lundi, avril 23, 2007

"Psychanalyse et communication virtuelle : impacts des technologies sur l'humain".

XVIèmes Journées Internationales


Grenoble Ecole de Management
12 rue Pierre Sémard - BP 127 20 et 21 Février 2008
38003 Grenoble Cedex 01




Au-delà de l’effet de mode, le virtuel est le bain de culture de notre postmodernité. Ce concept  branché  attire l’attention. Il permet des généralisations vagues et rapides qui rassurent au risque d’endormir le sens critique à tel point que l’égalité « connecté au virtuel = déconnecté du réel » semble juste. Par ses simulations, ses icônes, la manipulation illimitée de ses productions, il englobe, anticipe et formate tous les objets de nos désirs dans une expérience des sens omniprésente. Les feuilletons de la télévision, le chat sur Internet, les prodiges de l’imagerie numérique, les jeux vidéo, le téléphone portable. Toute l’informatique. Tout le cinéma. Tous les moyens de communication postmodernes. Sauf la condition humaine, sa dignité dans l’intelligence du respect de sa finitude.
Constater les effets de cette pression du virtuel sur chacun interroge sur les capacités d’adaptation de la globalité de l’être humain incluant son rapport au travail. Avec un  a priori inconditionnel : rester acteur de sa vie et en être fier ; et son corollaire : considérer le virtuel comme un potentiel manifestant l’intelligence collective.
Pour tenter d’éclairer ces problématiques, deux grilles de lecture sont retenues. D’abord, le management à la fois art, science appliquée et science fondamentale selon la définition canonique d’Henry Mintzberg. Son large spectre entre les sciences de gestion du monde académique et la gestion appliquée constitue la matrice historique des écoles de commerce françaises. Ensuite la psychanalyse - en ce qu’elle étudie les niveaux de la conscience et les mouvements transférentiels - en relation avec la pluralité des courants de la psychologie tels qu’entre autres la psychologie cognitive et comportementale, la psychodynamique, la psychosociologie d'inspiration analytique et de socioanalyse, l’ethnopsychologie ou encore la psychosomatique.
Dans sa tradition d’agora, l’IP&M organise, en temps réel, un premier dialogue entre psychanalystes, managers et technologues. Délibérément incarnée, cette rencontre interpelle chacun d’abord dans la connaissance de la joie de vivre de sa propre corporéité. Aux participants souvent peu préparés à ce postulat, des propositions d’écoute du langage du corps (venant du monde du spectacle ou du sport) sont faites entre les différents débats. L’organisation des journées s’attache à favoriser les sessions parallèles et les lieux de parole par une alternance de conférences plénières et d’ateliers constitués d’un nombre restreint de participants.


Toutes les propositions de communication devront indiquer le niveau d’impact - physique, psychologique ou spirituel – de la corporéité humaine qu’elles choisissent pour leur analyse des contacts entre réel et virtuel à la lumière du management et de la psychanalyse.

4 demi-journées sont prévues après une conférence inaugurale ayant pour titre:
Le virtuel et le réel: une question de temps ?


Session 1 - Impact physique autour des ateliers suivants:
- Conscience de l’intime : actualité du corps ;
- Biorythmes, chronopsychologie;
- Mémoire du corps, kinesthésie;
- Prise d’informations sensorielles, fonctionnement en "roue libre";
- Virtualité et non-violence;
- Trace du mouvement, besoins vitaux, résultat;
- Look, traçabilité et identité virtuelle.
Session 3 - Impact spirituel autour des ateliers suivants:
- Tout communiquant et ésotérisme ;
- Fascination et ignorance ;
- Magie, médiacratie;
- Voix off , hypertexte, télépathie;
- Fétichisme et transgression;
- New Age et virtualité;
- Beau, virtuel et marché de l’art contemporain.

Session 2 - Impact psychologique 
autour des ateliers suivants:
- Outil communicationnel, concept d’interface de communication ;
- Psychanalyse des organisations ;
- Temps psychologique de la vigilance : vecteurs de virtualisation  naturels ;
- Processus de pensée, hypnose et virtualité ;
- Sondages, sécurité et pilotage de l’opinion ;
- Croyances, sublimation et transmission;
- Objectif, pouvoir et virtualité. Session 4 – Travaux Pratiques
ayant pour objectif la création par chacun de son outil d’appréciation du degré de sa conscience virtuelle à partir de ses réactions à l’analyse du film-évènement  « Matrix » (1999, U.S.A. L.& A. Wachowski). Cet outil personnalisé est évolutif : entraînable, il est le socle
du coaching somatopsychologique ®.


Thèmes théoriques

Technologies de la communication, l’imaginaire ;
Histoire du savoir sur les technologies de la communication et de leur évaluation ;
Communication virtuelle, métalangage, métaphore, grammaire ;
Psychologies et communication virtuelle : philosophie mathématique ;
Psychologie managériale et communication virtuelle ;
Sublimation, fiction et communication virtuelle ;
Imagos parentales, théories des origines et virtualité.
Thèmes appliqués

Le mail : vecteur ou fossoyeur de communication ?
Les tableaux Excel formatent-ils l’inconscient ?
Psychopathologie de la vie numérique au quotidien.
Les écrans, miroir contra-phobique de notre imaginaire ?
Téléphone mobile, Moi corporel, et lien social.

source :

Je vous prie de bien vouloir trouver, ci-joint en document attaché, l'appel
à communication des XVIe Journées Internationales de Psychanalyse et
Management.
(See attached file: appel___communication_15_04_07__4[1].doc)
Ces journées auront lieu à Grenoble Ecole de Management (12 rue Pierre
Sémard, 38000 Grenoble) les 20 et 21 février 2008.
Le thème de ces journées est : "Psychanalyse et communication virtuelle :
impacts des technologies sur l'humain".

Bien cordialement,

Loïck Roche
Grenoble Ecole de Management
Président de l'IP&M
Loick.ROCHE@grenoble-em.com

Aucun commentaire: