vendredi, avril 27, 2007

l’association ISADORA

« Le souci de traduire … »

Samedi 2 juin 2007Sixième journée de printemps du Centre Psychothérapique St Martin de Vignogoul et de l’association ISADORA
• Lisez ci-dessous les articles à propos de l'argument et du programme
Les derniers articles :
« Le souci de traduire … » samedi 2 juin 2007 - Sixième journée de printemps du Centre Psychothérapique St Martin de Vignogoul et de l’association ISADORA - L’argument
samedi 2 juin 2007

8] L’ARGUMENT Georges Steiner (Après Babel) postule que la traduction est implicite dans tout acte de communication, que se soit dans le sens séméiotique le plus large ou dans des échanges plus spécifiquement verbaux. Comprendre, c’est déchiffrer. Entendre des significations, c’est traduire. (...)

« Le souci de traduire … » samedi 2 juin 2007 - Sixième journée de printemps du Centre Psychothérapique St Martin de Vignogoul et de l’association ISADORA - LE PROGRAMME
mercredi 11 avril 2007
vendredi 1 juin : soirée publique 21 h : « De l’élaboration d’un héritage traumatique » par Janine ALTOUNIAN, essayiste et traductrice de Freud, auteur de « L’intraduisible, deuil, mémoire et transmission » (Dunod, 2005) samedi 2 juin 8.30 h : accueil des participants Matinée, animée par Joseph MORNET (...)

Bulletin de souscription pour "Psychothérapie institutionnelle - Histoire et actualité" de Joseph Mornet (parution : mai 2007)
samedi 3 mars 2007
Pour la psychothérapie institutionnelle la folie ne se réduit jamais à un processus déficitaire rééducable, ou biologique traitable comme n’importe quelle autre maladie organique : elle est une création chargée de sens touchant le cœur de l’homme dans son rapport à son être au monde et à sa liberté. « La (...)
Isadora
mercredi 27 décembre 2006 par Gal Corinne
Créée en 1990, l’association Isadora se donne comme objectifs : la formation, l’information et la recherche à propos de la psychose dans un souci permanent d’analyse de la société dans laquelle nous vivons. Son ancrage clinique au sein de l’institution psychothérapique Saint Martin de Vignogoul est un (...)

Publications des membres d’ISADORA
lundi 4 décembre 2006
Les membres d’Isadora ont publié, ou participé à de nombreuses publications BOKOBZA Hervé, 2006, La psychiatrie en péril, ouvrage collectif, Toulouse, éditions Erès Les Etats Généraux de la psychiatrie ont été un formidable mouvement unitaire qui a permis de briser les murs du silence, de la solitude et (...)

Les Cahiers d’Isadora
lundi 4 décembre 2006
L’association ISADORA publie régulièrement une revue : Les Cahiers d’Isadora. Elle reflète les réflexions de l’équipe de l’association . Elle témoigne des rencontres qu’elle organise . Elle se penche sur des questions de société touchant aussi bien la clinique psychiatrique que la culture ou la (...)

Colloques ISADORA
jeudi 9 novembre 2006 par Collectif ISADORA
Isadora organise des colloques annuels : Colloque Soin et psychose : question de temps, 8 et 9 mai 1998, au Corum de Montpellier Colloque Trente ans de psychiatrie : quels changements, 5 avril 2001, Saint martin de Vignogoul Troisième journée de printemps, L’institution, interdits et (...)

Soirées ISADORA
mercredi 8 novembre 2006 par Collectif ISADORA
Depuis son ouverture en 1990, l’association ISADORA organise de nombreuses rencontres centrées autour de la clinique de la psychose. Ce travail de réflexion et d’échange ne se limite pas au seul champ du soin psychiatrique : il s’ouvre naturellement aux questions politiques, sociales et culturelles. (...)


SPIP 1.9.1 Squelette sandnyko RSS 2.0 Navigateur conseillé: © Association ISADORA - Courriel
Tous les sites de Psy désir ici en direct : Accueil de Psy désir Nouvelles Chaudes Bibliothèques PSY Annuaire santé mentale Humour PSY Recherche clinique PSY Textes PSY Leg PSY Exposition de Mayelle Culture et Désaliénation Parole sans frontière Alfapsy Francopsies archives Francopsies 2007 ASSISES du médicosocial Lien Psy

lundi, avril 23, 2007

"Psychanalyse et communication virtuelle : impacts des technologies sur l'humain".

XVIèmes Journées Internationales


Grenoble Ecole de Management
12 rue Pierre Sémard - BP 127 20 et 21 Février 2008
38003 Grenoble Cedex 01




Au-delà de l’effet de mode, le virtuel est le bain de culture de notre postmodernité. Ce concept  branché  attire l’attention. Il permet des généralisations vagues et rapides qui rassurent au risque d’endormir le sens critique à tel point que l’égalité « connecté au virtuel = déconnecté du réel » semble juste. Par ses simulations, ses icônes, la manipulation illimitée de ses productions, il englobe, anticipe et formate tous les objets de nos désirs dans une expérience des sens omniprésente. Les feuilletons de la télévision, le chat sur Internet, les prodiges de l’imagerie numérique, les jeux vidéo, le téléphone portable. Toute l’informatique. Tout le cinéma. Tous les moyens de communication postmodernes. Sauf la condition humaine, sa dignité dans l’intelligence du respect de sa finitude.
Constater les effets de cette pression du virtuel sur chacun interroge sur les capacités d’adaptation de la globalité de l’être humain incluant son rapport au travail. Avec un  a priori inconditionnel : rester acteur de sa vie et en être fier ; et son corollaire : considérer le virtuel comme un potentiel manifestant l’intelligence collective.
Pour tenter d’éclairer ces problématiques, deux grilles de lecture sont retenues. D’abord, le management à la fois art, science appliquée et science fondamentale selon la définition canonique d’Henry Mintzberg. Son large spectre entre les sciences de gestion du monde académique et la gestion appliquée constitue la matrice historique des écoles de commerce françaises. Ensuite la psychanalyse - en ce qu’elle étudie les niveaux de la conscience et les mouvements transférentiels - en relation avec la pluralité des courants de la psychologie tels qu’entre autres la psychologie cognitive et comportementale, la psychodynamique, la psychosociologie d'inspiration analytique et de socioanalyse, l’ethnopsychologie ou encore la psychosomatique.
Dans sa tradition d’agora, l’IP&M organise, en temps réel, un premier dialogue entre psychanalystes, managers et technologues. Délibérément incarnée, cette rencontre interpelle chacun d’abord dans la connaissance de la joie de vivre de sa propre corporéité. Aux participants souvent peu préparés à ce postulat, des propositions d’écoute du langage du corps (venant du monde du spectacle ou du sport) sont faites entre les différents débats. L’organisation des journées s’attache à favoriser les sessions parallèles et les lieux de parole par une alternance de conférences plénières et d’ateliers constitués d’un nombre restreint de participants.


Toutes les propositions de communication devront indiquer le niveau d’impact - physique, psychologique ou spirituel – de la corporéité humaine qu’elles choisissent pour leur analyse des contacts entre réel et virtuel à la lumière du management et de la psychanalyse.

4 demi-journées sont prévues après une conférence inaugurale ayant pour titre:
Le virtuel et le réel: une question de temps ?


Session 1 - Impact physique autour des ateliers suivants:
- Conscience de l’intime : actualité du corps ;
- Biorythmes, chronopsychologie;
- Mémoire du corps, kinesthésie;
- Prise d’informations sensorielles, fonctionnement en "roue libre";
- Virtualité et non-violence;
- Trace du mouvement, besoins vitaux, résultat;
- Look, traçabilité et identité virtuelle.
Session 3 - Impact spirituel autour des ateliers suivants:
- Tout communiquant et ésotérisme ;
- Fascination et ignorance ;
- Magie, médiacratie;
- Voix off , hypertexte, télépathie;
- Fétichisme et transgression;
- New Age et virtualité;
- Beau, virtuel et marché de l’art contemporain.

Session 2 - Impact psychologique 
autour des ateliers suivants:
- Outil communicationnel, concept d’interface de communication ;
- Psychanalyse des organisations ;
- Temps psychologique de la vigilance : vecteurs de virtualisation  naturels ;
- Processus de pensée, hypnose et virtualité ;
- Sondages, sécurité et pilotage de l’opinion ;
- Croyances, sublimation et transmission;
- Objectif, pouvoir et virtualité. Session 4 – Travaux Pratiques
ayant pour objectif la création par chacun de son outil d’appréciation du degré de sa conscience virtuelle à partir de ses réactions à l’analyse du film-évènement  « Matrix » (1999, U.S.A. L.& A. Wachowski). Cet outil personnalisé est évolutif : entraînable, il est le socle
du coaching somatopsychologique ®.


Thèmes théoriques

Technologies de la communication, l’imaginaire ;
Histoire du savoir sur les technologies de la communication et de leur évaluation ;
Communication virtuelle, métalangage, métaphore, grammaire ;
Psychologies et communication virtuelle : philosophie mathématique ;
Psychologie managériale et communication virtuelle ;
Sublimation, fiction et communication virtuelle ;
Imagos parentales, théories des origines et virtualité.
Thèmes appliqués

Le mail : vecteur ou fossoyeur de communication ?
Les tableaux Excel formatent-ils l’inconscient ?
Psychopathologie de la vie numérique au quotidien.
Les écrans, miroir contra-phobique de notre imaginaire ?
Téléphone mobile, Moi corporel, et lien social.

source :

Je vous prie de bien vouloir trouver, ci-joint en document attaché, l'appel
à communication des XVIe Journées Internationales de Psychanalyse et
Management.
(See attached file: appel___communication_15_04_07__4[1].doc)
Ces journées auront lieu à Grenoble Ecole de Management (12 rue Pierre
Sémard, 38000 Grenoble) les 20 et 21 février 2008.
Le thème de ces journées est : "Psychanalyse et communication virtuelle :
impacts des technologies sur l'humain".

Bien cordialement,

Loïck Roche
Grenoble Ecole de Management
Président de l'IP&M
Loick.ROCHE@grenoble-em.com

samedi, avril 21, 2007

Votre nouveau fournisseur d'outils psychologiques informatisés


Les mesures de réhabilitation prennent de plus en plus d'importance au cours des dernières années. Le but principal d'une réhabilitation cognitive est la réduction de l'handicap résultant de la lésion cérébrale. Le fait que le patient doit acquérir une autonomie la plus grande possible avec autant de moyens propres que possible s'applique à la définition des buts thérapeutiques. L'appréciation subjective de la modification de la qualité de la vie par le patient doit s'appliquer comme critère de succès le plus important. La condition préalable d'une individualisation optimum du traitement est un diagnostic neuropsychologique détaillé des différents secteurs opérationnels cognitifs et une planification détaillée du concept global de traitement basée sur le diagnostic. Pour les patients souffrant de lésions du système nerveux central, les mesures de réhabilitation sont très coûteuses en personnel et exigent beaucoup d'efforts et de patience de la part du personnel. Pour cette raison il est évident d'utiliser des procédés thérapeutiques assistés par ordinateur afin de modifier positivement les capacités cognitives des patients. Afin de permettre de telles modifications, les exigences suivantes doivent entre autres être respectées :
Modularité
Un système de procédés d'entraînement devrait être bâti sur une base théorique et entraîner des domaines cognitifs sur des points précis. En commençant avec de simples procédés de base, des exigences de plus en plus complexes sont imposées au patient.
Adaptabilité et individualisation
Il est systématiquement aspiré à une individualisation optimum de l'entraînement assisté par ordinateur. Ceci signifie que la présentation de l'entraînement et la commande à l'aide de l'ordinateur devrait permettre d'effectuer un entraînement adapté spécialement à chaque patient. Chaque dimension se compose de différents degrés de difficulté. Dans chaque degré de difficulté il y a un nombre suffisant de tâches, de manière à ce qu'un patient ne traite fondamentalement que de les tâches qui correspondent à ses capacités actuelles. Des processus d'apprentissage sont instaurés et le développement de stratégies est soutenu via des rétroactions intentionnelles, spécifiques aux erreurs.
Continuité et contrôle du déroulement
On entend par continuité que le fait que les résultats de toutes les séances d'entraînement sont enregistrés et une nouvelle séance d'entraînement commencent à l'endroit où la précédente s'est terminée. Si les résultats de toutes les séances sont enregistrés, il est possible de contrôler le déroulement de l'entraînement et les buts partiels de la thérapie et le cas échéant de les adapter.
Feedback sur la performance
Pendant le travail, le patient reçoit des informations sur la qualité de la performance par des éléments graphiques simples affichés à l'écran ou par un feed-back sonore. Il s'agit, à cet effet, de différentes formes de critique constructive, ainsi que d'indications quant à une nécessité d'exercice supplémentaire et d'informations sur les aspects de l'entraînement sur lesquels le patient devrait se concentrer.
Efficience et économie
Les procédés d'entraînement sont conçus de telle façon que le patient peut s'entraîner en grande partie seule pendant une période prolongée. La présence du thérapeute est nécessaire au début et à la fin de chaque consultation d'entraînement afin de parler des buts de l'entraînement et du niveau de performance.
Support d'introduction adapté au patient
Le clavier d'un ordinateur n'est, dans la majorité des cas, pas adapté comme support d'introduction pour un procédé thérapeutique assisté par ordinateur. Il est trop complexe et pose des exigences élevées à la motricité fine. C'est la raison pour laquelle la saisie devrait s'effectuer par un pupitre spécialement conçu pour le patient (panel RehaCom), sur lequel les éléments de commande sont réduits au minimum.

“Ne politisons pas la politique”, Elisabeth Roudinesco



Dans le Figaro : “Ne politisons pas la politique” Elisabeth Roudinesco, historienne de la psychanalyse donne son interprétation des propos tenu par le candidat Sarkozy sur la pédophilie et le suicide


Ne politisons pas la génétique (Le Figaro, 13 avril 2007)Par Élisabeth Roudinesco, historienne de la psychanalyse.Qu’il parle de gènes ou qu’il prétende réinventer le vieux débat surl’inné et l’acquis, à coups de références à la plasticité cérébrale,Nicolas Sarkozy, sur le fond, n’a pas changé d’avis. Il continue àcroire que la pédophilie et le suicide résulteraient d’une dispositiongénétique. Il a l’air de ne pas se soucier d’avoir désormais contre luiles représentants de l’Église catholique, les généticiens et leshumanistes athées ou chrétiens. Les uns pensent que si un pédophile estainsi désigné par ses gènes, on le transforme en un être irresponsable,inapte à être jugé ou sanctionné. Les autres soulignent au contrairequ’en se réclamant d’un tel déterminisme, on méprise la philosophie desLumières qui a toujours affirmé que le pire des hommes pouvait êtrerééduqué par la raison.


Qu’un candidat à l’investiture suprême puisse parfois se montrerimpulsif, cela est pardonnable dans le contexte d’une campagne où il estlui-même stigmatisé de façon scandaleuse par la famille Le Pen, en tantque fils de l’immigration. Mais rien ne saurait excuser l’arrogance aveclaquelle il revendique une opinion absurde. Il n’a pas soutenu que telleou telle maladie mentale - autisme, schizophrénie, etc. - puisse releverd’une prédisposition génétique, ce qui fait débat aujourd’hui. Non, il achoisi deux catégories d’actes - la pédophilie et le suicide - qui n’ontrien à voir l’un avec l’autre mais qui ont pour seul point commun de nerelever d’aucune sorte de prédisposition génétique. Nicolas Sarkozy adonc réussi le tour de force de récuser, peut-être à l’insu de son pleingré, les principes de la religion dont il se réclame, l’héritagehumaniste dont il devrait être le garant et le discours de la sciencedont il ne cesse de valoriser les acquis.Connue depuis la nuit des temps, la pratique de la mort volontaire atoujours existé dans toutes les sociétés. Et si le mot n’est apparu quetardivement (entre 1636 et 1734), il a fallu attendre la fin du XIXesiècle pour que cet acte, considéré comme héroïque dans le monde antiqueet le Japon féodal, puis diabolisé par le christianisme, soit regardé,dans les démocraties modernes, comme une pathologie de type dépressifliée à un environnement psychique ou social.
Certes, le suicide est universel, mais il a de multiples facettes।Osera-t-on comparer l’attitude d’un Pierre Brossolette préférant sedonner la mort plutôt que de parler sous la torture, avec l’immondesuicide collectif des chefs nazis dans leur bunker, choisissantl’autodisparition plutôt que la confrontation avec leurs crimes ? Lesuicide d’un adolescent rebelle à sa famille ressemble-t-il à celui d’unmalade incurable qui décide d’en finir avec ses souffrances ?Certainement pas.

Quant à la pédophilie, elle n’a été criminalisée - à juste titre,d’ailleurs - que depuis un siècle। Considéré aujourd’hui comme unpervers sexuel, le pédophile est certes psychiquement malade. Mais iln’est ni fou, ni pénalement irresponsable (au sens de l’article 122 duCode pénal). Quand on ne croit qu’à la causalité génétique, on peutjouer les docteurs Folamour, façon Orange mécanique, et traiter lesdéviants par des châtiments corporels (castration ou amputation) ou pardes addictions à la normalité. Cela se fait, cela est horrible etinefficace. Mais on peut aussi soigner dignement, et avec succès, lespédophiles par des psychothérapies qui leur permettent, sinon de guérirde leur perversion, du moins de la contrôler et de ne pas y céder. Celan’empêchera jamais l’existence de récidives. La société sans risquesn’existe pas, puisque la condition humaine est traversée autant par sapassion de l’idéal du bien que par son envers : l’amour de la haine.


Nicolas Sarkozy n’est ni antisémite ni l’adepte d’une quelconque vieilledroite française chauvine et xénophobe, même s’il rêve de ladomestiquer. Il est plus simplement l’imitateur d’une école de penséebien connue, le néoconservatisme extrême, aujourd’hui désavouée par plusde la moitié du peuple américain et par ses élites à cause de sesrésultats politiques et économiques désastreux. Aussi bien adhère-t-il àune vision de la société centrée, d’un côté, sur l’utilisation policièredes communautarismes ethniques et religieux et, de l’autre, sur labiocratie, laquelle consiste à pervertir les données de la science pourfaire croire en l’idée qu’une société pourrait être entièrement nettoyéede ses éléments indésirables : l’alliance du gourdin et de la belle âme.
Nicolas Sarkozy s’étonne toujours de l’image que la société lui renvoiede lui-même : « On me dit que je fais peur, dit-il, on me prend pour unmonstre. » Assurément, il ne l’est pas. Aurait-il peur, cependant, del’idée que la peur qu’il croit susciter chez autrui soit à ce pointancrée dans ses gènes qu’il ne saurait comment y remédier ?

jeudi, avril 19, 2007

http://www.youtube.com/group/qwarkpsy

Playlist: Les Psychanalyses

Derrida On 'Ghostly Hauntings' ... And Kafka's 'Ghost' 03:56
In these two clips from Ken McMullen's improvisational 'Ghost Dance' (1983), Jacques Derrida describes an 'unnatural' ghostly haunting whereby the dead are taken into us, but they are not internalized as they would be under more 'normal' circumstances (a psychoanalytic view of mourning) - he labels this as 'terrifying;' in the second excerpt, Derrida recounts his 1982 arrest in Czechoslavakia on trumped-up drug charges ... Derrida, who was working on an essay about Czech author Franz Kafka (ironically, regarding the 'Before the Law' section of 'The Trial'), claims Kafka's ghost seemed to 'direct' this entire scenario in a strange film-like way ... the actresses are Leonie Mellinger and the late Pascale Ogier...
Tags: Jacques Derrida Ken McMullen Ghost Dance French philosophy postmodernism Pascale Ogier Leonie Me Added: 2 months agoFrom: hiperf289Views: 2,000

Jean Paul Sartre 00:38
Jean Paul Sartre, friend of Frantz Fanon and Albert Camus and philosopher who supported the independence of the Algerian people.
Tags: Sartre Jean Paul albert camus franz fanon Added: 1 month agoFrom: kwoolrViews: 1,623

Reactions to Heidegger's 'Being and Time' 06:34
Martin Heidegger's 1927 magnum opus 'Being and Time' ('Sein und Zeit') is regarded as a twentieth-century philosophical classic... such notions as temporality, angst, authenticity, resolve, The One, The Other, being-toward-death, everydayness, etc., became standard verbiage in later Existentialism... here, philosopher Andrew Benjamin, literary critic George Steiner, and Hannah Arendt biographer Elizabeth Young-Bruel discuss the impact of this monumental work...
Tags: Heidegger Being Time Existentialism Post Modernism Arendt Added: 3 weeks agoFrom: hiperf289Views: 501

La question de l'être 04:58
Suite du reportage (partie4)
Tags: Martin Heidegger Added: 7 months agoFrom: adadaproutViews: 1,839

Justice Vs. Power - Chomsky Vs. Foucault, Part 1 06:50
In 1971, American linguist/social activist Noam Chomsky squared off against French philosopher Michel Foucault on Dutch television ... the program was entitled 'Human Nature: Justice Vs. Power' and offered sharp contrasts between the more traditional view of 'human nature' and what would become a postmodernist perspective ... Chomsky, following a rationalist lineage going back to at least Plato, believes that there is a foundational 'nature' and that its positive aspects (love, creativity, recognizing and embracing justice) must be realized, while Foucault remains skeptical of any such notion... for him, the issue is not so much whether 'justice' or 'human nature' 'exists,' but how they have historically (and currently) function in society ... in regard to justice, he says (this is not included in the clips): "... the idea of justice in itself is an idea which in effect has been invented and put to work in different types of societies as an instrument of a certain political and economic power or as a weapon against that power..." The point of any political struggle, for Foucault, is to alter the 'power relations' in which we all find ourselves ...
Tags: Michel Foucault Noam Chomsky Justice Power French Philosophy Postmodernism Added: 2 months agoFrom: hiperf289Views: 20,855

Justice Vs. Power - Chomsky Vs. Foucault, Part 2 06:02
In 1971, American linguist/social activist Noam Chomsky squared off against French philosopher Michel Foucault on Dutch television ... the program was entitled 'Human Nature: Justice Vs. Power' and offered sharp contrasts between the more traditional view of 'human nature' and what would become a postmodernist perspective ... Chomsky, following a rationalist lineage going back to at least Plato, believes that there is a foundational 'nature' and that its positive aspects (love, creativity, recognizing and embracing justice) must be realized, while Foucault remains skeptical of any such notion... for him, the issue is not so much whether 'justice' or 'human nature' 'exists,' but how they have historically (and currently) function in society ... in regard to justice, he says (this is not included in the clips): "... the idea of justice in itself is an idea which in effect has been invented and put to work in different types of societies as an instrument of a certain political and economic power or as a weapon against that power..." The point of any political struggle, for Foucault, is to alter the 'power relations' in which we all find ourselves ...
Tags: Michel Foucault Noam Chomsky Justice Power French Philosophy Postmodernism Added: 2 months agoFrom: hiperf289Views: 10,502

Monstruos: guerra y apatía 02:10
www.predicad0r.blogspot.com Hannah Arendt conceptualizó la "banalidad del mal", la maquinaria administrativa y burocratica necesaria para gestionar algo trivial como el correo u ordenar los impuestos y al mismo tiempo administrar el movimiento de los trenes que partian repletos hacia los campos de exterminio.La "banalidad del mal" presente en los burocratas que gestionaban de igual modo la distribución de cartas y al mismo tiempo la conducción de millones de personas al exterminio.Chomsky en una dirección parecida se interroga mas allá de la percepción común de condena y espanto frente a las monstruosidades de la guerra:¿qué es peor un monstruo como Hitler o la apatía y el desinterés general?Fuente: "Manofacturing consent""El documental más exitoso de la historia de Canadá y uno de los más vistos en el mundo. Dura casi tres horas, ha sido premiado más de veinte veces, está dedicado al pensamiento político de Noam Chomsky y centrado en su crítica a los medios de comunicación en las sociedades democráticas. "
Tags: Chomsky manofactura consenso guerra propaganda Added: 1 month agoFrom: predicad0rViews: 196

De rares images de .. Husserl! 01:25
De rares images de l'inventeur de la phéno. transcendentale
Tags: Husserl Added: 5 months agoFrom: adadaproutViews: 751

Heidegger And The Future: The 'Task Of Thinking' 02:08
Heidegger concludes his 1969 German television interview with Richard Wisser in the following way: "No one knows what the fate of thinking will look like. In a lecture in Paris in 1964, which I did not give myself but was presented in a French translation, I spoke under the title: "The End of Philosophy and the Task of Thinking." I thus make a *distinction* between philosophy, that is metaphysics, and thinking as I understand it. The thinking that I contrast with philosophy in this lecture—which is principally done by an attempt to clarify the essence of the Greek "aletheia" (unhiddenness) — this thinking is, compared to metaphysical thinking, much simpler than philosophy, but precisely because of its simplicity it is much more difficult to carry out. And it calls for new care with language, not the invention of new terms, as I once thought, but a return to the primordial content of our own language, which is, however, constantly in the process of dying off.A coming thinker, who will perhaps be faced with the task of really taking over this thinking that I am attempting to *prepare,* will have to obey a sentence Heinrich von Kleist once wrote, and that reads "I step back before one who is not yet here, and bow, a millennium before him, to his spirit."
Tags: Heidegger Task-of-Thinking Richard-Wisser German-Television 1969 aletheia von Kleist philosophy Added: 2 months agoFrom: hiperf289Views: 1,447

Gilles Deleuze video 03:28
extrait d'un cours de Deleuze à Vincennes
Tags: la philosophie du désir Added: 3 months agoFrom: transpdgouinesViews: 3,२७८

http://www.youtube.com/profile_play_list?user=centromimir

mardi, avril 17, 2007

12ème Journée Toulousaine de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent


12ème Journée Toulousaine de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent

ADOPTION : et si on faisait « co-naissance » ?

mardi 5 Juin 2007

TOULOUSE

UNIVERSITÉ PAUL SABATIER Grand Auditorium, Faculté des Sciences 118, route de Narbonne

Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image. Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image. Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image. Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image.






A partir de 8h00 : accueil des participants

9h00 : Introduction et présidence de la matinée Jean-Louis LE RUN

pédopsychiatre, rédacteur en chef de la revue Enfances & Psy, Paris

9h15 : Le cheminement de l’enfant adopté : des évènements de sa vie aux écueils éventuels Marie-Blanche LACROIX

psychiatre, psychanalyste, Toulouse

9h45 : Toute adoption crée une filiation, toute filiation est une adoption… Christian FLAVIGNY

pédopsychiatre, psychanalyste, Paris

10h30 : Pause

11h00 : Le point de vue du pédiatre sur l’adoption internationale Jean-Jacques CHOULOT

pédiatre, Pau

11h30 : Table ronde présidée par Jean-Louis LE RUN et discussion avec les participants

12h15 : Pause déjeuner






14h00 : Introduction et présidence de l’après-midi Christian FLAVIGNY

14h15 : Actualité de l’adoption : cadre juridique et sociologique, données chiffrées, nouveaux dispositifs… Anne GALLY

Œuvre de l’Adoption, Montauban

Jean-Rémi GANDON

Accueil et Famille, Toulouse

14h45 : Du consentement à l’adoption à la demande d’agrément en vue d’adoption, suivi de l’enfant avant et après l’adoption, consultation du dossier Brigitte CARRIERE et Stéphanie CHABBAL

psychologues, Conseil Général du Tarn

15h15 : Présentation d’une situation clinique (avec le témoignage d’un couple de parents) Maguy MONMAYRANT

psychologue, psychothérapeute, Toulouse

16h00 : Le point sur l’actualité scientifique concernant « adoption et santé mentale »

Laure PAULY

pédopsychiatre, Toulouse

16h15 : Les dispositifs spécifiques

Jean-Philippe RAYNAUD

pédopsychiatre, Toulouse

16h30 : Table ronde et discussion avec les participants

17h00 : Clôture la journée par Jean-Louis LE रन




Bulletin d’inscription
12ème Journée Toulousaine de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent
ADOPTION : et si on faisait « co-naissance » ?

Nom…………………………………………………

Prénom……………………………….……………..

Profession……………………………………………

Adresse………………………………………………

Code Postal………………………………………….

Ville………………………………………….………

Tél……………………………………………………

E-mail………………………………………………..



RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS :

Service Universitaire de Psychiatrie

de l’Enfant et de l’Adolescent (S.U.P.E.A.)

C.H.U. de Toulouse

Hôpital La Grave

TSA 60033

31059 TOULOUSE cedex 9

Tél : 05 61 77 80 54 - 05 61 77 78 74

Fax : 05 61 77 79 02

E-mail : raynaud.jph@chu-toulouse.fr

Inscription à titre individuel 30 € r

Inscription en formation continue 60 € r (joindre obligatoirement accord écrit de l’institution)

Inscription étudiant, demandeur d’emploi 15 € r (sur justificatif)

Joindre chèque libellé à l’ordre de S.P.E.A.F. –

Numéro de formation continue : 73.31.03632.31.- Numéro de déclaration d’existence 3/30706




dimanche, avril 15, 2007


Michel de M'Uzan

'oeuvre de Michel de M'Uzan a un caractère rafraîchissant qui n'est pas étranger à sa vision de la psychanalyse comme facteur de changement et de mouvement. Loin de prôner un idéal médical de guérison, ce membre illustre de l'école de psychosomatique de Paris a élaboré une pensée faisant beaucoup de place au paradoxe et à la liberté. Fortement imprégné d'une vision artistique, il a aussi publié trois œuvres littéraires, Michel de M'Uzan semble parfaitement à l'aise dans les domaines intermédiaires et les contrées qui échappent à une logique rigide.

Déjà impliqué dans le domaine de la psychosomatique depuis les années cinquante, cet ancien analysant de Maurice Bouvet, membre titulaire de la Société Psychanalytique de Paris, a participé en 1972, avec Pierre Marty, Michel Fain, Denise Braunschweig, Christian David et C. Parat, à la fondation de l'institut de psychosomatique de Paris qui a mis en évidence le travail colossal effectué en France par les psychanalystes psychosomaticiens.

Michel de M.Uzan a publié en 1963 L'investigation psychosomatique, avec Pierre Marty et Christian David. En 1977 il publiait De l'art à la mort puis récemment, en 1994, La bouche de l'inconscient. Il a aussi publié un nombre impressionnant d'articles psychanalytiques et de médecine, en plus d'un certain nombre de textes littéraires.

(Perec avec Freud ; Perec contre Freud)


Alors que paraît à Turin, chez Bollati Boringhieri, grand éditeur de textes psychanalytiques, la traduction, sous le titre Cantatrix Sopranica, des parodies scientifiques de Georges Perec, est publié à Strasbourg un essai de Claude Burgelin consacré aux rapports stimulants et complexes qu’entretint avec la psychanalyse l’écrivain-démiurge de La Vie mode d’emploi. Occasion d’envisager enfin la cure analytique dans le parcours de Perec, pour y retrouver l’auteur et pour l’y perdre, pour s’y perdre soi-même. Car c’est bien d’affronter un tel risque que cet essai tire toute sa valeur. On peut lire, vers la fin de l’ouvrage : « Tourniquet sans fin comme tourniquent indéfiniment dans l’imaginaire perecquien meurtre du Nom et assomption du Nom. » Ces mots, qui s’appliquent au nom même de Perec, où se dissimule sous des apparences bretonnantes une réalité juive, définissent aussi à la perfection ces Parties de dominos et leur enquête littéraire que rythme l’alternance de la construction et de la déconstruction, de la révélation et du regain d’opacité.
Si on excepte, à l’adolescence, une psychothérapie intermittente avec Françoise Dolto, Perec eut à se frotter à l’analyse à deux reprises, en 1956-57 avec Michel de M’Uzan – compagnon de la critique Marthe Robert – et, de 1971 à 1975, en compagnie de J.-B. Pontalis, directeur chez Gallimard de La Nouvelle Revue de Psychanalyse. Pour être rigoureux, ce cadre analytique n’en fut donc pas moins, à quinze ans d’intervalle, marqué deux fois par la symbolique du « psychanalyste-écrivain ».
Cherchant dans l’index de La Vie mode d’emploi une trace de Pontalis (en réalité Jean-Bertrand Lefèvre-Pontalis), Burgelin déniche le nom de Lefèvre, dresseur d’animaux savants à Meudon, près duquel Rorschash, personnage parmi tant d’autres du grand « romans », conduit chaque semaine, pour une leçon de dominos, son hamster Polonius। C’est là, bien sûr, un possible écho des séances analytiques. Comme peut aussi renvoyer à l’analyse la figure du petit-beurre Lu qu’une fillette du même roman-cosmogonie écorne en le grignotant, offrant ainsi au lecteur l’image d’une lacune, voire d’un dérobement de l’origine, qui évoque le lipogramme souverainement pratiqué par Perec dans l’illustre et intraduisible Disparition, livre entièrement privé de la lettre e. Disparition dont on hésite à souligner encore, après tant de commentaires, combien elle renvoie, dans la généalogie de Perec, à la langue des origines, l’hébreu, qui omet d’inscrire ses voyelles, ainsi qu’à la béance absolue, au trou dans l’apparente continuité de l’Histoire, que constitua le génocide où la mère de l’écrivain fut engloutie. Parcourant toutes les métaphores susceptibles d’évoquer chez Perec le jeu duel de l’analyse, Burgelin finit par aborder le continent morcelé du puzzle, une des figures obsessionnelles de la planète Perec, et trouve là son plus vaste champ d’investigation.

D’un essai à la fois aussi clair et aussi ramifié, incisif et touffu, il n’est pas question de suivre ici chacune des pistes. Qu’il suffise d’affirmer qu’en dépit de sa richesse métamorphique, de son perpétuel « déplacement », d’ailleurs revendiqué par l’auteur, quelques grandes questions lui donnent son unité et lui permettent de risquer bien des digressions, voire certains jeux de mots lacaniens périlleux, sans rien perdre de sa légitimité ni de son « suspense ». Énonçons ces questions. Comment le désir d’absolue maîtrise formelle, si évident chez Perec, ne détruit-il pas l’arrière-plan du refoulé, qu’on devine intact en sa profondeur ? Cette maîtrise, confrontée à la béance du génocide, est-elle du côté de la vie ou du côté de la mort ? L’instrumentalité frénétique des mots tels que les manie Perec a-t-elle pour but de produire une langue morte, seule capable de témoigner d’une catastrophe aussi radicale que le fut la shoah ? Écrire, est-ce « détruire pour, par là même, retrouver quelque chose du système symbolique [des] origines » ? À tout moment de son enquête, Claude Burgelin doit reconnaître en Perec un anti-Proust, fils hypermnésique d’une mémoire « mauvaise mère », et se demande si, au-delà des images du labyrinthe dans l’œuvre perecquienne (palindromes, lipogrammes, dossiers, listes, fichiers), ce n’est pas la langue tout entière qui fut en même temps « figures du destin et emblèmes de réclusion autant qu’encryptages ludiques et outils d’un gai savoir ».
Dans ce livre-funambule, traquant l’homme Perec là où il voulut se cacher, là où il voulut aussi qu’on le découvre, on apprécie particulièrement la façon dont l’auteur explore les témoignages écrits se rapportant au dialogue entre Perec et Pontalis : une façon qui respecte les personnes mais ne s’autorise aucune complaisance, une acuité chaleureuse et grave, virevoltante, qui ouvre sur les abîmes de l’analyste lui-même, lequel réclama à son analysant (c’est du moins celui-ci qui l’affirme) le manuscrit d’un livre à peine achevé, à savoir W ou le souvenir d’enfance, moment capital de l’œuvre de Perec। De façon générale, Burgelin se garde bien d’affirmer que l’analyse fut la chambre de décompression d’une écriture hypercontrôlée. Son livre est plutôt caisse de résonance où se mesurent deux contraintes, la cure et l’écriture.

Après la traduction chez Costa e Nolan, en 1990, de la monographie que Claude Burgelin consacra à Perec (Georges Perec. La letteratura come gioco e sogno), on n’imagine pas que ce nouvel essai, plus approfondi, plus dérangeant, ne soit pas bientôt offert aux lecteurs de langue italienne.

samedi, avril 14, 2007

Video results for 'psychoanalysis'

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 ... Next
Add Video to QuickList
another clip from the documentary "Pervert's guide to the Cinema" by Slavoj Zizek
Tags:
Added: 7 months ago in Category: Entertainment
From: tr5939
Views: 11,019
32 ratings
Add Video to QuickList
Doktor Dickybird & Doktor Woodheimer diagnose each other as suffering from terminal dingledorfitis.
Tags:
Added: 5 months ago in Category: Entertainment
From: cavettbiter
Views: 7,256
34 ratings
Add Video to QuickList
Subtitles adapted from the translation by Denis Hollier, Rosalind Krauss, and Annette Michelson in 'Television: A Challenge to the Psychoanalytic Establishment' - Jacques Lacan (Norton, London: 1990). Complete video (without subtitles) at u ( more )
4 ratings
Add Video to QuickList
extract from State Generals of Psychoanalysis - La Sorbonne, Paris (France)- July 2000.
Communication de Warren S. Poland aux Etats Généraux de la Psychanalyse - traduction française
Tags:
Added: 4 months ago in Category: Howto & DIY
From: sistereden
Views: 283
Add Video to QuickList
Grisha is not a real Russian! Linguistic and psychoanalytical insights from University of Paris professor.
Tags:
Added: 6 months ago in Category: People & Blogs
From: GrishanMisha
Views: 1,104
17 ratings
Add Video to QuickList
Peter Hildebrand's question - State Generals of Psychoanalysis - La Sorbonne, Paris (France) - July 2000
Tags:
Added: 4 months ago in Category: Howto & DIY
From: sistereden
Views: 248
Add Video to QuickList
Just Awesome
Tags:
Added: 6 months ago in Category: Music
From: fishofpsychoanalysis
Views: 216
Add Video to QuickList
A nine minute epic

Gavin hood - Vocals/Guitar
Fish - Lead Guitar
Chris Ryan - Bass
Douglas Harden - Drums(not present)
Tags:
Added: 7 months ago in Category: Music
From: Captainavenger
Views: 203
Add Video to QuickList
Psychoanalysis's First Gig
Tags:
Added: 3 weeks ago in Category: Music
From: Captainavenger
Views: 22
1 rating
Add Video to QuickList
Short video art movie about Psychoanalysis.
www.satim.pp.ru
Tags:
Added: 1 month ago in Category: Comedy
From: satimtoondra
Views: 82
1 rating
Add Video to QuickList
surrealist psychological projection image
Tags:
Added: 9 months ago in Category: Film & Animation
From: circlingcrow
Views: 544
Add Video to QuickList
Psychoanalysis At the Soundhaus 07
Tags:
Added: 3 weeks ago in Category: Music
From: Captainavenger
Views: 20
Add Video to QuickList
Surrealist psychological projection image
Tags:
Added: 9 months ago in Category: Film & Animation
From: circlingcrow
Views: 277
Add Video to QuickList
http://www.egs.edu/ Slavoj Zizek, Judith Butler and Larry Rickels discussing psychoanalysis. First segment of a public lecture at European Graduate School EGS.
8 ratings
Add Video to QuickList
Télévision, 1974, ORTF: Psychoanalysis and Psychotherapy
2 ratings
Add Video to QuickList
Toward the end of his life, Freud was asked by the BBC to provide a brief statement about his decades-long career in psychoanalysis... here, in English, he offers a succinct overview... The "Freud Conflict and Culture" web site said this:

( more )
Tags:
Added: 2 months ago in Category: People & Blogs
From: hiperf289
Views: 3,574
7 ratings
Add Video to QuickList
http://www.egs.edu/ Slavoj Zizek, Judith Butler and Larry Rickels discussing psychoanalysis. First segment of a public lecture at European Graduate School EGS.
4 ratings
Add Video to QuickList
Do you need psychoanalysis? Press play and lie down on the couch.
Tags:
Added: 2 months ago in Category: Music
From: mallypoo
Views: 216
3 ratings
Add Video to QuickList
A RAreVIdeo of MySElf "Attempt to find a Sense in Existence":A RAreVIdeo of MySElf (Attempt to find a Sense in Existence) Existencialism Psychoanalysis, FAridt
Tags:
Added: 11 months ago in Category: Film & Animation
From: faridjabba
Views: 1,142
48 ratings
Add Video to QuickList
Introduction to psychoanalysis: ask a psychoanalyst.