la concertation avec les architectes responsables du projet. A la sensibilité bien connue des sujets psychotiques à l’intrusion des voix et des regards ont répondu dans l’architecture des bâtiments les nombreuses possibilités de s’en séparer ou de s’en isoler. Pas de hiérarchie apparente mais des lieux de vie distincts des lieux de formations ou d’occupation, une école, un bâtiment central non directif mais agora. Beaucoup de couleurs, des angles pas toujours droits, des lieux où se cacher, bref rien de totalitaire mais la possibilité d’usages singuliers, imprévus, vivants de l’espace. La grâce a voulu que les sujets que nous accueillons adoptent spontanément ces locaux.
La seconde leçon est politique.
En sachant mener la conversation avec le Maître de notre époque qui connaît davantage le chiffre que les idéaux, l’Association de Gestion du CTR de Nonette (AGCTRN) a su préserver non seulement l’orientation psychanalytique du travail à Nonette, mais encore, répondre aux questions de notre temps, en donnant une nouvelle pertinence au partenariat entre les pouvoirs publics responsables de l’intérêt général et le secteur associatif porteur de projets particuliers sans intéressement financier. Cette expérience de dialogue durant cette période de dix ans a permis de mener à son terme un projet à une époque où nous menace clairement la marchandisation du secteur sanitaire et social comme de tous les autres domaines de l’activité humaine.

Je reprendrai les termes de conclusion du discours de Jacques Borie lorsqu’il invitait tous les esprits ouverts et généreux, à se considérer ici chez eux : « Je voudrais pour terminer dire à vous tous, plus exactement à chacun de vous, que cette maison est désormais ouverte à tous ceux qui veulent savoir comment nous travaillons ; chacun peut savoir ce que nous faisons, souvent dans la difficulté mais aussi parfois dans la joie, celle de la trouvaille partagée, du sourire pour accueillir ldu poing qui se transforme en main tendue, du hurlement qui se module en appel.»


Jean-Robert Rabanel.

Date : 18 janvier 2007



Monsieur Accoyer a cru jeudi 11 avril 2007, dans un dernier soubresaut de passion, pouvoir court-circuiter le gouvernement et le décret d’application, résultant de longues discussions de l’article 52, sur lequel le Sénat allait statuer. Nous apprenons que les sénateurs unanimes ont eu, ce mercredi 17 janvier 2007, la sagesse de refuser ce décret bis de Mr Accoyer. (Judith Miller)
Date : 18 janvier 2007



L’École de la Cause Freudienne organise, sous les auspices de l’Unesco et avec la participation des Délégations Permanentes des Républiques d’Argentine et d’Autriche, à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de Sigmund Freud, l’exposition:
“Are you a doctor, sir?”
Collection de Philippe Helaers
Commissaire de l’exposition: Gérard Wajcman
assisté de Isabelle de Visscher-Lemaître

L’exposition sera ouverte au public du 22 janvier au 8 février 2007 inclus, du lundi au vendredi, de 9 heures à 18 heures.Important: la Maison de l’Unesco est fermée le samedi et le dimanche.En voici l’adresse:
Maison de l’UNESCO (Foyer de la Salle X) 7, place de Fontenoy, 75007 PARISMétro: La Motte-Picquet Grenelle


source :

De :
Jean-Loup MORIN
Envoyé :
jeudi 18 janvier 2007 6:33:41
À :
"Pipol 3"

Aucun commentaire: