jeudi, février 22, 2007

Schizophrénie de l’enfant ou Schizophrénie dès l’enfance ?

Le jeudi 15 Mars 2007, à Lille

Faculté de Médecine Henri Warembourg

Pôle Recherche

place de Verdun - Lille





Les pathologies schizophréniques sont l’objet d’une attention croissante depuis leur description dans les années 1900, bien après que Shakespeare y ait fait allusion dans le Roi Lear. Décrivant le repli autistique de patients schizophrènes adultes, Kreapelin faisait le lit d’un syndrome particulier présent chez 11 enfants autistes, décrit par Kanner après la Deuxième guerre mondiale, grâce à l’insistance de leurs parents qui refusaient de continuer à les voir considérés comme de simples retardés mentaux. L’idée première de Kanner en 1943 était que l’autisme était distinct des schizophrénies adultes, mais devant la gravité de leurs évolutions cliniques, il pensa en 1949 que ce n’était en fait qu’une forme précoce de schizophrénie. Il fallu attendre les années 1970 pour que les deux pathologies soient clairement séparées, voire exclusive l’une de l’autre.



Pourtant, la clinique n’est pas claire et les situations complexes sont fréquentes où des enfants prépubères hallucinent alors qu’ils ont présentés très jeunes des symptômes de trouble envahissant du développement ! Doit-on alors conserver le diagnostic d’autisme, évoquer une forme précoce de schizophrénie avec des symptômes prémorbides, ou parler d’évolution schizophrénique de psychose infantile ?



Pierre THOMAS nous expliquera que les psychiatres modernes ne recherchent plus aujourd’hui une étiologie simple de ces troubles, mais les envisagent sous un angle développemental, avec une conjonction de divers facteurs précoces et tardifs, endogènes et exogènes.



Sylvie TORDJMAN nous aidera à mieux distinguer entre les pathologies psychotiques de l’enfance de l’enfance prémorbide des futurs patients schizophrènes adultes et Bertrand ESCAIG nous parlera du soutien à apporter aux familles d’enfants ou de parents schizophrènes.



Mario SPERANZA nous parlera de l’actualité des cognitions sociales des adolescents schizophrènes.



Les évolutions schizophréniques de psychoses infantiles seront ensuite évoquées, selon un angle clinique avec Sylvie SERRET, puis avec une réflexion psychopathologique avec Anne-Yvonne LENFANT et Frank BONELLI.



Si les hallucinations au cours de l’adolescence sont un facteur de risque important d’évolution schizophrénique à l’âge adulte, la clinique nous montre aussi que les hallucinations peuvent être un symptôme transitoire chez un enfant sans devenir psychiatrique. La question de ces hallucinations chez les enfants non psychotiques sera évoquée par Frank LAROI.



Les recherches thérapeutiques actuelles seront enfin évoquées par Renaud JARDRI.

8 h 00 Accueil des participants

Sous la présidence de Michel BOTBOL



8 h 45 Présentation de la journée

Jean-Louis GOEB, Pédopsychiatre (CHRU de Lille)



9 h 00 Le modèle neuro-développemental de la schizophrénie

Pierre THOMAS, Psychiatre (CHRU de Lille)



9 h 45 L’enfance des schizophrènes adultes

Sylvie TORDJMAN, Pédopsychiatre (CHU de Rennes)



10 h 30 Pause



10 h 45 Les cognitions sociales des schizophrénies à l’adolescence

Mario SPERANZA, Pédopsychiatre (Centre Hospitalier de Versailles)



11 h 30 Le modèle du handicap psychique chez l'enfant atteint de schizophrénie : une prise en charge multimodale

Bernard ESCAIG (UNAFAM, Lille)



12 h 15 Discussion avec la salle



12 h 45 REPAS



Sous la présidence de Paul BIZOUARD



14 h 30 Les évolutions schizophréniques de psychoses infantiles, à propos d’un cas

Sylvie SERRET, Pédopsychiatre (Centre de Ressources Autisme et troubles du développement Région PACA Nice)



15 h 15 La schizophrénie comme mode de sortie de l’autisme

Anne-Yvonne LENFANT, Pédopsychiatre, Frank BONELLI, Pédopsychiatre (CHRU de Lille)



16 h 00 Pause



16 h 15 Les hallucinations chez l’enfant et l’adolescent non psychotique

Frank LARØI, Psychologue, PhD (Université de Liège)



17 h 00 L’actualité des recherches thérapeutiques

Renaud JARDRI, Interne (CHRU de Lille)



17 h 45 Discussion avec la salle



18 h 15 Conclusions de la journée

Pierre DELION Pédopsychiatre (CHRU de Lille)

Aucun commentaire: